PDA

Voir la version complète : Kabylie une terre abandonnée par les siens


Page : 1 [2]

Loubia
23/03/2011, 13h25
C'est un peu simpliste, excusez-moi, mais je demanderais volontiers à l'auteur de cet article ou à notre ami snake78 pourquoi ils ne s'orientent pas eux-mêmes (ou leurs enfants) vers l'agriculture.

En gros, ils souhaiteraient que des jeunes (dits bras cassés) sacrifient leur vie à labourer une terre au fin fond d'un patelin sans hôpital à proximité, ni eau dans le robinet, pendant qu'eux passeront leur huit heures à maçonner leur mur Facebook avec des "J'aime" et des "lOl" ! (C'est caricaturé, certes, mais la réalité n'est pas très loin de ça)

Au-delà d'un constat tout à fait primaire, que nous propose cet article en termes de politique agricole ? C'est tout de même agaçant de voir des algériens se faire traiter à longueur de journée de "jeunes bras cassés cherchant la facilité, préférant travailler comme éboueur en Europe", et je ne sais quelle autre ineptie ! Quelle piètre explication à un problème aussi profond !

Pourtant, on le sait, beaucoup de pays européens souffrent aussi de l'abandon, par les nouvelles générations, de tous les métiers manuels. Ceux qui cultivent encore la terre sont en majorité des producteurs assez importants, le développement aidant, leur travail relève de l'industriel presque autant que de l'agricole. Ils sont loin d'être comparables aux fellah de Kabylie qui, jusqu'à récemment, ont travaillé leur terre de manière quasi sacerdotale.


Les subventions...

L'État, en effet, débloque des milliards dans chaque nouveau plan de relance agricole, mais c'est comme autant de grains parsemés sur une terre aride ; à défaut d'homme intègres et compétents (en grand nombre) et d'une structure rigoureuse, la continuité n'est pas assurée. Si le fellah, en bas de l'échelle, consent à être le premier à donner, encore faut-il que les strates qui le séparent de la subvention dans un sens, et du consommateur dans l'autre sens, soient épurées de toute bureaucratie, de toute spéculation, etc.

Dans l'état actuel des choses je suis, hélas, tenté de dire Allah ghalleb...









C'était le temps de mes vingt ans. J'étais lycéen. Je voulais travailler durant les grandes vacances. Toutes les portes m'étaient fermées. La seule qui était ouverte était celle du volontariat.

Par désespoir de trouver un travail rémunérateur, je m'engouffre dans la porte ouverte du volontariat. L'opération du volontariat était encadrée par le PFLN.

C'est dans une CAPRA, ( Coopérative Agricole de production de la Révolution Agraire ) dans ma commune en Kabylie, que j'ai eu mon affectation. J'avais pour mission l'analyse du système ( de la production jusqu'à l'exportation ).

Les fellahs étaient motivés. Ils donnaient le meilleur d'eux-même mais au niveau juste supérieur, celui de la CAPCS, c'était la magouille, le détournement et les sabotages. C'est à ce niveau que le ver entre dans le fruit pour le pourrir.

Au niveau juste supérieur, à la COFFEL, on se charge de solder le bilan en pertes et profits.

Quant à l'ONACO ( Office National de Commercialisation qui est chargé de l'import-export ), il assène le coup de grâce aux fellahs en mettant sur le marché des produits subventionnés et en fixant les prix de vente bien en dessous des coûts de revient au niveau des CAPRA.

Le bouchon a été poussé jusqu'à interdire aux fellahs de vendre directement au consomateur leur production . On les a obligé de passer par les CAPCS.

Parallèlement, une autre politique a été déployée en direction de la junte féminine pour les pousser à refuser de se marier avec les pauvres bouseux qui travaillent la terre.

Je me rappelle très bien de cette période où toutes les filles convoitaient un fonctionnaire pour mariage. C'était la période du pain béni pour les usurpateurs du PFLN.

Cette situation avait découragé nos jeunes et les a définitivement arrachés à la terre pour devenir des hittistes et même docteur en hittisme pour certains.

Tout ce travail de Machiavel a été orchestré sous l'égide du PFLN.

Pour moi, je garde une trace indélébile dans ma chair du côté droit de mon flanc. J'ai failli perdre la vie cette année là. Je me suis retrouvé sous la grande roue d'un tracteur avec freins défaillants dans une descente.

Comme compensation, j'ai eu droit à 50 DA de remboursement des frais de taxi qui m'avait transporté jusqu'à l’hôpital de TIZI-OUZOU. Celui qui m'avait remboursé cette somme est vivant et habite toujours à TIZI-OUZOU. C'est le secrétaire du Mouhafadh de l'époque. Merci pour le témoignage Pangeen ! Très instructif.

Loubia
23/03/2011, 14h19
smerch :le problème de la Kabylie est L'EURO.
car une grande partir des famille kabyle reçoive une retraite ou une pension de France, pour sa personne ne veux travaillerSettar :les makistes ignares, au lieu de faire de la politique stérile, doivent s'occuper un peu plus d'économie et d'agriculture.Épatant, les gars ! Vous pouvez me passer le lien du Dictionnaire des Clichés et des Propos sans Queue ni Tête ?

djamal 2008
23/03/2011, 14h21
C'est sur qu'a l'epoque il y eut des failles mais ce qui est de la gente feminine a mettre son devolu sur l'homme de sa vie releve plutot du social comme celle de la gente masculine qui ne voudrait pas s'unir avec une femme de menage. C'est dramatiser un peu la situation d'alors que de sortir pareille ineptie.


Et ce n'est pas que la gent feminine aurait tempte un coup d'Etat.

Massnsen
23/03/2011, 15h27
Un citronnier par exemple, ça ne demande pas de travail, mais je vois qu'il y en a de moins en moins.

Et les gens viennent se plaindre que le citron coute 600 Da au ramadhan. Je leur dit chah, parce que tout le monde peut en posséder et couvrir ses besoins annuels (sans chercher le bénéfice de la vente).

Il y vraiment un problème par rapport à la philosophie du travail chez nous. Ca ne concerne pas uniquement l'agriculture.

mistaaywa
23/03/2011, 15h30
Il y vraiment un problème par rapport à la philosophie du travail chez nous. Ca ne concerne pas uniquement l'agriculture.

tellement vrai...

Bebbers
23/03/2011, 16h26
@ Loubia hmmm c'est très intéressant!:mrgreen: Désolé, j'ai devant moi des milliers de lignes Excel, mes yeux sont rouges, et j'ai envie d'une sieste! Mais je dois dire que j'approuve tes propos!:mrgreen:

Loubia
23/03/2011, 18h56
Et les gens viennent se plaindre que le citron coute 600 Da au ramadhan. Je leur dit chah, parce que tout le monde peut en posséder et couvrir ses besoins annuelsMassnsen, ce genre de solutions, en plus d'être partielles, ne concernent qu'une minorité de personnes qui possèdent un espace où planter leurs propres arbres (pas en ville, par exemple). Néanmoins, va pour le citron, mais qu'en est-il de la pomme de terre, de la tomate, du blé etc., il faudrait que chaque famille plante toutes ses variétés chez elle pour accéder ainsi à l'autosuffisance ? Je pense que le problème se situe à un degré plus élevé de la production, et seule une véritable politique agricole pourrait le régler.

Gandhi
23/03/2011, 19h15
si chaque famille algérienne avait un citronnier, on aurait ceci:

Supposons qu'il y a 12 millions de familles en Algérie.

supposons qu'il y ait 10 millions de famille qui ait un citronnier.

Si chaque citronnier donnait 30 citrons par années, et qu'un citron pèse 100gr. alors l'Algérie aurait produit : 30 000000 de kg.

Et supposons que ça soit la même chose avec les orangers, les poiriers, les pommiers, ...etc

l'imprevisible
23/03/2011, 19h18
Le Minabilisme prend la plume pour débiter des âneries !



../..

Bachi
23/03/2011, 19h34
c'est vrai, l'Impré...
rarement lu un article aussi superficiel....

Pangeen
23/03/2011, 20h05
...
Merci pour le témoignage Pangeen ! Très instructif.

Un autre témoignage :

Préparant mes vieux jours, en symbiose avec la nature, j'avais décidé, il y a quelques années, d'investir dans l'apiculture.

Ayant eu l'opportunité de rencontrer sur des marchés et foires d'Alsace, Jean-Claude Moes (http://www.miel-alsace.com/), apiculteur local, j'ai noué de très bonnes relations avec lui. Nous avons convenu, qu'une fois la situation sécuritaire le permet, on allait en Kabylie lancer le projet.

Dans l'intervalle, je me suis rapproché du responsable du service concerné de la wilaya de Tizi-ouzou ( Le contact ayant été établi par Rachid GUERBAS, un ami, également fils de chahid, conseiller dans le cadre de l'investissement ).

Quand j'avais exposé mon projet en disant que je voulais démarrer avec 500 ruches, le fonctionnaire de la wilaya m'a fixé du regard pendant un bon moment.

Ne comprenant pas pourquoi, je lui dis : Y-a-t-il un problème ?

Sa réponse était : oui, nous ne pouvons vous aidez qu'à concurrence de 50 ruches.

Alors à mon tour, je l'ai bien fixé des yeux puis je lui ai dit : Merci, 50 ruches, je peux me les offrir sans perdre mon temps avec vous puis nous nous sommes quittés.

Dans l'histoire, tout n'était pas perdu car mon ami Jean-Claude Moes, l' apiculteur alsacien, a pu aller partager son savoir avec des Kabyles par le biais de l'AMSED ( Association Migrations, Solidarités, et Echanges pour le Développement ), une association de droit local, dans laquelle active quelques Kabyles.

Pour une visite virtuelle du rucher de mon ami jean claude, voici le lien : http://www.miel-alsace.com/

Pour découvrir le travail de jean claude en Kabylie, voici le lien : http://www.miel-alsace.com/content/view/21/18/

P.

russkov
23/03/2011, 20h32
PANGEEN ,combien coute une ruche en Algérie ?,combien de miels une ruche peux telle produire par an ?,combien de ruches faut il pour qu'une personne puisse en vivre correctement ?
Je me permet de te posé ses quelque question car je voie que tu a des notions et des connaissance dans le domaine ,MERCI...

MERCI K RIM POUR TES PRÉCISION TRÈS INSTRUCTIVE...;)

Pangeen
23/03/2011, 21h01
PANGEEN ,combien coute une ruche en Algérie ?,combien de miels une ruche peux telle produire par an ?,combien de ruches faut il pour qu'une personne puisse en vivre correctement ?
Je me permet de te posé ses quelque question car je voie que tu a des notions et des connaissance dans le domaine ,MERCI...

MERCI K RIM POUR TES PRÉCISION TRÈS INSTRUCTIVE...

Pour l'investissement, il n' y a pas que le prix de la ruche et de l'essaim. Il y a aussi l'achat de matériel et le fond de roulement.

C'est un projet d'investissement comme un autre avec étude de rentabilité si l'on veut gagner sa vie avec ça.

C'est d'ailleurs pour ça que le chiffre de 500 ruches a été avancé dans mon cas mais quand le fonctionnaire m'a ramené ce chiffre à 50, j'ai abandonné le projet car non rentable ( je n'ai pas voulu commenter mais ce n'est pas comme ça qu'on aide les gens à créer des emplois. Au contraire, on les enfonce en les poussant à investir dans des montages non rentable ).

Dans mon cas, j'avais fait une étude sur la base de trois emplois à temps plein ( En plus de moi, je voulais créer deux emplois ).

Si tu veux te lancer dans le créneau, il faut prendre contact directement avec Djillali Kabèche de l'AMSED ou l'apiculteur Jean claude MOES.

Voici les coordonnées :

AMSED
Espace Nord / Sud
17, rue de Boston
67 000 STRASBOURG, FRANCE
contact@amsed.fr
Tél. : 00 333 88 61 71 67
Fax: 00 333 88 61 71 67
Mobile: 00 336 61 34 26 03
Horaires : 9h-12 / 14h-18H


Ferme Apicole du Neuhof
Jean-Claude MOES
2 rue des Chanoines Lux
67100 Strasbourg
France
Fax: 00.33.3.88.39.14.10
Mobile: 00.33.6.80.62.51.94
Site Internet: http://www.miel-alsace.com
Email: jcmoes@miel-alsace.com

P.

russkov
23/03/2011, 22h45
Merci pour tes renseignement...;)

Arbefracom
23/03/2011, 22h52
On pourrait etre autosuffisant si l'Etat aidait et valorisait nos agriculteurs... khssara...

Exact mais ce n'est pas le cas dommage, quand on sait que l'Algérie a été dans l'histoire un grand grenier à blé et agricole en général. L'Agriculture a été l'un des domaines les plus dévastés à notre indépendance.

biskra
23/03/2011, 23h12
malheureusement ,c'est la réalité ce qui se passe las bas,certain font mine d'accuser les autorités ,mais la terre se travaille et aujourd'hui personne ne veut la travailler ,voila le constat ,une vie facile ,sans effort ,et surtout qui rapporte de l'argent ,ceci est le souci premier de tout les algériens .

et ceux qui nous parlent d'autonomie ,et bien ceux la ,exactement la même chose ,comment motiver les jeunes a s'investir dans dans leur "patrie"?
la terre est le fondement même d'une nation ,si elle est oublier ,tout s’éfface,elle est un héritage qui se transmet de père en fils.

c'est bien beau de faire le zouave a paris ,la réalité est tout autres ,une région qui vieillit et ou l’espérance pour la jeunesse,est symbolisé par la ville ,donc le déplacement ,le mélange.,l'envie de changer ,de tout changer...

Pangeen
23/03/2011, 23h41
http://www.legrandjournal.com.mx/wp-content/uploads/PontAlmaZouave1910.jpg

Un peu d'humour pour notre ZOUAVE qui s'est ainsi plaint en 1910.

C’est un affront,
A présent que j’affronte,
Car j’ai de la flotte,
Jusqu’ à la culotte .



P.

biskra
23/03/2011, 23h55
c'est de l'humour

l'arabe et j'en suis un ,nous avons comme les autres des qualité et des défauts

concernant l'algerie ,je voudrais remmettre un peu les pendules al'heure et dire que le petrole du sud de l'algerie, ne profite pas au "arabes" mais bel et bien a une bande de mafieux, d'origine kabyles ,qui suce le sang des algeriens ...

je ne citerais pas leur nom,mais les arabes en algerie ,a part la langue ,nous sommes bafouées de nos droit ,et je n'entend personne parlait des kabyles qui "DIRIGENT L'ALGERIE"?

.CAR ARRETEZ DE NOUS FAIRE CROIRE QUE VOUS ETES LES COCUS DE L'HISTOIRE


PERSONNE N'EST DUPE..

Pangeen
24/03/2011, 00h23
c'est de l'humour

l'arabe et j'en suis un ,nous avons comme les autres des qualité et des défauts...


Le reconnaître est tout à ton honneur.

...
concernant l'algerie ,je voudrais remmettre un peu les pendules al'heure et dire que le petrole du sud de l'algerie, ne profite pas au "arabes" mais bel et bien a une bande de mafieux, d'origine kabyles ,qui suce le sang des algeriens. je ne citerais pas leur nom,mais les arabes en algerie ,a part la langue ,nous sommes bafouées de nos droit ,et je n'entend personne parlait des kabyles qui "DIRIGENT L'ALGERIE"?...

Pou être juste, il fallait écrire que notre pétrole profite à nos despotes qui sont une association d’escrocs composée d'arabes, de renégats, de kabyles et d'étrangers.



...CAR ARRETEZ DE NOUS FAIRE CROIRE QUE VOUS ETES LES COCUS DE L'HISTOIRE

PERSONNE N'EST DUPE..

Contrairement aux arabes à qui sont offerts la majorité des postes publiques à cause du choix de la langue arabe comme langue officielle, nous kabyles de formation francophone, on a été écartés comme des pestiférés de ces emplois.

De plus nous subissons un déni identitaire. J'espère que tu n'iras pas jusqu'à nier ce fait ignoble.

P.

keyboardzapper
24/03/2011, 00h29
ils ne connaissent pas la fable du trésor caché dans la sol que le paysan a raconté à ses enfants avant de mourir...

biskra
24/03/2011, 00h31
Contrairement aux arabes à qui sont offerts la majorité des postes publiques à cause du choix de la langue arabe comme langue officielle, nous kabyles de formation francophone, on a été écartés comme des pestiférés de ces emplois.

De plus nous subissons un déni identitaire. J'espère que tu n'iras pas jusqu'à nier ce fait ignoble.pangreen

mais purée de bon sang ,battez vous si vous croyez a juste titre que vous etes humilier et bafouer ?mais de grace arretez de dire l'arabe par la l'arabe par ici ,j'ai l'impression d'entendre le francais?

je denie a personne son identité ,mais les raciste pur et dur ,les fachos ,je les em....désolé

Pangeen
24/03/2011, 01h24
...
mais purée de bon sang ,battez vous si vous croyez a juste titre que vous etes humilier et bafouer ?mais de grace arretez de dire l'arabe par la l'arabe par ici ,j'ai l'impression d'entendre le francais?
...

Un arabe qui se respecte est un arabe qui vit chez lui en Arabie, en toute souveraineté, où en étranger en occident.

Un arabe qui s'impose chez son hôte est un conquérant qu'il faut remettre à sa place et à qui il faut apprendre le savoir vivre ensemble.

Quant au français, c'est par sa connerie de royaumes arabes en Afrique du nord et le jeu de sa diplomatie secrète que nous sommes aujourd'hui confronté à ce problème. J'espère qu'il a pris la mesure du désastre qu'il doit réparer.

P.

biskra
24/03/2011, 01h26
Un arabe qui se respecte est un arabe qui vit chez lui en Arabie, en toute souveraineté, où en étranger en occident.

Un arabe qui s'impose chez son hôte est un conquérant qu'il faut remettre à sa place et à qui il faut apprendre le savoir vivre ensemble.

Quant au français, c'est par sa connerie de royaumes arabes en Afrique du nord et le jeu de sa diplomatie secrète que nous sommes aujourd'hui confronté à ce problème. J'espère qu'il a pris la mesure du désastre qu'il doit réparer.pangreen

si moi je suis le colonisateur ,combat moi ,mais jamais je ne te laisserais souiller les tombes de mes ancetres..un point c'est tout

pourquoi déblater pour rien.chassez moi du pays de mon pere et de ma mere essayer..

Pangeen
24/03/2011, 01h59
...
pourquoi déblater pour rien.chassez moi du pays de mon pere et de ma mere essayer..

Personne n'a parlé de te chasser du pays de tes racines ni de souiller une quelconque tombe. ça c'est justement la spécialité de nos faux arabes ( des renégats ).

Ce que j'ai défendu, c'est le savoir vivre ensemble et le respect mutuel.

La dimension humaine est au-dessus de nos conneries.

P.

biskra
24/03/2011, 02h14
Personne n'a parlé de te chasser du pays de tes racines ni de souiller une quelconque tombe. ça c'est justement la spécialité de nos faux arabes ( des renégats ).

Ce que j'ai défendu, c'est le savoir vivre ensemble et le respect mutuel.

La dimension humaine est au-dessus de nos conneries.pangreen

mon mode de fonctionnement m'interdit de me comporter comme cela,je préférais encore que le kabyle soit mieux respecter et reconnu,entre nous moi ça m'arrangerait ,car eux il parle français..;)

je veut simplement dire ,que je reconnais la difficulté d'une personne qui ne revendique pas arabe ,mais algériens,on ma trop fait de procès ,j'ai subit trop de racisme ,pour que moi même je le fasse au miens ,et je dit les miens ,LES ALGERIENS .
car je me répéte,je ne reconnais ni arabe ni kabyles ,mais je reconnais l'algérien un point c'est tout

et je suis un adversairte acharné de ali belhadj et de sa bande..qui eux nie l'identité algerienne et la nation

Cookies