PDA

Voir la version complète : Des promoteurs allemands de Desertec prochainement à Alger


nacer-eddine06
28/03/2011, 21h21
Des promoteurs allemands de Desertec prochainement à Alger

Desertec, sur le papier
L’Algérie ne se désintéresse pas du projet Desertec. Le président Abdelaziz Bouteflika avait donné un signal de «*fin de réserve*» de l’Algérie à l’égard du projet piloté par les allemands et qui se retrouve boosté par un nucléaire redevenu encore plus anxiogène à la suite du drame japonais. Le ministre de l’énergie, Youcef Yousfi, a annoncé aujourd’hui devant la commission économique de l’assemblée populaire nationale (APN) que des promoteurs du projet sont attendus prochainement à Alger.
*
*
*
*
Une réunion est prévue prochainement avec les promoteurs du projet Desertec pour discuter des moyens de sa mise en œuvre, a indiqué le ministre algérien de l’énergie. Il a ainsi annoncé que des experts de son département vont rencontrer ''des responsables du projet Desertec dans quelques semaines, qui vont nous permettre de connaître leur idée sur le projet". M.Yousfi est resté néanmoins prudent en indiquant que ces " entreprises sont les bienvenues si elles acceptent de produire en Algérie les équipements nécessaires à cette industrie''. Il a rappelé à cette occasion les conditions fixées par l'Algérie pour participer à cette initiative. M. Yousfi a souligné que ''l'Algérie est même prête à travailler en partenariat avec toutes les entreprises qui veulent investir dans des opérations d'exportation de l'énergie électrique''. Pour rappel, en juillet 2009, une douzaine d'entreprises, dont la majorité est allemande, ont signé un protocole d'accord pour la réalisation du projet Desertec d'une valeur de 400 milliards d'euros, composé d'un réseau de centrales solaires en Afrique du nord et au Moyen-Orient. Les sociétés signataires sont les géants allemands de l'énergie EON et RWE, le réassureur Munich Re, la Deutsche Bank, le groupe algérien Cevital, ainsi que des fabricants espagnols du solaire.
Trois conditions
La position de M. Yousfi semble s’être assouplie depuis la présentation de son programme d’énergies renouvelables au gouvernement. Le ministre algérien avait fixé trois conditions*: un partenariat pour l’acquisition technologique,* la nécessité de fabriquer en Algérie les équipements qui rentrent dans les énergies renouvelables *et la garantie que l’éventuel excédent de production d’électricité puisse être placé sur le marché européen. La visite du président Bouteflika en Allemagne en décembre dernier avait été marquée par une ouverture plus grande en direction de Desertec. *"Nous travaillerons dans les énergies nouvelles à travers d'un projet** colossal qui s'appelle projet Desertec que nous allons approfondir d'un commun* accord", avait déclaré M. Bouteflika. Avec* la Chancelière allemande Angela Merkel, ils ont décidé la mise en place d'une* commission économique mixte, notamment pour développer le projet* d'installations éoliennes et solaires Desertec. On ne sait pas encore si les allemands ont pris en compte les exigences de l’Algérie qui ne veut pas* se limiter à accueillir les installations mais veut se placer en vrai partenaire. Le projet Desertec, piloté par des entreprises allemandes, veut créer d'ici 40 ans un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient pour fournir à terme jusqu'à 15% de la consommation d'électricité de l'Europe.

Aloha
28/03/2011, 21h39
Je ne comprends plus rien à rien ... je vais aller dormir c'est mieux

On veut mettre des centrales nucléaires en Algérie pour produire de l'électricité pour les algériens certainement par des opérateurs Européens tenez vous bien .... Attention ! et louer notre Sahara aux Européens pour produire de l'électricité grâce à notre soleil pour et par les européens ?

Je comprends mieux maintenant ... Hada 3jab ! Win t3almou hadou ?

Ya sidi fait de la recherche sinon chouf comment ils sont entrain de te coloniser sans que tu t'en aperçoive ... Fait de la recherche comme tu peux, vite ... accélère, chaque dinars donnera des des enfants... fait tant que tu peux ... sinon dites clairement que nous sommes en train de donner les clés de la maison maintenant et non demain ...

absent
28/03/2011, 21h45
C'est parce qu'on a des négociateurs corrompus.

Ils n'exigent pas le transfert technologique ou la formation des Algeriens dans le domaine de l'energie solaire. Tout ce qu'ils exigent est un compte en suisse et la chippa.

noubat
28/03/2011, 22h43
Des promoteurs allemands de Desertec prochainement à Alger

c'est sur que c'est moins dangereux le solaire que des centrales nucléaires!

absent
28/03/2011, 22h56
Bouteflika le traitre, il a vendu le pays! Que ce soit son sous sol ou son énergie renouvelable, et sans rien pour les futures générations!

Après on viendra chanter qu'en Algérie tout va bien, ce pays riche détruit son avenir! Plus de pétrole = plus de quoi investir dans l'énergie renouvelable = plus d'entrées d'argent = générations futures pauvres.
Voilà où ils nous mènent, il reste 15 ans à ce pétrole, il faut vite les virer ces incompétents vendus!

bouberita
28/03/2011, 23h06
Excellente nouvelle ... el hamdoulilah , el hamoulilah , pas de français merdeux avec leur projet méditerranéen a la noix !

@autres : avec tous mes respects ...je ne comprends pas pourquoi vous vous énervez comme ca ?

Beidawi II
28/03/2011, 23h08
Qu'est ce qu'une chippa?

bouberita
28/03/2011, 23h09
chippa, Tchippa ..pot-de-vin
honnêtement je ne vois aucun rapport ....

TAGHITI
28/03/2011, 23h11
c'est juste pour semer la jalousie dans le harem maghrébin, la plus jalouse mordrea l'hamecon, le projet desretec étant encore sans financement!

absent
28/03/2011, 23h11
bouberita, ça s'appelle vendre son désert avec son potentiel! C'est eux qui exploitent l'énergie, et c'est eux qui prennent l'énergie gratuitement, nous on apprend 9alek...

une chippa = une commission

Neutrino
28/03/2011, 23h29
entièrement d'accord pour le projet Desertec à condition qu'ils soit financé à 100% par les européens et que l'électricité produite soit la propriété à 100% de Sonelgaz. pour les encourager à accepter ce deal, et accélérer le développement du projet, il suffit de leur couper le gaz. enfin, renégocier les contrats du gaz, genre 1000 dollars les 1000 m3... avec majoration du prix de vente de 10% chaque année...

Desertec, c'est l'avenir pour l'Algérie! Je suis à fond pour l'énergie verte propriété de l'Algérie. :)

absent
28/03/2011, 23h30
Sauf que c'est pas ça le projet désertec, l'énergie va à l'Europe!

bouberita
28/03/2011, 23h32
Algerien, Mais le projet n'est même pas lancé et le ministre/président a bien fixé des conditions ?
pour ma part du moment que le projet est sur le bon chemin el hamdoulilah ! et avec les allemands c'est encore mieux ! ... un projet avec la france sarkozienne hachakoum ou hacha kdérkoum et j'aurai été le premier a venir insulter ici :mad:

wélah j'allai quitter mais a la lecture de vos commentaires j''été médusé ... on exagére un peut ( bézaf ? ) , faut pas voir le loup partout un grain d'optimisme ne nous tuera pas les jeunes.
aya tésébhou ala kir ou ma tkritikiouch bézaf :mrgreen:

keyboardzapper
28/03/2011, 23h36
Ce n'est pas la place qui manque le désert est immense et inhabité....ils ne faut pas qu'ils tardent à le concrétiser...

http://www.carte-du-monde.net/cartes/algerie.jpg

absent
28/03/2011, 23h38
Moi je n'accepte pas qu'ils nous prennent notre énergie (certes le soleil ta3 rebbi mais c'est notre désert) sans rien en contre partie, c'est boutef qui a lancé ça quand il est parti ychiyet en allemagne et soutenir merkel pour un siège permanent au conseil de sécurité..

Mais quel est l'intérêt de l'Algérie?
l'énergie va aux algériens? non aux européens surtout.
ils payent la "location du sol"? si on produit l'énergie et qu'on la vend produite, on récoltera beaucoup plus
on produit l'energie? ils ont les outils qu'on n'a pas, c'est eux qui produiront et même si ils forment des Algériens, il faudra acheter le matériel et récupérer son désert! Ils vont se casser si facilement une fois le sol colonisé?

Neutrino
28/03/2011, 23h41
Sauf que c'est pas ça le projet désertec, l'énergie va à l'Europe!

ouais ouais. c'est bien ce que je dis. Desertec doit être financé par l'Europe, être propriété de l'Algérie et doit rapporter de l'argent à l'Algérie par le biais de l'exportation. c'est le prix à payer si les européens veulent maintenir leur mode de vie.

sinon pas de Desertec. c'est tout. L'Algérie n'a pas besoin de Desertec.

Moi je n'accepte pas qu'ils nous prennent notre énergie (certes le soleil ta3 rebbi mais c'est notre désert) sans rien en contre partie, c'est boutef qui a lancé ça quand il est parti ychiyet en allemagne et soutenir merkel pour un siège permanent au conseil de sécurité..

moi j'accepte que les européens utilisent notre Sahara pour produire de l'électricité mais à condition qu'ils installent les équipements à leurs frais, qu'ils en assurent la maintenance, et que ce soit nous qui leur vendions l'électricité produite. je trouve que c'est un bon deal.

absent
28/03/2011, 23h48
Voilà pas besoin de desertec, pourquoi ne pas créer notre projet à nous, et placer tout ça et récolter l'énergie seuls comme des grands, on peut acheter leur savoir faire mais faire un deal avec eux en vendant ou louant le sol, c'est pire que ceux qui ont peur d'une intervention en Libye, parceque après faudra pas toucher à leurs intérêts, on sera liés!

nacer-eddine06
28/03/2011, 23h58
trois conditions*: un partenariat pour l’acquisition technologique,* la nécessité de fabriquer en Algérie les équipements qui rentrent dans les énergies renouvelables *et la garantie que l’éventuel excédent de production d’électricité puisse être placé sur le marché européen.

ET surtout que l energie cree soit a 100% A nous
un compromis peut etre trouver sur le prix

nacer-eddine06
29/03/2011, 00h01
L’Algérie compte négocier le projet Desertec
Lundi 28 mars 2011

L’Algérie n’a pas totalement renoncé au projet Desertec. Preuve en est, des représentants de cet organisme sont attendus dans quelques semaines pour discuter des « conditions » algériennes à traduire dans le cadre d’un partenariat « qui tient compte en premier lieu de l’intérêt de l’économie nationale », a fait savoir M. Youcef Yousfi, ministre de l’Energie et des Mines auditionné, hier, par la commission des affaires économiques, de développement, du commerce et des statistiques de l’APN. Le ministre est intransigeant. Il ne sera nullement question de ramener les équipements et les technologies nécessaires pour le développement de l’énergie renouvelable, sans garantir des marchés à long terme pour l’exportation de l’électricité. Tous les partenaires européens sont invités à investir dans ce domaine « sans distinction aucune », durant une année ou deux, le temps de mettre en place des usines en ce sens, indique-t-il en précisant que les discussions sont toujours en cours avec le partenaire allemand, à condition de bien connaître les objectifs escomptés. En tout, 65 projets dans le domaine des énergies renouvelables ont été arrêtés par le gouvernement à concrétiser à l’horizon 2030. Dans ce sillage, le ministre a fait savoir aux députés, membres de cette commission, qu’une réunion est prévue dans une semaine avec des industriels algériens pour expliquer les contours du programme portant énergies renouvelables adopté dernièrement par le gouvernement dans l’optique de réfléchir sur les assises de ce projet. Et une autre réunion est envisagée également dans quelques jours avec les chercheurs et professeurs universitaires de l’Enseignement supérieur dans le but de mettre en place des équipes multidisciplinaires en collaboration avec le département de l’Energie et des Mines. Ne cachant pas que le coût de cette énergie est largement supérieur à l’énergie classique, M. Youcef Yousfi fait remarquer que des efforts à haut niveau sont en train de se faire pour encourager l’instauration de cette culture de l’énergie renouvelable, en annonçant à titre d’exemple le cas des 20 villages solaires que Sonelgaz compte récupérer en tenant compte du volet formation en termes de maintenance ayant freiné leur mise en fonction depuis des années.

LE NUCLÉAIRE INCONTOURNABLE

Par ailleurs, et en réponse à une question d’un député, le ministre profite de l’occasion pour interpeller les membres de la chambre basse en vue de contribuer à travers une initiative parlementaire à l’augmentation des prix du gasoil. Revendication déjà refusée par le passé à deux reprises en plénière. Au sujet d’une éventuelle augmentation des prix de l’énergie, Yousfi écarte catégoriquement cette éventualité en disant : « il ne faut pas toucher à la subvention qu’apporte l’Etat à l’énergie, mais le gaspillage ne sera plus toléré. Il ne faut pas que Sonelgaz soit ruinée plus qu’elle ne l’est actuellement ».En ce sens, il fera savoir à l’assistance que des textes concernant justement l’économie de l’énergie sont en phase d’élaboration pour remplacer, par exemple, les lampes classiques par des lampes économiques, de mettre en circulation plus de 100 bus à gaz naturel compressé…et ce dans le cadre de la révision globale des statuts de Sonelgaz. Le ministre fait savoir que le rapport définitif concernant la réalisation de la raffinerie de Tiaret est en étude au niveau du gouvernement, à condition de tenir compte des critères stratégiques et économiques du pays. A propos de la mine de fer de Oued Amizour, le ministre précise que l’étude portant sur la méthode préconisée est en phase de préparation, car il existe un problème sérieux de sécurité dans la région. Interpellé sur la question du nucléaire, le ministre estime que l’Algérie n’a pas le choix. Elle doit se préparer à engager ce domaine à long terme. Le réacteur de Aïn Oussara ne « représente aucun danger », dira-t-il en mettant l’accent sur la nécessité de respecter les normes requises, à commencer par la localisation, la formation et surtout la disponibilité de l’eau en tout projet. En guise de conclusion, il fera savoir que le gouvernement compte apporter des correctifs à la loi sur les mines de 2001. D’ailleurs, 800 milliards de dinars seront déboursés cette année dans le domaine de la recherche minière, fait-il savoir.

absent
29/03/2011, 00h06
Dans ce cas ok, mais je sens qu'ils vont nous avoir comme pour l'accord d'association avec l'Europe, il vaut mieux financer ce projet par notre argent, j'applaudirais avec 4 mains, c'est plus important que l'autoroute ça!

Sioux foughali
29/03/2011, 00h38
Le Ministre, l'homme politique algerien qui parviendra à faire utiliser les applications du solaire pour eclairer les Villes algeriennes, les routes nationales et l'autoroute ( avec aussi des repères au solaire eclairant au sol ) ...au point que les routes et autoroutes algeriennes seront même mieux eclairées que les autoroutes au Pays Bas. et developper une activité, des activités , un secteur economique autour du solaire ( jusqu'aux entreprises artisanales de monteurs de panneaux solaires) ........ meritera d'être designé comme un des hommes politiques les plus performants que l'Algerie ait connu.


Parenthèse, Y a déjà des Algeriens qui se forment pour l'energie solaire et ses applications


il faudra aussi trouver un autre Homme politique genie pour l'eau
un autre pour le developpement agricole, offre interne agro alimentaire , un autre qui parviendra à debarasser l'Algerie des sacs en plastique et un autre pour la formation professionnelle qualifiante remunérée ( allocation minimum social) pour quelques millions de trentenaires , quadras .....broyés par la decennie noire et sans aucune qualification


Les ''jeux olympiques' sont ouverts , c'est pas les défis qui manquent .

Neutrino
29/03/2011, 00h42
D'accord avec toi. j'ajoute juste que l'Algérie doit tout posséder via des sociétés privés ou étatiques.

absent
29/03/2011, 13h45
Arrêtez de crier au scandale à tous va !

Bon sang , mais vous êtes graves ! :evil:

La critique non constructive c'est le maître mot ici sur ce forum !

On crie ici au loup, à la manipulation, à l'escroquerie quelle que soit l'initiative faite !

Merci d'avoir des avis constructifs genre Sioux foughali ! Merci !

Hé ! Les Gars ! Mettez vous bien dans la tête une donnée très importante : Que ce soi le Solaire ,le Nucléaire , ou l'éolien : il ne faut surtout pas oublier que les rapports de forces sont encore et toujours en faveur de l’Occident !
Eux, ils ont la technologie et de l'argent !
et nous, on n'a que le pétrole !

Et si le projet ne sera pas fait chez nous en Algérie, çà sera chez les voisins !

De plus, 300 milliards c'est pas rien !

Alors restons modestes. Saisissons cette occasion et faisons en sorte d'encourager une très bonne initiative comme celle-ci !

Aloha
29/03/2011, 13h58
Les jeux olympiques sont ouverts depuis longtemps ... Moi aussi j'aimerais voir un projet scientifique digne ... pour améliorer les cellules ou tout autre composants ...

Les projets financiers, commerciaux et autre sont bons pour nous lorsqu'il y a partage, collaboration et un véritable partenariat scientifique ...

Allons-nous l'exiger ?

benMohamedDZ
29/03/2011, 15h13
Chakib Khelil, Ministre algérien de l'énergie a déclaré : " Je n'ai aucune idée sur ce projet et je ne peux faire aucune réflexion. Ce projet n'a jamais été présenté au ministère ni aux entités concernées. Donc nous n'avons pas d'opinion sur ce projet (...) S'il s'agit uniquement d'implanter des panneaux sur notre sol et exporter de l'énergie solaire vers leurs pays, nous ne sommes pas intéressés "

absent
29/03/2011, 21h56
Allons-nous l'exiger ?

Evidement qu'il faut exiger un vrai partenariat technique, scientifique et économique !

Suivons les allemands pour développer le solaire. Leur rigueur et leur sérieux n'est plus à démontrer.

Il faut que ce partenariat soit Gagnant-Gagnant, sinon personne ne risquera de se pointer chez nous, pour être remercié et renvoyé manu-militari quelques années après.

Alors, soyons réaliste et prenons le temps de bien penser ce partenariat !

rachid75
29/03/2011, 22h18
Bouteflika le traitre, il a vendu le pays! Que ce soit son sous sol ou son énergie renouvelable, et sans rien pour les futures générations!

Voilà pourquoi l'Algerie n'est pas prête pour la démocratie , :lol:

Bachi
29/03/2011, 22h27
Bouteflika le traitre, il a vendu le pays! Que ce soit son sous sol ou son énergie renouvelable, et sans rien pour les futures générations!

C'est vraiment drôle...
Le solaire est renouvelable donc c'est pour les générations futures aussi.


Concernant le fond de l'affaire, c'est un projet extremement coûteux et audacieux et qui implique plusieurs pays du Sud comme du Nord de la méditerranée.
Je demeure sceptique, complèxe politiquement et complexe technologiquement.

absent
30/03/2011, 15h42
Jusqu'à preuve du contraire, et selon les allemands, l'énergie va à l'europe, donc renouvelable oui, mais pour l'Europe!

Je connais un Algérien professeur à Valenciennes, il a inventé une valise solaire, et le gouvernement Algérien n'a pas voulu en entendre parler quand il a demandé à présenter son projet pour le développer en Algérie, en attendant il a le brevet....c'est pas ces incompétents qui vont développer l'énergie renouvelable!

Neutrino
31/03/2011, 08h13
les partenariats, n'ont aucune importance. ils se font toujours à l'avantage des pays occidentaux. à coups de dessous de table.

ce qui compte, c'est la propriété des moyens de production et de l'énergie. le deal doit est simple: Sahara contre technologie. et batel! à leurs frais. c'est tout..

Cookies