PDA

Voir la version complète : Pistes de réflexion sur ce qui ne va pas en Algérie: premièrement le social


absent
23/03/2011, 19h02
On évoque la mauvaise situation sociale en Algérie etc...mais regardons un peu le fond dans ces propos généraux.

Ou est le problème social en Algérie? Quel est-il?
A entendre la revendication des gens, et particulièrement des jeunes (majorité de la population), c'est le logement, l'emploi, et le pouvoir d'achat, trois principaux problèmes qui reviennent à chaque manifestation pacifique, émeute etc..

1-Pour le logement, il n'y en a effectivement pas assez, car l'Algérie a une population jeune et qui explose démographiquement, le nombre de constructions ne suit pas, surtout qu'il s'agit de vivre dans les grandes villes pour la majorité.
Pourtant le problème n'est pas un problème d'argent, les réserves de l'Algérie lui permettent une révolution sociale qui englobe le logement. Ce n'est pas non plus un problème de terrains (densité 14hab/km² malgré une partie non habitable).
Quel est le problème alors? il est dans la politique du logement tout simplement. Lorsque Bouteflika décide au début de ses mandats de la construction d'un million de logements, mis à part les exagérations à des fins électoralistes d'ou vient ce chiffre? se base t-il sur une étude des dossiers de demande? non il est symbolique. Soit, regardons le résultat, le ministère affirme aujourd'hui avoir réussi ce grand projet et que donc 1 million d'habitations ont été construits. Sur une population de 35 millions d'habitants, dont 50% ont moins de 15 ans (en 2005). Autrement dit 0.5*35=17,5 millions d'habitants n'ont pas encore atteint l'âge d'avoir leur propre logement, et la crise actuelle repose donc sur l'autre moitié. Est-il possible que des millions de logements (dont le million construit ses 10 dernières années) ne suffisent pas à 17,5 millions d'adultes (avec leurs enfants)? Bien qu'on sache qu'il y a un traffic lors de l'attribution des logements, pour que tous les algériens ne soient pas logés, il faut absolument qu'il y ait des habitations vides ou une bonne partie de la population qui a plusieurs résidences...
De plus l'Etat fait comme si il ne voyait pas venir une vague géante dont il ressent déjà les premières gouttes puisqu'il fixe des chiffres symboliques (1 million de logements) au lieu suivre l'évolution démographique, qui l'inciterait à construire encore et encore, et à construire bien, afin que ceux qui ont été logés il y a 10 ans ne reviennent pas déjà demander un nouveau logement. Aussi, l'Etat n'est pas une entreprise de bâtiment, vu qu'il existe le besoin de construire, et qu'en même temps le besoin de travailler, pourquoi ne combine t-il pas les deux en créant des sociétés Algériennes (et non étrangères) chargés de ce domaine qu'il privatisera ensuite?
En tout cas, il est possible de voir que les solutions à long terme sont disponibles et que malgré cela, on se dirige plutôt vers du bricolage à court terme.

2-Pour l'emploi, certains sont qualifiés et au chomage, et cela signifie que leur domaine ne marche pas, pourquoi? parceque les sociétés spécifiques à ce domaine ne sont pas présentes ou sont déjà pleines. Par exemple, un ingénieur quelconque au chômage, c'est dû au fait qu'il n'y a pas assez d'emplois dans le domaine, pourtant l'Algérie est un pays immense et riche pour une population peu nombreuse (à comparer aux autres puissances de ce monde), comment se fait-il donc qu'il n'existe pas assez de sociétés algériennes de renom qui activent sur tout le territoire nationale et qui auraient de fait, embauché tous les ingénieurs algériens? Surtout qu'il y a trop de domaines vides! Exemple: l'énergie renouvelable. L'Algérie est le pays parfait pour ce genre de sociétés, elle a un immense désert chaud, elle a des montagnes et des haut plateaux, et elle a une cote. Pourtant il n'existe pas de société Algérienne dont la spécialité est l'énergie renouvelable (une sorte de veolia algérienne) et qui pourrait faire travailler des milliers d'ingénieurs, tout revient à la sonatrach et sonelgaz! Et le manque de sérieux des autorités ne poussent pas les étrangers à investir là dedans non plus! Donc l'Algérien qui a étudié cela, et qui n'a de place ni à sonatrach, ni à sonelgaz, est voué à être chomeur ou faire ce qu'il n'a pas étudié... J'ai donné un exemple, mais on pourrait généraliser ça à une majorité de diplomes, la main d'oeuvre est disponible, mais il n'y a pas d'investissement dans le domaine. Donc mis à part les grosses sociétés nationales, et les rares sociétés privées étrangères ou Algériennes, il ne reste que de petites PME pour des millions de gens qui arrivent sur le marché de l'emploi. Il est logique que le taux de chomage soit si effrayant, la politique de l'emploi est méprisante, car le chercheur d'emploi n'est pas écouté, ni respecté, il n'a pas de droits, il ne doit compter que sur le piston pour travailler. Pire encore, les PME algériennes sont sabotés par leur propre Etat, qui fait des lois contradictoires et bureaucratique, qui les décourage à exporter par exemple, je connais un chef d'entreprise algérien, dont les produits sont partout en Algérie et en force, je lui ai demandé pourquoi il n'exportait pas pour se développer encore, et il m'a rappelé qu'il est quasiment impossible de le faire, à cause des exigeances administratives et de la réglementation douanière (qui au passage change tout le temps).

Mais il existe une partie des demandeurs d'emploi qui n'ont pas de qualification, quel est leur avenir à eux? il existe en Algérie un nombre impressionant de minuscules écoles de formation, mais très peu de grandes écoles, du coup l'Algérien collectionne souvent les diplomes, sans trouver d'emploi. Il faut une véritable étude économique et des solutions effectives dans le domaine..

3-Enfin le pouvoir d'achat, il est directement lié au reste et ne peut être résolu sans que le reste ne le soit, donc aucun bricolage de l'Etat ne sera utile dans ce domaine, malgré les augmentations de salaires épisodiques en réponse à chaque fois à une contestation sociale, le coût de la vie lui aussi ne s'arrête pas et continue d'augmenter (en témoigne l'immobilier ou les produits de première necessité), donc en gros il s'agit d'une épée dans l'eau, pour caricaturer avant on gagnait 10 000 Da et avait besoin de 8000 pour vivre, aujourd'hui on en gagne 100 000 et on en dépense 98 000...
Cette augmentation brusque, et l'absence totale de politique honnête dans ce domaine a mené à la disparition progressive de la classe moyenne en Algérie, et à une inégale distribution des richesses.....ceux qui sont riches restent riches et ceux qui sont pauvres restent pauvres.

Ces 3 domaines, c'est ce qui est évoqué à la va vite par des protestataires en colère, mais le mal est plus profond, le mal date des années 70 avec une politique sociale excessive qui a mené l'Algérie à une dépendance totale de ses richesses naturelles, à une politique de "l'Etat s'occupe de tout" et à l'absence de tout développement scientifique.
Certains sauveurs du régime diront qu'on a la chance d'avoir les soins gratuits en Algérie par exemple. Mais c'est une erreur grossière, car si l'Algérien ne paye pas, l'Algérie elle, paye très cher! Je crois que peu de gens se rendent compte à quel point le pétrole fait vivre le pays, et son absence (programmée pour bientôt) serait un drame humanitaire, voilà pourquoi cette politique à la soviétique est irresponsable et dangereuse. Si chaque algérien cotisait pour une sécurité sociale qui lui rembourserait une partie de ses soins et que l'état payait le reste, on aurait déjà une indépendance beaucoup plus grande par rapport au pétrole (et donc sa disparition ne changera pas grand chose) avec des soins qui sont pourtant toujours gratuits. Mais le problème n'est pas uniquement du côté du patient, prenons le cas du médecin aussi, le médecin travaillant à l'hôpital public bénéficie d'un salaire fixe, dont la valeur ne change presque jamais au cours de sa carrière, de même que les conditions dans lesquelles il travaille ne change presque pas et la modernisation ne vient qu'avec la protestation sociale, autrement dit que ce médecin travaille jour et nuit, ou pas du tout, qu'il travaille bien, ou qu'il liquide, c'est la même chose pour sa récompense, il n'a donc aucune motivation supplémentaire pour développer son travail et sa vie devient routine, ce genre de situation tue toute recherche scientifique, et donc cette politique sociale de l'Algérie de Boumediène jusqu'à aujourd'hui, est responsable en partie, de la fuite des cerveaux, et de l'absence de développement scientifique.

Voilà j'ai écris ces quelques lignes juste comme ça, histoire de réfléchir à quelques pistes, le but du topic est de débattre des problèmes sociaux connus et des solutions possibles.....

Au moins, la critique de l'Etat cette fois ci (positive ou négative), se basera sur les problèmes concrets et non les avis de chacun.

kaiser
23/03/2011, 19h12
pour l emploi il faut que l 'algerie encourage les investisseurs étrangers à s y installer pour dynamiser les entrepreneurs locaux .

sadoun
24/03/2011, 00h35
Voilà qui donne à réfléchir cher ami !
le logement ne peut constituer source de problèmes ou de tensions , aucunement d'ailleurs . L'état dispose de toutes les cartes mais choisi parmi elles les plus mauvaises , celles qui absorbent des coûts faramineux ... L'état laisse faire cette débâcle alors que prétendument il aurait été meilleur pour une question de délais et de coûts d'opter , tout simplement pour le pré fabriqué ( matériaux légers ) .
L'emploi ne connait pas de planification çà n'intéresse personne ! l'emploi obéit à une politique purement statistique , c'est juste une donnée à comptabiliser , sans commentaire pour le citoyen .
Quelques orientations sur les sites gouvernementaux vous éclaireront mieux sur la situation qui prévaut depuis des années durant , en 2011 c'est figé ...
Les solutions on y trouve quelquefois ... Qui va donc donner suite à mes honoraires ?
Le pouvoir d'achat reflète le besoin de consommation , or chez nous l'un dans l'autre il constitue une bonne santé , toutes classes confondus . Chacun y trouve son compte ... Même le mendiant devant la mosquée ( Que Dieu me pardonne ) s'en tire avec une bonne recette . Du reste , faut supprimer intégralement le Dinars actuel et le remplacer par une monnaie plus forte , appelé aussi Dinars Algérien . A coup sûr notre économie redémarrera sur des bases saines et solides ... ( j'ose espérer cette fois que F.A ne me collera pas un autre avertissement pour non respect de la Charte )

philopatris
24/03/2011, 03h41
Avez vous oublié les personnes agées wela dfentouhoum c'est fini:rolleyes:

dans la rue il y a maintenant les filles de chahid sans ressources parce que on leur a coupé la pension depuis des mois elle vivent de rien à 60ans, le gouvernement s'enfonce et s'enfonce encore plus des jeunes sans avenir aux vieux dans la tombe

Hyde
24/03/2011, 04h39
dans la rue il y a maintenant les filles de chahid ...

oui, faudrait aussi des pensions pour les ex-colonisés (tous ceux qui sont nés avant le 5 juillet 62) et leurs enfants. tout les algériens en somme. comme ça on va tous s'arrêter de travailler. c'est trop fatiguant le travail...

La Fontaine a dit... "le travail est un trésor!" et les moudjahidines ont dit: "le travail est une corvée!" je suis d'accord avec mes compatriotes. le travail, quelle galère!

vive le parasitisme!

philopatris
24/03/2011, 07h30
Hyde toi tu n as pas honte de parler comme ca de dames qui se font preter de l argent depuis des mois pour se nourir! des femmes de 60 ans divorcee sans revenus! Ils n avaient qu a pas leur donner la pension du debut maintenant on leur enleve le seul revenu qu elles ont d un seul coup, shame on you peuple qui regrdez faire en applaudissant votre ministre prefere qui signe des circulaires aussi honteuses alors qu elles ne sont pas plus de quelques centaines on leur enleve 7000da mikserable alors qu ils ont vole des milliards j ai honte de vous peuple algeriens

shame on you les gens comme toi hyde parce que ce ne sont pas vos meres et soeurs alors tant pis pour elles

yakhi chaab egoiste yakhi les pension des terroristes vous ne dites rien

bouberita
24/03/2011, 08h17
oui, faudrait aussi des pensions .................

blablabla
non ... juste pour les femmes et filles de chahids.

Gandhi
24/03/2011, 10h16
"Travaillez, travaillez, pour que, devenant plus pauvres, vous ayez plus de raisons de travailler et d'être misérables. Telle est la loi inexorable de la production capitaliste."

Paul Lafargue - 1842-1911 - Le droit à la paresse - 1881


"Une étrange folie possède la classe ouvrière des nations où règne la civilisation capitaliste. (…) Cette folie est l'amour du travail, la passion furibonde du travail, poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture."

Paul Lafargue - 1842-1911 - Le droit à la paresse - 1881


"Le capitaliste fait produire et ne produit pas ; fait travailler et ne travaille pas ; toute occupation manuelle ou intellectuelle lui est interdite, elle le détournerait de sa mission sacrée : l'accumulation des profits."

Paul Lafargue - 1842-1911 - La religion du Capital - 1887

Gandhi
24/03/2011, 10h20
"Les apologistes du travail. - Dans la glorification du "travail", dans les infatigables discours sur la "bénédiction du travail", je vois la même arrière-pensée que dans les louanges des actes impersonnels et conformes à l'intérêt général : la crainte de tout ce qui est individuel. On se rend maintenant très bien compte, à l'aspect du travail - c'est-à-dire de ce dur labeur du matin au soir - que c'est là la meilleure police, qu'elle tient chacun en bride et qu'elle s'entend vigoureusement à entraver le développement de la raison, des désirs, du goût de l'indépendance. Car le travail use la force nerveuse dans des proportions extraordinaires, et la soustrait à la réflexion, à la méditation, aux rêves, aux soucis, à l'amour et à la haine, il place toujours devant les yeux un but minime et accorde des satisfactions faciles et régulières. Ainsi une société, où l'on travaille sans cesse durement, jouira d'une plus grande sécurité : et c'est la sécurité que l'on adore maintenant comme divinité suprême."

Friedrich Nietzsche - 1844-1900 - Aurore - 1881

Gandhi
24/03/2011, 10h24
"Le colonialisme et l'impérialisme ne sont pas quitte avec nous quand ils ont retiré de nos territoires leurs drapeaux et leurs forces de police. Pendant des siècles les capitalistes se sont comportés dans le monde sous-développé comme de véritables criminels de guerre. Les déportations, les massacres, le travail forcé, l'esclavagisme ont été les principaux moyens utilisés par le capitalisme pour augmenter ses réserves d'or et de diamants, ses richesses et pour établir sa puissance."

Franz Fanon - Les Damnés de la Terre - 1961

Gandhi
24/03/2011, 10h31
"En faisant du travail une valeur, la droite est cohérente avec ses idéaux et avec le système qu'elle défend, fondé sur l'efficacité économique, la recherche du profit, et l'idée maîtresse que la richesse de quelques-uns crée le travail des autres."
Manifeste Utopia - Avant propos d'André Gorz - 2008, page 48


"Le travail est et demeure aliénant, aliénant par nature, parce qu'il résulte d'un rapport de subordination marchande entre les individus, servant un système dont la logique est étrangère à la notion même d'humanité."
Manifeste Utopia - Avant propos d'André Gorz - 2008, page 49


"Nous souhaitons défendre le caractère diversifié des activités humaines indispensable à notre équilibre, qu'elles soient familiales, culturelles, associatives, politiques, amoureuses... Le travail doit retrouver sa "juste place".
Posons donc la question suivante sans ambiguïté : Et si, en défendant un autre idéal, une autre notion de la richesse, une autre vision du monde, la glorification aveugle du mérite et du travail n'avait plus de sens ? Alors, il faudrait accepter de changer de système et de promouvoir un système humaniste où la logique dominante n'est plus marchande, où l'essentiel n'est pas "économiquement mesurable". Une société où la richesse se définit différemment."
Manifeste Utopia - Avant propos d'André Gorz - 2008, page 51


"La dette, au Nord comme au Sud, collective ou individuelle, est au cœur du modèle économique libéral actuel. Elle permet de transférer et prélever, par les intérêts, la richesse du travail vers le patrimoine des plus riches, ceux qui peuvent prêter. Pour réduire le paiement des intérêts de la dette, on met en place des politiques de rigueur au Nord et d'ajustement structurel au Sud. Toujours plus le plus grand bénéfice d'une minorité."
Manifeste Utopia - Avant propos d'André Gorz - 2008, page 85

Gandhi
24/03/2011, 10h32
"De 1993 à 2003, la part du produit intérieur brut consacrée à la rémunération du travail a chuté de dix points en moyenne dans les pays développés. Celle consacrée à la rémunération du capital a grimpé d'autant."

L'Atlas du Monde Diplomatique - 2006 - Une insécurité sociale généralisée

NewYork
24/03/2011, 10h53
tout ces problémes sont en fait les consequence d'un model de vie de certaine categorie de gens qui vivait dans un environnement totelemnt parallele ou le ''monde parallel''
lorsque la campagne était productrice certain groupe dans les ville vivaient presque gratuitement ils squatait des bureaux pour s'y installé....ensuite avec l'avenement de la monnaie papier ces gens la ont réussi a avoir une part....donc ça commence avec la vie sans travail...il prend ces billet papier et va au marché pour acheter sa nourriture....

apres la vague d'éxode en europe les choses commencent a se compliquer pour eux...alors qu'ils étaient quelques centaines ils sont devenue des milliers a vouloir la meme chose c'est a dire une liasse de billet un bureau ou dormir et le reste avenir, il n'espère ni au mariage ni aux enfant ni a rien, la vie bureau bar, café, boite de nuit si on le laisse entrer une bouteille de vin, ou mieux une clope de zatla pour calmer la douleur de la faim ou vivre chaque soir dans les reves on se voyant entourée par des femmes et des filles qui chacune essaye de le tirer vers elle........

un autre groupe ne restes pas la les bras croisés...la vie est devenu trops dure et celui qui ne pourra pas manger faiblira et celui qui faiblira ne pourra pas arraché sa part du marché.....

NewYork
24/03/2011, 11h05
ceux qui vivent normalement je veux dire les anciens de la ville eux avaient l'habitude de faire les affaires que sur l'immobiler car les compagnard de l'epoque voulait tous venir s'installer en ville donc ils doivent mettre tout leurs avoir pour trouver ou se loger...donc maintenant si l'état laisse la construction libre quelle conséquence auront ils les habitués des villes????

cette politique est suicidaire pour l'état et pour les habitués qui croivent encore qu'ils sont au 15 iemme siecle. il n ya plus de campagne et le monde va devenir une ville et les régles qui régissent ces ville ne vont plus réster les memes car celui achetais jadis (le capagnard) n'existe plus. il n ya que des pauvres miserables qui perdues leurs betailles et qui viennet s'installer aux bords des ville....que va t'il offrir au spéculateur qui detenait l'immobilier entre ces mains?? rien....
la situation est presque grave chez nous si l'état ne retourne pas vers la campagne pour y mettre le paquet. et je ne pense pas que celui qui a vécu dans un systéme d'assistanat depuis qu'il a été petit puisse trouver une solution....le citadin reproduit son propre chemin car il n'a jamais connu d'autres choses autres que une circulation qui ne dépasse guerre les 100 metre entre sa maison son magazin, son café-bar-restaurant et cela pendant 60 ans......karitha

mimi
24/03/2011, 11h33
Hyde toi tu n as pas honte de parler comme ca de dames qui se font preter de l argent depuis des mois pour se nourir! des femmes de 60 ans divorcee sans revenus! Ils n avaient qu a pas leur donner la pension du debut maintenant on leur enleve le seul revenu qu elles ont d un seul coup,Pour plus de justice justement, de telles pensions ne doivent pas être offertes sur la base que tu es fille de chahid ou fille de moudjahid, mais sur la base que tu es citoyenne algérienne en difficulté, ayant dépassé l'age de travailler, divorcée et tu as besoin d'aide.

msiliyadulux
24/03/2011, 12h06
Vous etes sur que les enfants de moudjahidine reçoivent une indemnité? Ce serait completement fou! Mon grand pere (Allah yarhamhou) etait moudjahid, et apres sa mort, seule ma grand mere continue de toucher une indemnité. Les enfants ne reçoivent rien et je trouve cela normal!!

Inata
24/03/2011, 12h14
Vous etes sur que les enfants de moudjahidine reçoivent une indemnité? Ce serait completement fou! Mon grand pere (Allah yarhamhou) etait moudjahid, et apres sa mort, seule ma grand mere continue de toucher une indemnité. Les enfants ne reçoivent rien et je trouve cela normal!! Quand la mère meurt les filles divorcée ou célibataires récupèrent la pension et se la partage.


mimi,
Je t'en prie, il faut arrêter avec ce genre d'arguments, je suis pour que ces pauvre femmes bénéficient de cette pension, et je suis certaine qu'elle est minable en plus elle est partagée entre sœurs, arrêtez un peu de taper sur le pauvre!

Massnsen
24/03/2011, 13h03
Ce qui ne va pas en algérie c'est tout simplement les algériens.

Un peuple de fainéants et de bras cassés qui attendent à ce que l'état providence subvienne à leurs besoins. Le système pour lequel on a opté au lendemain de l'indépendance y est forcément pour quelque chose. On a brisé les ailes de tous ceux qui aspiraient à changer le pays grâce au travail et pas en s'appuyant sur la clientélisme.

On n'a jamais honoré le prodcuteur en algérie (de quel secteur économique soit-il), le complexe nous pousse toujours à importer, la préférence nationale n'a jamais eu d'existence chez nous.

On a fait le maximum pour abrutir le peuple et ériger la médiocrité en étendard.

msiliyadulux
24/03/2011, 13h09
Massnsen: Malheureusement tout n'est pas faux dans ce que vous dites...
Quand j'entends des algeriens dire qu'ils veulent l'argent du petrole, qu'ils devraient vivre comme les dubaiotes en rentier... Ca me deprime!!:cry:

absent
24/03/2011, 15h50
Massnsen tu te contredis, les algériens c'est le peuple, si tu parles du pouvoir alors tu dis ce qu'on vient de dire, le but est de parler des problèmes concrets pour une fois (expériences personnelles par exemple?) au lieu de dire c'est eux les fautifs, car tout le monde sait que c'est ceux qui ont confisqué l'indépendance qui sont responsables. Mais le savoir ne résout rien.


Avez vous oublié les personnes agées wela dfentouhoum c'est fini:rolleyes:

dans la rue il y a maintenant les filles de chahid sans ressources parce que on leur a coupé la pension depuis des mois elle vivent de rien à 60ans, le gouvernement s'enfonce et s'enfonce encore plus des jeunes sans avenir aux vieux dans la tombe

philo, j'ai évoqué les 3 problèmes qu'on entend le plus souvent.

Pour ce qui concerne les retraites, les pensions, et les allocations chomage, c'est une catastrophe en Algérie et je la classe dans ce qui a été évoqué concernant la politique sociale.

Moi je ne suis pas d'accord pour donner une pension aux enfants de chouhada qui sont majeurs, car on ne saura plus quand est ce qu'il faut arrêter à leur enfants, petits enfants etc...
Par contre je considère (pour résoudre le problème que tu poses de ces femmes âgées) que l'Etat - et il en a la capacité - doit mettre en place de VRAIES allocations familiales, pour le chômage aussi, et une rémunération spéciale pour les femmes au foyer. Quand je dis "vraies", ça veut dire le minimum pour vivre et pas en dessous, pas 4000 Da qui ne servent à rien, avant de mettre en place tout ça il y a lieu de baisser le cout de la vie, mais c'est à échelonner selon ce critère, donc je la situerais à 25 000 DA aujourd'hui.

Nous n'avons pas d'assistance sociale en Algérie, et le prétexte évoqué est que tout est gratuit comme je l'ai dis, sauf que la gratuité des soins coutera cher à l'état, et ne développera pas la situation du citoyen...

Je pense aussi que tout ceci n'est pas possible sans changer de mode de gouvernance, il faut quitter le système actuelle et créer les fonds au niveau local, car l'Etat ne peut s'occuper de chaque citoyen, c'est à la commune ou à des caisses spécialisées dans chaque commune de mettre en place tout ceci.

Le seul hic est que la mise en place de tout ça coûte cher au début, et qu'il faudra pour ça utiliser l'argent du pétrole, donc il faudra organiser ce système social sur les 10 années suivantes, car une fois pauvre, l'Algérie n'aura plus les moyens de payer.

sadoun
24/03/2011, 23h55
des femmes de 60 ans divorcee
elles perdent systématiquement leurs droits à la pension des filles de Chouhada et filles d'anciens Moudjahid et filles de fonctionnaires toutes gammes confondus , voir dispositions sur les lois sociales . Elles avaient pas à se marier , c'est donc qu'elles disposent d'une couverture de leurs maris .

sadoun
25/03/2011, 00h00
on leur enleve 7000da
tu sorts d'où ce chiffre ? C'est minimum 70.000 DA + autres avantages ( terrain , licence véhicule , débit de boisson , emploi , camions , avantages sur le transport réduction de 70% , tu veux que j'arrête ?

Inata
25/03/2011, 02h09
Algerian sbah el khir

Quel genre d allocations familiales parles tu?
Le chomage est octroye a des personnes qui ont travaillees et a un temps limite selonn leur cotisation.


Sadoun,

C est quoi ce charabia? Tu as fume ou quoi?
Ca veut dire quoi "elles n aurait pas du se marier?"
Et c est quoi cette couverture dont tu parles?
C est dingue comme tu as pu debiter autant de conneries en quelques phrases.

70 000 par mois? Aww elles doivent surement rouler en Audi!!
En plus des terrains mdrr

Je crois que tu devrais t excuser aupres de ces femmes .

bouberita
25/03/2011, 08h25
tu sorts d'où ce chiffre ? C'est minimum 70.000 DA + autres avantages ( terrain , licence véhicule , débit de boisson , emploi , camions , avantages sur le transport réduction de 70% , tu veux que j'arrête ?

C'est minimum 70.000 DA
pffff c'est 4 millions pour la veuve de chahid et 7000 da pour ses filles .... UN CHAHID ya rébék ....


autres avantages ( terrain )
:lol: wéllah gir sah

licence véhicule

faux ...rien de cela n'existe

débit de boisson , emploi , camions

????

avantages sur le transport réduction de 70%

transport de quoi ? RSTA

Je crois que tu devrais t excuser aupres de ces femmes .

pourquoi ? il a rien fait ? :22:
il devra s'expliquer devant le bon Dieu et les chouhada dans l'au-dela.

bouberita
25/03/2011, 08h30
"...venez les enfants ...voici vos 90 da de pension ...alors vous préférez manger ou être habillés? "...une veuve de chahid

Cookies