PDA

Voir la version complète : AQMI, le bras armé du CNT ?


biskra
07/04/2011, 17h38
Suite de mon premier article sur "Ces insurgés Libyens, dont on ne veut savoir grand chose" . Nouvelles informations et interviews des protagonistes de la crise Libyenne qui tendrait a confirmer la présence en force d’AQMI parmi les insurgés et d’un possible lâchage ou remaniement du CNT et de ses promoteurs.

Abdel-Hakim al-Hasidi, chef d’un contingent de 1200 Moujahedins

Nouvel interview de Abdel-Hakim al-Hasidi chef LIFG en Libye accordé a Kim Sengupta du Quotidien Anglais the independant le 30 Mars 2011 bans la ville de Bin Jawad (Libye)

Ou l'on apprend qu'il serait aujourd'hui a la tete d'un groupe d'environ 1200 Moujahedins et qu'il est membre a part entière du Conseil National de Transition de Benghazi pour lequel il a assumé le poste de "Chef de sécurité" a Darnah dès le 17 Février 2011.

Il serait aujourd'hui a la tête d'un groupe d'environ 1200 Moudjahedins, groupe connu sous le nom de Shabaab qui constituerait actuellement l'un des plus gros groupe parmi les insurgés.

Il aurait personnellement mené son groupe à la bataille à Bin jawad et Ras Lanouf
- Source : The Independent - rebels concede tripoli may be out of reach after 100mile retreat
Les Moujahedins et Jihadistes* de Dharna et leur role dans la guerre en Irak

Dans un rapport de l'Académie Militaire US de West Point daté de 2007 on apprend que dans le corridor qui va de Benghazi a Tobruk en passant par Dahrna on trouve la plus grosse concentration de jihadistes surpassant même statistiquement la ville de Ryade en Arabie Saoudite.

Darnah est considérée comme la ville la plus intégriste de Libye, dont Kadhafi clame qu'elle a un rôle central dans le complot organisé par Al Quaida qui vise a son renversement, ce que semblerait confirmer l'étude de West Point.

L'armée US, à partir de documents saisis en Irak, estimèrent que et sur une liste de 112 combattants Libyens en Irak, 52 viendrait de Darnah, ville ayant une population de 48000 habitans.
Pour plus de précisions se reporter a l'analyse de W.Tarpley ou vous trouverez en lien le PDF de West Point ainsi que divers graphes et statistiques.
- Source : Tarpley.net - The CIA’s Libya Rebels : The Same Terrorists who Killed US, NATO Troops in Iraq
LIFG, AQMI, Kif kif...

Dans mon papier précédent, j'ai fait allusion à la guerre des communiqués au sein du LIFG entre 2007 et 2009 sans trop rentrer dans les détails, car la fiche Wiki du LIFG était un peu confuse sur cette épisode.
Néanmoins dans l'article de Webster Tarpley quelques éclaircissement se font jour a propos d'un ex membre d'AQMI, Norman Benotman (AQMI, qui selon tarpley ne serait que la nouvelle appellation du LIFG)
donc, Noman Benotman, repenti d'AQMI, qui dans un interview donné au Washington Times, daté du 29 Mars 2011, confirme qu'il y aurait environ un millier de "Jihadistes" parmi les insurgés.
- Source : Washington Times - 1000 freelance jihadists join libyan rebels

Pendant ce temps là à Washington.

Sur la colline du Capitol...
L'Amiral James Stavridis Commandant en chef de L'OTAN, admet qu'il y aurait des signes dans le renseignement, qui tendrait a indiquer une présence d'Al Quaeda et/ou du Hezbolah parmi les insurgés libyens, sans toutes fois le confirmer.

Et Hillary Clinton de déclarer, lors de la conférence de Londres de mardi, que
« Nous n’en savons pas assez sur le Conseil National de Transition »

De là a penser qu'une partie de l'establishment de Washington freinent des quatre fers, sur perspective d'armer, à la vue de tous, les insurgés de Benghazi, il n'y a qu'un pas.
Insurgés Libyen ou membres d'AQMI qui selon le Président Tchadien Idriss Deby, ne se sont d'ailleurs pas privé de piller les arsenaux de Kadhafi et de repartir au fin fond du Teneré avec quelques batteries de Missiles sol-Air.
- Source : Le Point - aqmi s'est empare de missiles en libye selon le tchad
Et de se demander, si L'intelligentsia de Benghazi, pour l'essentiel, des anciens cadres du pouvoir Libyen, promus par Bernard Henri Levi et reconnu par Nicolas Sarkozy, ne finiront pas par être lâchés en plein vol (entraînant un nouveau fiasco de politique étrangère pour la France), au profit d'anciens alliés gardés au chaud près de Washington, ... le NFSL.
Le NFSL "is back in the House"

Retour sur la scène libyenne d'un ancien cadre du Front National de Salut Libyen, le colonel Khalifa Hifter (ou "Haftar") qui fit parti du contingent des 2000 Libyens capturés au Tchad en 1987 qui formèrent la LNA et dont on apprend qu'après le départ du territoire Tchadien, avec l'arrivée de Idriss Déby au pouvoir, il passa ces 20 dernières années a Vienne en Virginie (USA), située à un peu moins de 15km de Langley.
Colonel Haftar qui fut cité dans un ouvrage publié par le monde diplomatique en 2001 "Manipulations Africaines".
Pour son rôle de chef de file a la tête des "Contras" Libyens de la NLA (Le Bras armé du NSFL)

- Source Mc Clatchy DC - new rebel leader spent much of past 20 years in suburban Virginia

virgile
07/04/2011, 18h18
decidement cet aqmi .....
apres avoir ete accusée d'etre la main du DRS algerien....la voila qui change de patron.....celui la meme qui a commandité cet article ......
.....il faut le croire ....il est dans le secret!:)

biskra
07/04/2011, 18h19
decidement cet aqmi .....
apres avoir ete accusée d'etre la main du DRS algerien....la voila qui change de patron.....celui la meme qui a commandité cet article ......virgile
.....il faut le croire ....il est dans le secret

tu n'a rien a dire ,source américaine :razz:

mahjoub
07/04/2011, 18h36
Donc sacrée, comme l`attaque du twin center par Al qaida et surtout l`anecdote du pentagone.

virgile
07/04/2011, 18h46
tu n'a rien a dire ,source américaine :razz:
non !
je suis occupé à compter les points.....je me repose !:)

Cookies