PDA

Voir la version complète : Algérie 1 - Maroc 0 : Les Guerriers sont de retour


Pecos
28/03/2011, 08h57
Stade : 19-Mai (Annaba)
Affluence : record
Arbitres : Rajindrapassad, Issa Fanny, Raj Ramphel (Île Maurice)
But : Yebda (6’ sp) (Algérie)
Avertissements : Lacen (54’), Mostefa (77’) (Algérie) ; Soulaimani (40’), Hermach (90’+4) (Maroc)
Algérie : Mbolhi, Mostefa, Kadir, Bouzid, Yahia (Medjani 71’), Lemmouchia, Lacen, Yebda (Hadj-Aïssa 89’ ), Boudebouz (Belhadj 81’ ), Ghezzal, Djebour
Entraîneur : Benchikha
Maroc : Lemyaghri, Bassir, Allioui, Benattia, Kentari, Hermach, Belhanda, Boussoufa, Taârabt (El Arabi 71’ ), Kharja, Chemakh
Entraîneur : Gerets
Petit score, mais gros match quand même des Verts qui auront réussi le pari de remporter ce choc face au Maroc qu’on nous avait vendu comme «LE» match de cette troisième journée des qualifications à la CAN-2012. Un petit but, certes, peu d’occasions à se mettre sous la dent, mais l’essentiel a été fait par les camarades d’Anthar Yahia qui avaient grandement besoin du gain du match pour espérer encore arracher une qualification à la CAN. L’enjeu, ô combien grand, l’a donc emporté sur le reste, en dépit du souhait d’Abdelhak Benchikha de nous servir aussi du spectacle, histoire, on l’aura compris, de joindre l’utile à l’agréable. Ça s’est joué sur un détail, comme on l’avait mentionné. Une faute de main dans la surface de réparation, l’arbitre désigne le point de penalty, Yebda le transforme et l’Algérie mène par un but à zéro dès la sixième minute du jeu. Les Verts ne pouvaient espérer meilleure entrée en la matière. L’enjeu du match, le calibre de l’adversaire dont on avait longtemps fait les louanges, faisait craindre une entame de match timide des «nôtres» qui aurait mis en confiance l’adversaire. Les Dieux du stade, rempli jusqu’au dernier siège, n’auront sans doute pas voulu gâcher la fête. Tant mieux ! Ceux qui ont chanté n’auront pas déchanté et c’est le plus important finalement. Qu’allons-nous retenir de ce «tiède» derby ? Pas grand-chose, techniquement parlant. Un petit but et puis c’est tout. En fait, c’est l’état d’esprit des Algériens qui interpelle. La hargne, la rage de vaincre et l’esprit de combat qu’on connaissait à cette équipe et qu’on croyait égarés en cours de route ont fait la différence. «Le retour des Guerriers» titrons-nous ci-dessus et l’on ne pense pas si bien dire lorsqu’on voit comment Bouzid et consorts se sont battus sur le terrain. C’est comme ça qu’on les aime et c’est comme ça qu’on veut les voir aborder leurs matchs à chaque fois. Tant pis après si le résultat ne suit pas. Lorsqu’on y met du cœur, le reste suit.
Ziani, un forfait imprévu
Pourtant, les choses se sont un petit peu corsées avant même le coup d’envoi du match lorsque Karim Ziani déclarera forfait à la dernière minute, après avoir ressenti de douleurs à une cuisse. Benchikha venait alors de perdre l’un de ses atouts majeur. L’ex-milieu de terrain du Vfl Wolfsburg aura entretenu l’espoir jusqu’à la dernière minute, en dépit de quelques alertes faisant état de son incertitude. Ce forfait imprévu n’a finalement pas vraiment chamboulé le système de jeu de Benchikha qui a maintenu le plan de départ. Il s’est contenté de faire dans le poste pour poste en remplaçant Ziani par Ghezzal. Le match pouvait débuter.
Une main bénite !
On doutait que le match allait se jouer sur peu de choses. Les deux équipes se connaissent bien. On devine aisément par là qu’il n’y aurait pas beaucoup d’espaces dans le jeu. Un éclair, une balle arrêtée, l’étincelle allait en tous les cas venir de là. Alors là un penalty et d’entrée, c’était inouï ! On jouait, en effet, la cinquième minute lorsque Boudebouz, d’un coup franc enveloppé, contraint le gardien de but marocain à dévire la balle en corner. Ce même Boudebouz s’en chargera et la tête de Ghezzal, qui reprenait le cuir d’une tête plongeante, ricoche sur la main d’un défenseur. Béni soit-il ! Yebda se charge de tirer le penalty que l’arbitre n’avait pas hésité à désigner dans la foulée et donne ainsi l’avantage.
Entrevoir le futur avec plus de certitudes
Après ce but, on avait eu droit à une coupure du circuit ! Les deux équipes ont pratiquement refusé de jouer. L’Algérie a cherché à profiter de son avantage en laissant l’initiative à son adversaire, mais celui-ci a refusé de se découvrir, sans doute par crainte de prendre un deuxième but. Du coup, on aura dû attendre la demi-heure de jeu pour assister à la première véritable occasion des Marocains par l’entremise de Taârabt et encore, il fallait faire preuve de plus d’adresse pour essayer de trouver le cadre. Il est vrai que Chemakh a essayé une ou deux incursions, mais la solidité de la paire Yahia-Bouzid a fait le ménage. Les Lions de l’Atlas ont cherché à reprendre les choses en main en deuxième mi-temps, mais leur domination dans le jeu fut pratiquement stérile. Hormis cette action de Taârabt qui avait vu les Algériens s’emmêler les pinceaux pour sortir un ballon menaçant, Mbolhi n’avait pas eu vraiment à se déployer. Quelques ballons à capter d’une main ferme et puis c’est tout. Ceci nous fait dire, à juste titre, que l’Algérie n’aura finalement pas volé sa victoire. Une victoire qui lui permet d’entrevoir le reste du parcours avec des idées fixes. Avec quatre points dans l’escarcelle, l’avenir paraît moins compromis.
-------------------------------
Echauffourées entre supporters des deux camps
Des échauffourées ont éclaté vers la fin de la partie entre les supporters des deux camps. Algériens et Marocains se sont lancé des bouteilles en plastique. Ces derniers étaient portant bien encadrés par le service d’ordre qui était présent pour les protéger. Ils étaient sans doute en colère contre les décisions de l’arbitre. Il faut signaler que des incidents ont été signalés à la sortie du stade. Une partie du public a quitté les tribunes bien avant la fin du match, plus exactement à 20 minutes du coup de sifflet final. Sans doute pour éviter les dépassements.
-------------------------------
Ghezzal remet le brassard à Lemmouchia
On avait cru un instant que le brassard était destiné à Ghezzal lorsque l’attaquant de Bari s’en va le prendre des mains de Yebda, mais Ghezzal ne le gardera pas longtemps. Il le remettra à son tour à Khaled Lemmouchia. Le milieu de terrain de l’Entente est passé ainsi de joueur paria à une certaine époque à capitaine de l’Equipe nationale.
-------------------------------
Les journalistes algériens et marocains malmenés
Un commissaire et un lieutenant de police ont soumis les journalistes algériens et marocains à des brimades à l’entrée du hall qui mène vers la salle des conférences pour recueillir les propos des deux coachs à la fin de la partie. Le service d’ordre savait que les journalistes n’étaient là que pour faire leur travail d’information en étant en plus munis des accréditations. Certaines personnes qui ne semblaient pas faire partie du corps des journalistes ont pu accéder sans trop de problèmes. Ces deux membres des services de sécurité ont été peu courtois à l’endroit de nos confrères marocains. Un excès de zèle, c’est la seule explication à donner à la réaction peu courtoise de ces deux messieurs.
-------------------------------
Chamakh conspué
L’attaquant vedette du Maroc, Marouane Chamakh, a été le dernier joueur marocain à pénétrer sur le terrain. Contrairement à ses camarades qui ont été applaudis, l’attaquant d’Arsenal a été copieusement sifflé par les Algériens qui voulaient l’intimider avant le coup d’envoi de la rencontre.
-------------------------------
Djiar et le wali d’Annaba présents
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hachemi Djiar, était présent hier au stade du 19-Mai pour assister à la rencontre entre l’Algérie et le Maroc. Il était accompagné par le wali d’Annaba.
-------------------------------
Bougherra interviewé par l’ENTV
Non concerné par le match d’hier pour cause de blessure, Madjid Bougherra a été interviewé par la chaîne de télévision nationale, à quelques minutes du coup d’envoi. Il a parlé de sa blessure mais aussi de la rencontre contre le Maroc.
-------------------------------
Benslimane fait le show
Le jeune Wassim Benslimane a fait son show de free style, hier, à une heure environ du coup d’envoi de la rencontre. Le public a réagi aux belles actions réalisées par la star algérienne d’un sport peu connu en Algérie.
-------------------------------
Le public a scandé le nom de Chaouchi
Le public algérien a scandé hier le nom de Faouzi Chaouchi qui fait son retour à la sélection qu’il a quitté à la fin de la Coupe du monde 2010. Le portier sétifien, qui était remplaçant de Mbolhi, l’a remercié et salué.
-------------------------------
Echauffement à 19h45
Les Verts sont entrés sur le terrain à 19h45, soit trois quarts d’heure avant le coup d’envoi, pour s’échauffer. Ils ont été suivis par les Marocains qui, pour leur part, ont été sifflés par le public algérien.
-------------------------------
Classement :
Sélections Pts J G D N BP BC Df
1-RCA 4 3 1 1 1 3 2 +12-
Tanzanie 4 3 1 1 1 3 3 0 3-
Maroc 4 3 1 1 1 1 1 0 4-
Algérie 4 3 1 1 1 2 3 -1
Reste à jouer
3,4,5/06/11 Maroc-Algérie
3,4,5/06/11 RCA-Tanzanie
2,3,4/09/11 Tanzanie-Algérie
2,3,4/09/11 RCA-Maroc
7,8,9/10/11 Maroc-Tanzanie
7,8,9/10/11 Algérie-RCA

Le Buteur

vivalgerie2002
28/03/2011, 10h09
c'est un match nullisme, médiocre et aucun plaisir de le regarder..... avec ce genres de prestations l'équipe ira à la **** pas à la CAF.

C'est un match de très mauvaise qualité, pas de techniques, pas de suspenses, pas jeu propres, je me demande si c'est du foot ball

Cookies