PDA

Voir la version complète : Le texte sur l'immigration inquiète les responsables chrétiens


morjane
25/04/2006, 18h50
Le Conseil d'Eglises chrétiennes en France a écrit au Premier ministre, Dominique de Villepin, pour lui faire part de son "inquiétude" sur le nouveau projet de loi sur l'immigration de Nicolas Sarkozy. Il faut dire que ce projet de Loi à de quoi faire frémir Ce qui changerait pour les étrangers (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=20428)

===

Le collectif "Uni(e)s contre une immigration jetable" a décliné une offre de dialogue du ministre de l'Intérieur, estimant qu'elle devenait inutile alors que le projet de loi est déjà "bouclé".

Nicolas Sarkozy doit défendre la semaine prochaine au Parlement un texte censé privilégier "l'immigration choisie" par rapport à "l'immigration subie" et qui durcit les conditions d'entrée et de séjour en France.
"Nous sommes toujours prêts à en débattre, mais pas dans de telles conditions. Ces questions requièrent un débat public, que seul le retrait (du texte) permettra", explique le collectif rassemblant des associations de défense des droits de l'homme.

Dans leur lettre au Premier ministre, le cardinal Jean-Pierre Ricard, président de la conférence des évêques de France, le pasteur Jean-Arnold de Clermont, président de la fédération protestante de France, et Mgr Emmanuel, de l'Assemblée des évêques orthodoxes, s'alarment du sort réservé à "tant d'hommes et de femmes à la situation fragile".

Concernant les sans-papiers, estimés à "plusieurs centaines de milliers de personnes", les responsables regrettent que le projet ne contienne que des dispositions visant à "restreindre encore les possibilités de régularisation".
"Ce signal restrictif nous inquiète dans la mesure où il ne pourra que maintenir dans la précarité administrative et sociale de trop nombreuses personnes", écrivent-ils.

Autre sujet d'inquiétude : les mesures visant à retarder le regroupement de familles étrangères et à laisser "des familles entières dans l'incertitude quant à leur possibilité de s'établir durablement en France".

Les responsables chrétiens déplorent également l'affaiblissement de la protection que la France doit, selon eux, aux demandeurs d'asile par l'établissement d'une liste des "pays d'origine dits sûrs".

De même, la généralisation du visa de long séjour ne trouve pas grâce à leurs yeux en raison de la "trop grande opacité" de sa délivrance dans les consulats de France à l'étranger.

Enfin, "la création de la carte de 'compétences et talents' risque d'entraîner une inégalité forte suivant les catégories de personnes", souligne la lettre au Premier ministre.

Un appel lancé lundi à l'initiative du Secours catholique, de la Cimade, du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) et du Service national de la pastorale des migrants, invite les chrétiens à "rappeler que l'homme doit toujours être au coeur de nos choix et la loi toujours viser à protéger les plus faibles".

Il dénonce notamment la suppression de la régularisation après dix ans de présence habituelle en France et le durcissement des conditions du regroupement familial.

Par L'express

GAbdelkader
25/04/2006, 19h13
Merci Morjane, il y a egalement un article dans le journal le Monde qui parle de l'inquietude des eglises et de la lettre adressee par N. Sarkozy aux eglises.

Il y a beaucoup d'interaction et d'echange entre 'les' eglises et les politiques pro sarko pour expliquer cette nouvelle direction et ce nouveau concept d'immigration choisie.

Mais je me pose une question toute bete, les politiques et les medias Francais nous ont explique pendant un an combien ils etaient laics! et combien la sphere religieuse et les institutions religieuses n'avaient pas a interagir avec la sphere politique.

Meme si les eglises proposent de revenir en arriere et ne partagent pas les idees de sarko, ce qui est ma position personnelle, je trouve quand meme etrange que le fait que des eglises donnent leur avis sur un sujet politique n'ait meme pas ete souleve par aucun journal comme contredisant la definition de la laicite qui a ete adopte pour interdir les signes religieux dans l'ecole publique.

Et si c'etait seules les organisations musulmanes qui avaient donne leur avis sur cette politique d'immigration, les medias et la classe politique Francaise auraient-ils reagi de la meme facon?

morjane
25/04/2006, 19h37
que des eglises donnent leur avis sur un sujet politique C'est très sensé ce que tu dis car la laïcité de l'etat est son indépendance vis à vis de toutes les religions mais d'un autre coté cette loi va aller dans le sens inverse des convictions de l'église et se taire c'est être complice c'est l'accepter et la cautionner alors cruel dilemne, doivent ils se taire parce qu'ils sont l'église où doivent ils exprimer leurs inquiètudes.

D'un autre coté aussi, je sais bien que le traitement de l'information n'est pas la même selon les religions et que ce n'est pas juste mais ça c'est aussi à nous en tant que citoyen de savoir décrypter en toute intelligence et de faire évoluer les mentalités pour changer cela.

Cookies