PDA

Voir la version complète : Les réalités de la guerre en Libye


votrefrere
24/03/2011, 11h44
Le nuage de morale martiale et droitdel’hommiste vaporisé par nos politiciens sur la guerre en Libye cache un certain nombre de réalités qu’il est utile de rappeler.

1) La “révolte“ libyenne n’a rien à voir avec les soulèvements populaires en Tunisie, Egypte et autres Etats arabes. Elle est une opposition politique de rivaux de Kadhafi, préparée et entretenue de l’étranger pour des motifs stratégiques (comme les “révolutions de couleur“ dans le Moyen Orient), et très différente des manifestations de masses spontanées contre les injustices et inégalités sociales de régimes quasi-féodaux.

2) Un détail est à noter : le foyer de la “rébellion“ – l’est de la Libye, la Cyrénaïque – se recommande d’objectifs religieux et monarchiques (complètement absents des autres insurrections) et a envoyé plus d’hommes combattre l’invasion US en Irak que tous les autres pays arabes.

3) La guerre à Kadhafi n’a rien d’une expédition humanitaire. Elle n’est qu’un épisode de plus dans la traque des chefs d’Etats de taille moyenne (Russie et Chine étant de trop gros morceaux) résistant au Nouvel ordre mondial, qui doivent être éliminés le uns après les autres. Ceaucescu, Milosevic, Noriega, Saddam Hussein l’ont déjà été. Ahmadinejad, Lukashenko, Gbagbo, Chavez sont en point de mire. Ils n’avaient –et n’ont – rien de commun, si ce n’est leur insubordination, qui suffit à les désigner comme cibles.

4) Cette guerre a bien entendu comme enjeu principal le contrôle des sources de pétrole et de gaz. Pour donner une idée de son importance, le géant anglais BP a pour plus de 15 milliards de dollars de contrats d’exploitation offshore avec la Libye.

5) Kadhafi a sans doute beaucoup de défauts, mais il a aussi reparti dans son peuple une partie de la manne pétrolière. Par exemple, la Libye a le meilleur Indice de développement humain (IDH) de toute l’Afrique.

6) La notion d’ingérence “humanitaire“ s’est perfectionnée : elle est devenue totalement préventive. Elle repose toujours sur des mensonges (les “épurations ethniques“ de Milosevic ou les “armes de destruction massive” de Saddam), mais elle se justifie désormais par une simple intention. Plus la peine de dire “le criminel a commis des crimes (même inventés) ; il suffit d’affirmer qu’il va les commettre. Kadhafi n’a encore massacré personne, mais il va noyer Benghazi dans un bain de sang.

7) Le soit-disant mandat de la Ligue arabe n’a été “voté“ que par 11 membres présents à la réunion (sur 22) dont deux – la Syrie et l’Algérie – se sont prononcés contre. Les grands médias ont complètement ignoré la résolution vigoureusement négative de l’Union africaine, qui compte 53 pays membres, et qui s’est prononcée contre toute intervention, et même contre toute interdiction de vol.

8) L’unanimité guerrière proclamée par Sarkozy et ses médias aux ordres est un mythe : l’Allemagne, l’Italie, la Russie, la Chine, la Turquie, d’autres pays de l’Union européenne, le Vénézuéla et une grande partie de l’Amérique latine ont exprimé de vives réticences. Même le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, est revenu sur son premier accord.

9) La profondeur du gouffre séparant les peuples de leurs dirigeants – que j’ai décrite dans mes deux derniers livres – se constate à nouveau : en Grande-Bretagne, par exemple, les députés de la Chambre des Communes ont approuvé l’engagement militaire anglais par 557 voix contre 13, alors qu’un sondage montrait au même moment que 54 % des interrogés s’opposaient à ce que leurs soldats meurent pour les insurgés libyens et que 43 % désapprouvaient les frappes aériennes.

10) Le premier assentiment de la Ligue arabe a été le résultat d’un marché, d’un message aux divers chefs d’Etats quasi-féodaux : vous justifiez notre intervention ; en échange, on ferme les yeux sur vos écrasements de soulèvements populaires. Résultat : des répressions violentes en Arabie Saoudite, au Bahrein, en Jordanie, au Yemen, en Syrie, en Algérie, au Maroc, dont certaines comparables à celles reprochées à Kadhafi. Et une reprise en mains soigneusement calculée en Tunisie et en Egypte.

11) Les ambassadeurs des pays de l’UE restés à Tripoli (Italie, Hongrie, Bulgarie, Roumanie, Grèce, Pays-Bas, Malte et Chypre – les autres étant partis) ont soutenu, le 8 mars, la proposition de Kadhafi de créer une commission de l’ONU indépendante qui enquêterait sur les accusations d’abus des droits de l’homme en Libye. Elle n’a obtenu aucune réponse.

12) Quelles que soient les déclarations rassurantes, toute guerre fait des victimes civiles, soit en les tuant directement, soit en détruisant les infrastructures de leur pays, Les morts sont souvent plus nombreuses que celles causées par le “tyran“ que l’on combat. Les ruines de la Yougoslavie, de l’Afghanistan et de l’Irak sont là pour en témoigner.

Si l’on ajoute à ces différents faits qui ôtent toute crédibilité à la version officielle, la honte de voir le ministère français des Affaires étrangères désormais dirigé par un pseudo philosophe mythomane et menteur – à la grande fureur de Juppé qui n’en démissionne pas pour autant – on aura une idée de l’abîme dans lequel sombre une France dirigée par un matamore épileptique au service des Etats-Unis.

Louis DALMAS

Gandhi
24/03/2011, 12h02
Il a soulevé tous les points noir qui tachent cette expédition.

bel-court
24/03/2011, 12h25
Allez-y dire cela à un Libyen, ou plutôt attendez que la Libye se libère et attendez les réactions des Libyens.
Vous aimez éviter de comparaitre la révolution libyenne à celle de la Tunisie ou l'Égypte mais vous évitez de dire aussi que Kadhafi est plus sanguinaire que les autres dictateurs, et c'est ce qui a provoqué toute cette histoire.

Lincompris
24/03/2011, 12h33
Bel-court !
Tu n'es toujours pas convaincu !:razz:
Bientôt, ils viendront souiller ton pays, t'humilier, te torturer et violer ta femme et tes filles...

absent
24/03/2011, 12h35
Il a soulevé tous les points noir qui tachent cette expédition. kadafi etait en train de noircir tout le tableau

bel-court
24/03/2011, 12h41
u n'es toujours pas convaincu !
Bientôt, ils souilleront ton pays et viendront te torturer et violer ta femme et te filles...
S'ils viendront il n'y a qu'un seul à blamer: le pouvoir algérien. C'est lui qui les pousserait. C'est pour cela que je lui demande de partir.

Lincompris
24/03/2011, 12h47
Tu es un grand naïf Bel-court.
Arrête de gober la désinformation nauséabonde de ces soit disant médias impartiaux que sont CNN, BFMTV et LCI mon ami.

bonsai
24/03/2011, 12h49
1) La “révolte“ libyenne n’a rien à voir avec les soulèvements populaires en Tunisie, Egypte et autres Etats arabes. Elle est une opposition politique de rivaux de Kadhafi, préparée et entretenue de l’étranger pour des motifs stratégiques (comme les “révolutions de couleur“ dans le Moyen Orient), et très différente des manifestations de masses spontanées contre les injustices et inégalités sociales de régimes quasi-féodaux.
Le soulevement des lybiens pour leur dignité contre la dictature de khadafi, ne peut etre aussi simplement ecarté des autre mouvements de masse que les pays arabes connaissent en ce moment. L´opposition a Khadhafi dans le pays ne date pas d´une semaine. Une opposition au pouvoir a toujours existé, et Khadafi reprime ses opposants dans le sang depuis plus 40 ans. Ce mouvement d´opposition n´est pas importé dans le pays pour des raisons strategiques. Cela fait manquer de respect pour tout ceux qui ont perdu leur vie face aux chars du colonel fou.

2) Un détail est à noter : le foyer de la “rébellion“ – l’est de la Libye, la Cyrénaïque – se recommande d’objectifs religieux et monarchiques (complètement absents des autres insurrections) et a envoyé plus d’hommes combattre l’invasion US en Irak que tous les autres pays arabes.
Un detail qui cache un gros morceau: Khadafi aurait-il raison de declarer qu´il est en train de combattre al-Qaida derriere cette insurrection?
Et que dit Mr. Dalma des rebellions dans les autres villes vers l´Ouest du pays?

3) La guerre à Kadhafi n’a rien d’une expédition humanitaire. Elle n’est qu’un épisode de plus dans la traque des chefs d’Etats de taille moyenne (Russie et Chine étant de trop gros morceaux) résistant au Nouvel ordre mondial, qui doivent être éliminés le uns après les autres. Ceaucescu, Milosevic, Noriega, Saddam Hussein l’ont déjà été. Ahmadinejad, Lukashenko, Gbagbo, Chavez sont en point de mire. Ils n’avaient –et n’ont – rien de commun, si ce n’est leur insubordination, qui suffit à les désigner comme ciblesKhadafi est rentré dans les rangs des eleves assidus du nouvel ordre mondial (et de l´ancien egalement) depuis longtemps. Je ne vois pas comment Khadafi peut-etre percu comme un resistant au Nouvel ordre mondial?

4) Cette guerre a bien entendu comme enjeu principal le contrôle des sources de pétrole et de gaz. Pour donner une idée de son importance, le géant anglais BP a pour plus de 15 milliards de dollars de contrats d’exploitation offshore avec la Libye.Encore un pseudo-arguement a l´emporte piéces.

On peut certainement soupconner que le petrole et le gaz soit une des raisons derriere cette guerre, mais ce n´est pas l´enjeu principal de la guerre, puisque Khadafi n´a jamais brandit l´arme du petrole contre ses clients, et les occidentaux s´approvisionnent en gaz et petrole lybiens depuis presque une decennie, en toute quietude et sans soucis.

En plus, BP n´est pas la seule compagnie petroliere presente en lybie, et la Grande Bretagne n´est pas en chef de file de la compagne militaire anti-khadafi pour penser aux interets de BP seulement. L´auteur aurait du mentionner les compagnies petrolieres francaises, pour donner un tant soit peu de credibilité a ses propos.


5) Kadhafi a sans doute beaucoup de défauts, mais il a aussi reparti dans son peuple une partie de la manne pétrolière. Par exemple, la Libye a le meilleur Indice de développement humain (IDH) de toute l’Afrique.Kadhafi n´a reparti qu´une miette de la manne petroliere dans son peuple, et le reste il l´utilise comme son porte-feuille personnel pour acheter des peuples et des tribus africains afin de s´introniser eternellement en tant que roi des rois du monde!

L´auteur aurait du faire une simple observation de l´etat de l´economie, des infrastructures dans ce pays si riche, qui ne differe pas dans les apparences des autres pays africains pauvres et sans ressources naturelles de la trompe de la LYbie.

Si khadafi aurait fait de Tripolis ou Banghazi un Dubai ou un Doha nord africaines, elle aurait pu gagner de la sympathie au dela de ses frontieres.

6) La notion d’ingérence “humanitaire“ s’est perfectionnée : elle est devenue totalement préventive. Elle repose toujours sur des mensonges (les “épurations ethniques“ de Milosevic ou les “armes de destruction massive” de Saddam), mais elle se justifie désormais par une simple intention. Plus la peine de dire “le criminel a commis des crimes (même inventés) ; il suffit d’affirmer qu’il va les commettre. Kadhafi n’a encore massacré personne, mais il va noyer Benghazi dans un bain de sang.L´ingerence humaintaire est necessaire, quand des peuples desarmés sont menacés de massacres. Le cas de Milosovic est un bon exemple. Sans l´intervention de l´Otan contre ce dernier, l´epuration ethnique contre les musulmans du Balkans n´aurait pas du cesser.

On compte plus de 8000 victimes de la guerre de khadafi contre ses propres citoyens, et moins de 4 semaines, et l´auteur vient nous affirmer que khadafi n´a massacré personne?


Je ne vais pas m´etaler a repondre aux reste des pseudo-arguments...on dirait que certains gauchistes des temps perdus, ont finalement retrouvé un sujet passionnant pour faire ressourtir leur rhethoriques des musés des guerres du dernier siecle.

Gandhi
24/03/2011, 13h03
Rony Brauman était l’invité de Pascale Clark ce matin sur France Inter. Il estime que nous nous engageons en Libye dans un "engrenage épouvantable".

"Ce qui me gêne dans cette opération, c’est qu’on prétend installer la démocratie et un Etat de droit avec des bombardiers (…) ; à chaque fois qu’on a essayé de le faire, non seulement on a échoué mais le remède que’on prétendait apporter était pire que le mal", dénonce l’ancien président de Médecins sans frontières.

Surtout, il s’interroge sur les buts de l’opération, "flous et inatteignables". "A quel moment on va pouvoir dire ‘mission accomplie’ ? (…) Comme il n’y en a pas (des objectifs), ça n’arrivera pas", poursuit Rony Brauman.

Interrogé sur des mesures alternatives, il soutient la diplomatie et le renseignement : "On ne va pas faire la révolution à la place des Libyens, nous ne sommes pas Dieu, nous ne sommes pas tout-puissants", conclut-il.

http://www.dailymotion.com/swf/video/xhr9gf?theme=none

sako
24/03/2011, 13h27
2) Un détail est à noter : le foyer de la “rébellion“ – l’est de la Libye, la Cyrénaïque – se recommande d’objectifs religieux et monarchiques (complètement absents des autres insurrections) et a envoyé plus d’hommes combattre l’invasion US en Irak que tous les autres pays arabes.

Et pourtant , misrata, Zawyia et Zenatan ne sont pas en Cyrénaïque.

Pourquoi kaddafi les bombarde alors, de quoi a t il peur? de son peuple...

Loubia
24/03/2011, 13h38
Douze affirmations, zéro preuve, zéro argument, et quelques bêtises :Kadhafi n’a encore massacré personne
(...)
très différente des manifestations de masses spontanées contre les injustices et inégalités sociales de régimes quasi-féodaux.
.


Et comme toujours, tous ceux qui s'indignent de l'intervention étrangère en Libye n'ont aucune autre option à proposer. Autrement dit, il aurait mieux valu laisser Khadhafi continuer son massacre... (!?)

Gandhi
24/03/2011, 14h58
J'admets ne pas avoir d'autres options à proposer et qui apporteraient des résultats immédiats.

Je doute fort que l'option engagée par l'occident apporte des résultats immédiats et positifs.

Je refuse la logique de la manipulation, du mensonge et de la guerre qui ont ruiné plus d'une nation et qui bousculent, le plus souvent altèrent complétement les dynamiques culturelles et sociétales historiques et naturelles.

Ahmadov
24/03/2011, 15h10
Gandhi
Je doute fort que l'option engagée par l'occident apporte des résultats immédiats et positifs.Tu n'as pas à douter un seul instant. Les occidentaux ne raménent dans leur sillage aux pays arabes que chaos et désolation.

Jack_Sparrow
24/03/2011, 15h39
S'ils viendront il n'y a qu'un seul à blamer: le pouvoir algérien. C'est lui qui les pousserait. C'est pour cela que je lui demande de partir.
Le jour ou ils jugeront utile et rentable de venir (economiquement, financierement, et strategiquement parlant) ils trouveront la parade et ils vienderont, qu'on soit democrates, laiques, barbares ou autre, c'est le cadet de leurs soucis, l'enjeu est ailleurs. aussi simple que ca puisse etre, le monde se partage en deux camps, ceux qui mangent et ceux qui se font manger à defaut de "se manger" entre eux .

keyboardzapper
24/03/2011, 15h49
Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.

Quel avantage revient-il à l'homme de toute la peine qu'il se donne sous le soleil ?

Une génération s'en va, une autre vient, et la terre subsiste toujours.

et le mal va en grandissant...le mensonge est déclare vérité et la vérité rendu mensonge...

tel qui dit une parole méchante et se reprend et dit c'était juste pour rigoler..

l'homme est l'ennemi de l'homme...

houari16
24/03/2011, 16h04
S'ils viendront il n'y a qu'un seul à blamer: le pouvoir algérien.
@bel-cours
Mmmm ! toujours l Algérie dans la bouche et les antiphrases piquantes et venimeuses
*regarde vers ton bled , tu participeras mieux pour abolir le mot " sujet "
*A3a nadoui et Ntem tem wa nta Fham ! : un algerien ne se met jamais dans dans la peau d un marocain :1:...3ib 3andna :44: !

Cookies