PDA

Voir la version complète : Libye : un chef rebelle accuse l'Otan de lâcher Misrata


biskra
06/04/2011, 14h29
Le chef militaire de la rébellion libyenne, le général Abdel Fattah Younés, a accusé mardi l'Otan de «laisser mourir les habitants de Misrata», une ville à l'est de Tripoli. La cité est soumise à des bombardements des forces de Mouammar Kadhafi depuis plus d'un mois.

«La presse internationale doit soutenir avec force le peuple de Misrata et appeler (à l'aide) l'Otan qui laisse les habitants de Misrata mourir tous les jours», a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Benghazi, bastion de la rébellion dans l'est de la Libye.

Depuis le 15 février, le pays gouverné d'une main de fer par Mouammar Kadhafi est le théâtre d'un soulèvement populaire, appuyé depuis le 19 mars par une coalition militaire occidentale.

«Si l'Otan attend encore une semaine de plus, il n'y aura plus rien à Misrata, a averti le chef rebelle. «Que fait l'Otan? Ils bombardent ici et là» alors que les habitants de Misrata sont menacés «d'extermination» selon lui.

Ces accusations interviennent quelques heures après que l'Alliance atlantique a annoncé qu'elle avait fait de la défense de Misrata sa «priorité numéro un». Un peu plus tôt, Alain Juppé avait reconnu que la situation sur le terrain est «confuse et indécise».

Le chef des rebelles met la pression sur l'OTAN pour que l'organisation effectue les mêmes frappes que dans le secteur de Benghazi. «L'intervention militaire a permis d'éviter un massacre à Benghazi et d'éviter l'asphyxie des forces qui se battent pour la démocratie et la liberté, en particulier l'action du Conseil national de transition», a relevé le chef de la diplomatie française.

La France active aussi sa diplomatie

Loin du théâtre des opérations militaires, la France cherche une solution politique au conflit en Libye. Le Quai d'Orsay cherche à identifier des personnalités à Tripoli avec lesquelles travailler. «Nous sommes en train de voir avec qui on peut travailler à Tripoli. Il va y avoir de plus en plus de défections autour de Kadhafi et il faut détecter les bons interlocuteurs», a indiqué le ministre des Affaires Etrangères Alain Juppé.

«Aujourd'hui ce qui me préoccupe, c'est que tout le monde s'y met. Tout le monde a son réseau, ses contacts» et la France a demandé à Ban Ki-moon que son représentant spécial «ait un rôle de coordination dans tous ces contacts», a ajouté le ministre.

LeParisien.fr

bel-court
06/04/2011, 14h52
L'Otan sait bien que la perte de civils innocents pourrait servir comme excuse au camp qui critique l'intervention pour demander l'arrêt définitif des raids. Kadhafi tente de causer des dégats parmi sa propre population qu'il sert comme boucliers humains pour sauver sa tête, chose qui explique la réduction des frappes sur Misrata et les rebelles doivent comprendre que c'est une question humanitaire. L'ONU doit voter une nouvelle résolution pour permettre aux alliés d'intervenir sur le terrain car il est impossible de frapper les forces de Kadhafi qui se cachent parmi les habitations.

TAGHITI
06/04/2011, 15h03
bel court, c'est quoi ton explication sur ce sujet? L'OTAN est complice avec Kaddafou?

bel-court
06/04/2011, 15h14
Si tu as compris ainsi bah .. tant pis..

L'Otan sait bien que la perte de civils innocents pourrait servir comme excuse au camp qui critique l'intervention pour demander l'arrêt définitif des raids. Kadhafi tente de causer des dégats parmi sa propre population qu'il sert comme boucliers humains pour sauver sa tête, chose qui explique la réduction des frappes sur Misrata et les rebelles doivent comprendre que c'est une question humanitaire. L'ONU doit voter une nouvelle résolution pour permettre aux alliés d'intervenir sur le terrain car il est impossible de frapper les forces de Kadhafi qui se cachent parmi les habitations.

Les forces de Kadhafi bombardent Misrata sans viser leurs cibles et ils s'en foutent de ceux qui vont mourir sous leurs rockettes, par contre les forces de l'OTAN savent bien qu'une bavure coûte cher surtout pour gagner le soutien international.

rachid75
06/04/2011, 16h00
A Misrata les rebelles ne sont pas nombreux ,ils ne represetent même pas 10% de la population de cette ville qui est estimée à 120000 habitants, ils arrivent à donner du fils à retordre aux troupes de Kadafi on utilisant la guerrila urbaine sans pouvoir contrôler la ville , ce qui n'est pas le cas de Bengazi cette dernière est à 95 % antiKadfi , la preuve c'est que la ville est tombée entre les mains des des insurgés seulement en quelques jours.

Maus
06/04/2011, 16h01
taghiti ca ma l'air d'etre sa...les forces de khaddafi qui contre attaque et reprennent plusieur villes sans que l'otan ne fassent quelque chose?

eddine dz
06/04/2011, 18h40
a la question de savoir pourquoi les forces loyal a kadhafi sont présente dans la ville de misrata?
par ce que les rebelles y sont aussi,par conséquent les insurgés utilise la population comme boucliers humains.

noubat
06/04/2011, 18h51
Protéger les terminaux et l'or noir, c'est suffisant pour l'occident;

TAGHITI
06/04/2011, 19h03
Protéger les terminaux et l'or noir, c'est suffisant pour l'occident; voici un début vers la bonne réponse pour ceux qui croient encore á papa noel comme Bel Court!

bel-court
06/04/2011, 21h39
Papa Noël te ramènera la tête de Kadhafi comme cadeau et souviens toi de ce que je t'ai dis.

russkov
06/04/2011, 22h18
Les occidentaux vienne peut être de se rendre conte que si Kadafi tombe ,la Libye a de grande chance d'être récupérée par les barbus ,alors qu'avec Kadafi les vannes étais grande ouverte en leurs faveurs ,et les barbus ne trainaient pas sur le teritoire libyen ,et encore moins dans la vie politique du pays...

Cookies