PDA

Voir la version complète : Maroc : la zerouata, une constante !


biskra
17/03/2011, 14h34
Maroc : la zerouata, une constante !


Dans son dernier discours, Mohammed VI, roi du Maroc, s'est engagé à de profonds changements. Des promesses "d'urgence" pour couper l'herbe sous les pieds du "mouvement du 20 février". Un mouvement qui se trouve à l'origine d'importantes manifestations à travers les villes du royaume sous la conduite de jeunes "révolutionnaires", à l'image de ceux qui ont poussé "pacifiquement" au départ des présidents Zine Elabidine Ben Ali de Tunisie et Hosni Moubarak d'Egypte. Cependant, plutôt que de voir appliquer les belles promesses du roi, les populations marocaines assistent désappointées à un retour en force de la matraque, la "zerouata" comme ils l'appellent.

A Khouribga, dans le sud du pays, les forces de l'ordre réprimèrent, selon la bonne et vieille recette du makhzen, une manifestation populaire qu'on imputa aux A'dlistes, c'est-à-dire aux militants du mouvement islamiste El-A'dl Wal Ihsane (Justice et bienfaisance, de cheikh Yassine). Le mouvement de cheikh Yassine a dementi être à l'origine de cette action violemment reprimée. Mardi dernier, les forces de l'ordre marocaines ont fait des dizaines de blessés lors d'une manifestation à Casablanca pour réclamer pacifiquement des réformes.

Pour échapper à la zerouata lors de cette charge d'une "rare violence", les manifestants dont des femmes se refugièrent là où ils pouvaient, y compris dans les locaux du PSU (Parti socialiste unifié). Plusieurs autres manifestations de moindre importance ont connu le même sort dans d'autres villes, comme si le discours du roi avait redonné le feu vert à la répression. L'autre nouveauté réside dans le fait que c'est le makhzen qui accuse les manifestants de… réprimer la police et de faire des blessés parmi ses agents. Photos à l'appui ! Le makhzen à même eu l'audace de comparer la violence de Khouribga à celle de novembre dernier à Gdeim Izik, près d'El-Ayoun, au Sahara occidental.

A Gdeim Izik, un camp de toile rejoint par les populations d'El-Ayoun, ce n'est pas El-Adl wal Ihsane qui était accusé d'être à l'origine de la contestation, l'ennemi de circonstance, c'était… le Polisario et bien sûr l'ombre algérienne.

L'attaque à l'aube de Gdeim Izik a eu des prolongements à El-Ayoun, et il n'y avait pas que des blessés, il y avait des morts. Beaucoup de morts, dit-on.

M. Z. mohamed

megamax
17/03/2011, 14h40
Beaucoup de morts

des noms alors!

ces morts n'ont ni père ni mère ni famille pour les pleurer ?

ni amis, ni chiens ni chats ?

des noms il n'y en a pas, parce qu'il n'y a pas de morts tout simplement

ce qui me chagrine le plus c'est de voir par exemple biskra continuer à s'acharner alors qu'au fond de lui il sait qu'il avait tort, pas perdu, seulement tort

le désespoir sans doute

biskra
17/03/2011, 14h47
des noms alors!

ces morts n'ont ni père ni mère ni famille pour les pleurer ?

ni amis, ni chiens ni chats ?

des noms il n'y en a pas, parce qu'il n'y a pas de morts tout simplement

ce qui me chagrine le plus c'est de voir par exemple biskra continuer à s'acharner alors qu'au fond de lui il sait qu'il avait tort, pas perdu, seulement tort

le désespoir sans doute megamax


un peu de réspect ,please ,certe vous vous etes rendu maitre des lieux...
par votre présence SUR CE FORUM..MAIS DE TOUT DE MEME

tort ou raison telle est la question ?que l'o.n.u se pose et se poseras encore prochainement et a l'avenir....

megamax
17/03/2011, 14h52
biskra

donnes moi des noms au lieu de dribbler

tu ne donneras pas de noms parce que tu n'en as pas, parce qu'il n'y a pas de morts

c'est aussi simple que ça

alors arretes avec tes co.nneries

n'est pas messi ou ronaldo qui veut

virgile
17/03/2011, 14h53
Maroc : la zerouata, une constante !


commentaire:
tiens cela tombe bien !
je vous ecris alors qu'une chaine tele, al arabiya, reporte par l'image et le son les echafourées entre les habitants d'un quartier populaire d'alger avec la police .....je vois d'ici les policiers echanger les pierres lancées par les citoyens par ....des fleurs et des .....ptis fours!

il faut absolument que toutes les polices du monde troquent leurs zerouatas par des fleurs et des ptis fours......

virgile
17/03/2011, 14h58
mr biskra
si vous avez une tele....captez al arabiya.....


appréciez la delicatesse et le rafinement par lesquesl le corps des policiers d'alger honore la population d'un quartier pauvre d'alger.

biskra
17/03/2011, 15h04
megamax tu connais le fond de l'affaire et arrete de jouer les ignorant et tu le sais mieux que moi... si tu veut des chiffres demande le au palais royal..qui c'est excatement tout ce qui c'est passé..

le makhzen a été pris a son propre piege dans cette affaire et le cout de l'operation a eté brutale pour des dizaines de sahrouie qui ont payé de leur vie

megamax
17/03/2011, 15h15
mais enfin biskra

un mort n'a pas de nom ????

qu'est ce que c'est que ce dribblage de ta part biskra

il ne faut pas que tu sois aveuglé par la haine

pas de nom pas de mort

c'est simple

SLOUGI
17/03/2011, 15h21
C'est grave de lancer ces accusations alors qu'aucune ONG n'a confirmé ces mystérieux morts au Maroc.

Il faut arrêter de nous faire croire que les Algériens n'utilisent pas la zerouata. On l'a vu avec 100 flics pour un manifestant.

Gallek dimocratiya.

biskra
17/03/2011, 15h24
Le bilan provisoire de l’aveugle répression s’élève ainsi à 19 civils sahraouis assassinés,

Le bilan dramatique de la répression sauvage qui c'est abattu sur les civils sahraouis rappelle étrangement l’infernale machine à tuer du Hassan II, de 1976 jusqu’au cessez-le-feu, en 1991.

auscasa
17/03/2011, 15h39
biskra a raison, c'est une rare violence.

les hopitaux ont recus d'apres les dernier chiffre.

112 agent de l'ordre
7 parmis les manifestant. :mrgreen:

les mensenges qui ont enflamer sidi ifni par des mensenges sur les morts ne marchent plus, les marocains ont compris le jeux des extrimistes de l'extreme droite "aladala" et l'exteme gauche "AMDH et anahj" .

domage pour toi mon ami.

d'ailleur ce matin j'ai lus un article de l'echo qui se demandait ou sont les victimes ?? le pauvre journaliste cherchait partous, ils l'ont meme envoyer dans un hopital militaire ou ils disaient qu'ils y avait les blesses cacher par les autorites :) .

bon ces choses marche pendant les premieres heur de la manifs, mais apres 2 jour sa marche plus tous simpelement parceque tous le monde a de la famille et il y a aucun nom disparus.

Cookies