PDA

Voir la version complète : La Monarchie est le symbole dans lequel se reconnaissent les Marocains dans toute leur diversité


Maghreb-United
24/03/2011, 13h12
La Monarchie est le symbole dans lequel se reconnaissent les Marocains dans toute leur diversité (Fassi-Fihri)


Washington- La Monarchie marocaine, l'une des plus vielles au monde, est "le symbole dans lequel se reconnaissent les Marocains dans toute leur diversité", a affirmé, mercredi à Washington, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Taieb Fassi Fihri.

http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_monarchie_est_le/downloadFile/photo/Washinhton-Fassi_Fihri-M.jpg
Animant une conférence au siège de la Brookings Institute, un Think tank prestigieux de Washington, M. Fassi Fihri a souligné que SM le Roi Mohammed VI incarne, "en Sa qualité de Commandeur des Croyants et de garant de la pérennité de l'Etat, l'unité de l'ensemble des composantes du peuple et de la société marocaine".
Il a également relevé que les réformes constitutionnelles, annoncées dans le discours royal "audacieux" du 9 mars, s'inscrivent dans le cadre de la consolidation de la séparation des pouvoirs et des réalisations concrètes déjà mises en oeuvre, faisant remarquer à cet égard que le projet de régionalisation lancé par le Souverain vise à enraciner la démocratie au niveau local en permettant aux citoyens de gérer leurs affaires dans le respect des différences et des spécificités de chaque région du Royaume.
Evoquant la question du Sahara, M. Fassi-Fihri a noté que la proposition d'autonomie présentée par le Maroc, et qualifiée de "sérieuse, crédible et réaliste" par la communauté internationale, constitue une solution adéquate à ce conflit, notant que le projet de régionalisation lancé dans le Royaume garantira justement les bases de cette solution.
Le ministre a par ailleurs, souligné dans une interview à l'agence de presse américaine Associated Press, que les réformes constitutionnelles annoncées par SM le Roi visent le renforcement de la démocratie dans le Royaume, affirmant qu'un "Maroc nouveau" émergera à la suite des initiatives et des réformes lancées par le Souverain.
Il a rappelé, à ce propos, que la Commission chargée de la révision de la constitution soumettra les résultats de ses travaux à la Haute appréciation de Sa Majesté le Roi au courant du mois de juin prochain, suite à quoi le projet de la nouvelle Constitution sera soumis à un référendum populaire.
M. Fassi-Fihri, qui a entamé lundi une visite à Washington, a eu mercredi des entretiens avec la secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, ainsi qu'avec plusieurs hauts responsables américains, dont le sous-secrétaire d'Etat aux Affaires politiques, William Burns, le sous-secrétaire d'Etat en charge des affaires du Proche-Orient, Jeffrey D. Feltman, ainsi qu'avec la sous-secrétaire d'Etat au contrôle des armements et à la sécurité internationale.
Les entretiens ont porté notamment sur les relations bilatérales, la situation dans la région arabe et dans le Maghreb, la crise libyenne, ainsi que sur la question du Sahara.

MAP

M. Fassi-Fihri souligne l'importance de la résolution de la question du Sahara pour asseoir l'unité maghrébine


Washington, 24/03/11- Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taieb Fassi-Fihri, a souligné, mercredi à Washington, l'importance de la résolution de la question du Sahara pour asseoir l'unité maghrébine, qui constitue une "nécessité" pour les peuples de la région et la sécurité régionale.


Intervenant lors d'une conférence de presse conjointe avec la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, M. Fassi-Fihri a rappelé que le Maroc avait mis sur la table une proposition, jugée "crédible et réaliste" par la communauté internationale, afin de mettre fin définitivement à ce conflit, notant que cette initiative marocaine a permis d'enclencher un nouveau cycle de négociations entamé en 2007.
Le ministre a également mis l'accent sur l'importance de l'unité maghrébine pour faire face à la menace d'Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), soulignant à cet égard que ce groupe terroriste continuent de guetter la moindre opportunité afin d'étendre ses tentacules sur la région.
Evoquant par ailleurs la situation en Libye, M. Fassi-Fihri a souligné l'engagement du Maroc, de par les liens forts unissant les peuples des deux pays, à continuer de contribuer à la mise en oeuvre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations Unies visant à protéger les populations civiles, rappelant à ce propos que le Royaume avait déjà envoyé une importante équipe médicale à la frontière entre la Libye et la Tunisie afin de porter assistance aux personnes fuyant les combats.
M. Fassi-Fihri, qui a entamé lundi une visite à Washington, avait eu mardi des entretiens avec plusieurs hauts responsables américains, dont le sous-secrétaire d'Etat aux Affaires politiques, William Burns, le sous-secrétaire d'Etat en charge des affaires du Proche-Orient, Jeffrey D. Feltman, ainsi qu'avec la sous-secrétaire d'Etat au contrôle des armements et à la sécurité internationale.
Les entretiens ont porté notamment sur les relations bilatérales, la situation dans la région arabe et dans le Maghreb, la crise libyenne, ainsi que sur la question du Sahara.

Cookies