PDA

Voir la version complète : Raina Tech arrive en Algérie


morjane
22/04/2006, 18h34
Dans le marché des matériels et solutions informatiques et de la sécurité Raina Tech filiale de la firme américaine Raina Corp arrive en Algérie, à Oran plus précisement afin de développer ses activités en Afrique du Nord.

====

Raina Tech, filiale de la firme américaine Raina Corp, partenaire de marques internationales dans le domaine des matériels et solutions informatiques et sécurité, annonce l’ouverture d’un nouveau bureau à Oran afin de développer ses activités en Afrique du Nord.

Raina Tech projette, selon ses responsables, de servir le marché de l’Afrique du Nord comme revendeur de matériel, de logiciel et comme fournisseur de solutions pour l’analyse de réseaux, la conception, l’implémentation et le support d’appui pour les petites et moyennes entreprises (PME).

Raina Tech a été choisie par la firme SonicWall Inc, qui est spécialisée dans le domaine de la sécurité Internet pour les solutions à destination des petits et moyens réseaux décentralisés, aux fins de fournir des solutions de sécurité intégrées et être son distributeur exclusif au Maghreb et en Afrique du Nord, selon la même source.

Aux Etats-Unis, Raina Tech fournit aux entreprises l’aide dans l’évaluation de la technologie, la planification, l’implémentation et le support. En Afrique du Nord, l’entreprise offrira une gamme de solutions pour les distributeurs de toute la région.

Selon Shahnawaz Sheikh, directeur commercial de SonicWall pour l’Afrique et le Moyen-Orient, «l’engagement et l’expérience de Raina Tech dans le maniement des solutions SonicWall aux Etats-Unis et sa présence locale au Maroc et en Algérie fait d’elle un bon canal pour SonicWall afin de répondre aux besoins des clients dans le secteur gouvernemental, bancaire et professionnel à travers des choix stratégiques».

De son côté, Amine Hamdi, vice-président de Raina Tech, a affirmé qu’avec des produits et des services de catégorie SonicWall, «nous aspirons au développement du marché rapidement au Maroc, en Algérie et en Tunisie».

Par le Jeune Indépendant

Cookies