PDA

Voir la version complète : Le baril au-dessus des 73 dollars à New York


morjane
21/04/2006, 18h31
Nouveau reccord du prix du baril de brent à 73$ à New-York et les experts pensent que le pic n'est pas encore atteint et qu'il risque fort de connaître de nouvelles hausses, notament en raison de la baisse des stocks annoncés cet été aux USA sans compter la situation en Iran ainsi qu'au Nigeria.

======

Les jours se suivent et se ressemblent pour les cours du pétrole qui ont battu un nouveau record vendredi à New York à plus de 73 dollars le baril, sur fond de tensions liées au programme nucléaire iranien et de baisse des stocks d'essence aux Etats-Unis. Le baril de brut léger ("light sweet crude") pour livraison en juin, nouveau contrat de référence, a ouvert la séance à 73,50 dollars, un nouveau record sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il s'est ensuite replié sous l'effet de prises de bénéfices.

Le baril pour livraison en juin avait auparavant enregistré de tels niveaux et même atteint les 74,50 dollars jeudi, mais il n'avait pas alors le statut de contrat de référence. A Londres le baril de Brent de la mer du Nord abandonnait 66 cents à 72,52 dollars, après avoir établi un nouveau record à 74,22 dollars en cours de séance jeudi.

Selon les experts, l'or noir pourrait continuer à flamber ces prochaines semaines, les marchés craignant des répercussions sur la production de pétrole de l'Iran liées à la crise sur le programme nucléaire de Téhéran. L'approvisionnement mondial pourrait également être restreint par l'activité de rebelles au Nigeria, qui perturbent la production. Les experts redoutent enfin le scénario d'une offre d'essence insuffisante cet été, des statistiques publiées par Washington faisant état d'une baisse des stocks américains. "Je pense que le baril n'a pas encore atteint son pic", estime Tobin Gorey, analyste de la Commonwealth Bank of Australia à Sydney. "Nous sommes toujours dans une équation offre-demande tendue, dans un contexte de forte croissance économique."

Le repli observé en cours de séance vendredi à New York "est dû à des prises de bénéfices, ce qui n'est pas surprenant si l'on considère que les prix ont vraiment monté ces derniers jours", explique Victor Shum, un analyste du cabinet Purvin and Gertz à Singapour. Mais "la baisse ne sera pas importante car la question iranienne maintient les prix à un niveau élevé".

Au Venezuela, l'un des principaux pays producteurs, le président Hugo Chavez a prédit jeudi que le baril de brut atteindrait les 100 dollars si la crise avec l'Iran conduisait les Etats-Unis à envahir le pays. Selon Tobin Gorey, les craintes liées au dossier iranien entraînent un surcoût équivalent à 15 dollars par baril sur les marchés. Le Conseil de sécurité des Nations unies a donné jusqu'au 28 avril à l'Iran pour cesser ses activités d'enrichissement d'uranium.

En cas de non respect par Téhéran, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont annoncé qu'ils tenteraient de faire adopter une résolution rendant cette injonction contraignante. La compagnie Royal Dutch Shell a toutefois mis un peu de baume au coeur des marchés en annonçant que sa plateforme Mars retrouverait une production normale fin juin. Il s'agit de la plus importante plateforme pétrolière dans le golfe du Mexique endommagée par l'ouragan Katrina l'an dernier. Elle représente 5% de la production totale de pétrole et de gaz naturel dans cette zone.

Par AP

Tizinissa
21/04/2006, 18h39
Senario sinistre pour les non producteurs de petroles que nous sommes !!!

Je crois qu'on doit penser serieusement a prduire des barilles nous !! car je crois que leurs prix augmentes aussi en paralelle ;)

hassa2006
21/04/2006, 19h45
avant chez nous aux maroc les gens disaient pour mandier:

"vous n'auriez pas un dihram ou deux"

aujourd'hui c'est:

" vous n'auriez pas un euro ou deux".

et bien demain ce sera:

"vous n'auriez pas un baril de pétrole ou deux". :22:

kaleod
21/04/2006, 21h10
Très bone idée Tizinissa! lol :mrgreen:

Zoubir8
21/04/2006, 23h41
75$ ce soir aux infos

safyo
22/04/2006, 00h06
Qui tire les prix vers le haut .
Le commerce mondial est en bonne santé .
Et si l'ont se projette dans dix ans les besoins seront énormes .
Une bonne information récente sur ce sujet , c'est l'autosuffisance Brésilienne grâce a son pétrole offshore .

zek
22/04/2006, 08h53
Senario sinistre pour les non producteurs de petroles que nous sommes !!
Bonjour, pourquoi sinistre puisque le Maroc récupére une partie de l'augmentation des prix du pétrole via les méga investissements des pays producteurs sans compter les taxes que le gouvernement prend au passage. :)

Tu sais que le baril à 100 dollars peut être supporté par l'économie puisque 100 dollar d'aujourd'hui équivaut au 10 ou 15 dollars des années 75.

kuchiki
22/04/2006, 09h45
Ce n'est pas la consommation mondiale le principale vecteur de cette montée du prix du baril. C'est les tensions avec l'iran, les tensions au nigéria, le peu de réserve en surplus, les craintes pour les usa qy'avec le retour de la saison des ouragans ils est encore des dégats comme avec katrina et beaucoup d'autres facteur(c'est d'ailleurs pour ça que je pense que la guerre algéro-marocaine annoncée est voulue par certains forumeurs est hautement improbable).

cassini
22/04/2006, 11h35
Bonjour,
En plus de la tension mondiale avec le nucléaire iranien ! et la tension au nigéria ainsi que le fonctinnement des raffineries aux usa, la croissance en inde et en chine n'est pas négligeable. En effet, la demande est de plus accrue. Un autre facteur que les experts estiment non néligeable est que les usa entre en période des ouragan ! La peur de subir les mêmes catastrophes qu'avec Katrina par exemple augmentent les spéculations sur l'or noir...

safyo
22/04/2006, 12h02
Salut
Le principal moteur de la montée inexorable du prix du petrole est l'augmentation constante de sa demande .
Après en effet il peut y avoir des évenements qui excite les marchés .
Mais si tu etudie la courbe depuis 5 a 6 ans la courbe est régulière .
Il y 3 ou 4 ans , je n'hesitait pas a penser que son taux pouvait attendre les 100 dollars .
Cette barre semble belle et bien de l'ordre du possible .

Harrachi78
22/04/2006, 17h22
Et bien, on peut dire que ca cahufe au pays du barile noire ! 75 ballees le bidon ! Qui l'eut cru il y'a trois ou quatre ans ! Le pire c'est que selon certains analystes un retoure vers du pétrole bon marché est quasiment à exclure du fait que les réserves mondiales vivent là leurs dérnières décénies, ce qui revient à dire que les prix ne pouront qu'augmenter !!!!

Cookies