PDA

Voir la version complète : Danger sur les caisses de l’Etat


Zacmako
07/05/2011, 08h50
LE MINISTRE DES FINANCES TIRE LA SONNETTE D’ALARME
Danger sur les caisses de l’Etat


Que restera-t-il dans les caisses dans quatre ans? Personne, même pas le gouvernement qui gère l’argent de l’Etat n’est en mesure de répondre à la question.

Le gouvernement prend des risques énormes en augmentant, de manière improvisée, les salaires et les indemnités des employés et en mettant en place des dispositifs d’aides financières au profit des jeunes sans se soucier des répercussions sur le Trésor public.
Le ministre des Finances, M.Karim Djoudi, tire la sonnette d’alarme sans pour autant remettre en cause les choix de l’Exécutif. En marge d’une séance de questions orales, tenue jeudi, au Conseil de la nation, ce dernier fait un aveu grave: «Dans nos projections, à moyen terme, le budget de l’Algérie est soutenable jusqu’en 2014/2015», a déclaré M.Karim Djoudi. Les projections du gouvernement se basent donc sur quatre ans; l’Exécutif gère le budget de l’Etat comme on gère un budget de famille mettant en danger les ressources financières du pays.
La paix sociale coûte très cher au pouvoir et coûtera beaucoup plus cher au pays en 2016 puisque ce n’est surtout pas l’augmentation de la fiscalité non pétrolière de plus de 20%, ces dernières années, qui permettra d’atténuer l’impact sur le budget de fonctionnement.
Et ce n’est pas dans les trois prochaines années que l’économie algérienne rattrapera un retard du développement de plusieurs décennies, comme le prétend Djoudi en affirmant que «aujourd’hui, l’important pour nous, c’est de faire que la ressource publique soit un levier de la croissance économique, de la création d’emplois et pour un plus grand équilibre sur les finances». Pour la première fois depuis plusieurs années, le budget de fonctionnement dépasse de loin celui de l’équipement.
Le projet de loi de finances complémentaire pour l’année 2011 prévoit une augmentation de 25% de la dépense publique qui va passer de 6618 milliards (mds) de DA à 8275 mds de Da. Le ministre explique cette augmentation par le besoin d’accompagner en autorisations de programme et de crédits de paiement les décisions prises par le Conseil des ministres en février dernier pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens, répondre à la demande particulière d’emplois de la jeunesse et promouvoir davantage le développement de l’outil économique productif.
Cette augmentation a été également rendue nécessaire, a-t-il poursuivi, par «le besoin d’accompagner les décisions prises par le Conseil des ministres en février au bénéfice des jeunes pour favoriser la création d’emplois, soutenir en termes de bonification des taux d’intérêts des crédits accordés dans le cadre de l’aide à l’accès au logement, faciliter l’accès au financement et à la diversification des sources de financement».
Ces dépenses comprennent 400 mds de DA pour les régimes indemnitaires des fonctionnaires, y compris leurs rappels, et 178 mds de DA de subventions supplémentaires pour la stabilisation des prix du blé, de l’huile, du lait et du sucre, portant ainsi cette subvention de 93 mds de DA à 271 mds de DA pour l’année 2011. La LFC 2011 prévoit aussi 139 mds de DA pour l’élargissement du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle des jeunes, l’augmentation du programme de travaux à haute intensité de main d’oeuvre (Tup-imo), ainsi que l’augmentation du quota annuel de projets de micro-investissements et les nouveaux avantages qui leur sont accordés.
Pour le logement, le texte approuvé prévoit également des compléments de crédits de 897 mds de DA d’autorisations de programme pour la prise en charge des décisions liées à la politique publique de logement, dont le relèvement à la hausse du programme quinquennal de construction de logements sociaux qui passe de 800.000 à un million d’unités, dont 410.000 logements seront lancés à l’avance par rapport au programme global.
Le ministre a souligné, en outre, les principales dispositions fiscales et législatives prévues par la loi de finances complémentaire 2011 dont le relèvement du seuil pour l’éligibilité au régime de l’impôt forfaitaire unique (IFU) de 5 à 10 millions de DA et l’institution d’une imposition proportionnelle unique de 25% des revenus annuels des professions libérales et des petites entreprises, dont le chiffre d’affaires est compris entre 10 et 30 millions de DA.
Le grand argentier du pays a fait remarquer, dans ce contexte, que la LFC 2011 s’articule autour d’un certain nombre d’éléments de cadrage macroéconomiques contenus dans la loi de finances pour 2011.
Selon le ministre, la LFC 2011 s’est ainsi basée sur un prix de référence fiscal du baril de pétrole à 37 dollars (USD), et prévoit une croissance économique à 3,9% et celle hors hydrocarbures à 6% avec une inflation à 4%», a-t-il soutenu.
L'expression

Pihman
07/05/2011, 10h33
lkhir moujoud

magh91
07/05/2011, 11h02
Que restera-t-il dans les caisses dans quatre ans?
dans 4 ans les réserves de changes seront de 300 milliards de dollars :mrgreen:

starwars
07/05/2011, 12h03
Magh

Dommage que tu en vois pas la couleur :mrgreen:

samarkand777
07/05/2011, 12h11
bah c'est normal l'algerie préfère gaspiller l'argent en important de tout et en subventionnant a max.

ca doit représenter au moins 60 milliards de dollars par an ! de quoi développer n'importe quel pays en qq années.et d'installer une économie productive.

starwars
07/05/2011, 12h40
Je comprend pas, pourquoi danger sur les caisses de l'etat, vous allez avoir 60 milliards de dollar par an pour les 15 prochaines annees encore, les prix de l'energie ne baisseront pas, et vous avez encore 15 a 20 ans d'exportation de petrole ....

samarkand777
07/05/2011, 13h20
starwars le budget de fonctionnement a explosé dernièrement avec tous les cadeaux fait aux gens, aux salariés,commercants ect c'est pas normal que le budget d'equipement soit inférieur a celui de fonctionnement.

le budget de fonctionnement ne produit rien. et avec les années il va augmenter encore plus, surtout que l'état est pléthorique chez nous.trop de gens bossent pour l'administration et souvent oisifs et corrompus.

au lieu de mettre tout cet argent sur la production...

les subventions c'est pareil ca coute des milliards de dollars par an alors que c'est les plus riches qui en profite car c'est eux qui consomment le plus.
c'est pas le pauvre qui grève le budget de l'état, vu ce qu'il consomme.
c'est un scandale !
si on rajoute les millions de faux moudjahidine auquel il faut verser un salaire chaque mois.....tu as un pays qui importe tout ou presque et oisif.

il faut mettre un stop a l'état providence et faire comprendre aux gens que l'etat n'a plus les moyens.

si j'étais boutef je mettrait tout sur l'education et la formation et diminiuer les subventions qui ne servent a rien.

si les algeriens étaient bien formés, éduqués ect il n'y a aurait pas besoin de pétrole. les cerveaux feraient marcher le pays.

Distro
07/05/2011, 17h07
les subventions c'est pareil ca coute des milliards de dollars par an alors que c'est les plus riches qui en profite car c'est eux qui consomment le plus.

raconte pas n'importe quoi, on va pas sanctionner ceux qui sont dans le besoin pour une partie de riches qui profitent du système et d'ailleurs ces derniers s'en sortiront encore mieux dans l'autre cas.

Et sache que les subventions c'est pour tout le monde, riche ou pas c'est notre droit.
marre de sanctionner ceux qui s'en sortent, c'est du raquette à la française ou l'occidental ou comment punir la réussite.

Maus
07/05/2011, 19h12
je comprend pas,le Maroc qui est moins riche a augmenté le salaire de tout les fonctionaires public sans tirer la sonnete d'alarme,le mythe de l'algerie riche est fini?

Zirds
07/05/2011, 19h46
je comprend pas,le Maroc qui est moins riche a augmenté le salaire de tout les fonctionaires public sans tirer la sonnete d'alarme,le mythe de l'algerie riche est fini?
l’Algérie possède plus de 200 milliards de dollars dans les caisses ... :rolleyes:
seulement l’Algérie ne s'en dette pas pour augmenter les salaires comme le fait le maroc ...
aussi le nombre de travailleurs est bien plus élevé en Algérie qu'au maroc

samarkand777
07/05/2011, 19h56
non il y a plus de travailleurs au maroc. 11 millions contre 10,5 millions.

peut être tu voulais parler des fonctionnaires la oui l'algerie est devant.

samarkand777
07/05/2011, 20h04
distro tu trouves ca normal toi que le millionnaire ou le général qui touche des millions, on lui subventionne l'essence, l'huile, le pain ?

c'est une grosse injustice car les 3/4 des milliards des subventions sont consommés par une minorité, les plus riches.alors qu'ils ont les moyens de payer a leur juste prix.

l'algerie a intêret de faire des économies et surtout mettre cet argent sur la production, sur l'éducation,l'agriculture et tout faire pour inciter les gens a bosser.

toi ca te dérange pas qu'on fasse appel a des chinois, philippins ect pour travailler a notre place ?

après 50 ans d'indépendance on est toujours pas capables de construire une route. alors que nos parents ont construits les belles autoroutes en france.

a vouloir tout excuser on se retrouve avec des millions de hitistes qui ne savent plus quoi faire de leur bras.

l'algerie n'a pas les moyens sur long terme de tout subventionner comme ca. a la rigueur si c'etait de la production nationale je comprendrai.mais le scandale est la .

les faux moudjahidines non plus ca te dit rien ? 50 ans après le conflit ils sont de plus en plus nombreux alors qu'il n'y a plus de poilu en france !

Distro
07/05/2011, 23h59
Je trouve normal que tout algériens ou algériennes pauvres ou riches aient les mêmes droits, par contre je ne trouve pas normal le fait de sanctionner une frange de la population.
les riches ne le sont pas tous d'héritage mais d'une longue vie de misère pour atteindre la réussite. Le riche crée la richesse, il crée des emploies, il participe au développement du pays et a sa global stabilisation.

Le probleme de l'Algérie ce n'est pas le savoir faire, les routes ont sait faire, les autoroutes aussi, le problème est dans la gestion du fonctionnement du système.

L'argent ne manque pas, mais tu le sait très bien nous sommes pas au point au niveau management pour l'injecter dans le système actuel.

Pour toi tout est facile, sache que le monde pense différemment et nager parmi les requins n'est pas chose facile.

samarkand777
08/05/2011, 12h35
distro j'ai jamais dit que c'était facile. mais il y a 30 ou 40 ans c'était assez facile vu notre faible population a l'époque et notre potentiel économique.

mais le fln a tout gaché. au lieu de faire confiance au peuple, de l'éduquer, de faire de même avec les agriculteurs ect il nous a pondu des revolutions agricoles ou industrielles alors qu'on avait pas les cerveaux pour mener a bien ces mega projets.

c'est la plus grosse erreur a mon avis,

des problèmes faciles a résoudre a l'époque deviennent insolubles maintenant vu que l'algerie a quadruplé sa population presque.

sait tu par exemple que l'algerie n'a rien construit en logement apres 1962 ? idem pour les barrages il a fallu attendre 2000 et la grave crise de l'eau pour prendre le taureau par les cornes.

si c'est difficile c'est entièrement de la faute au fln et ses affilliés(msp and co).

Distro
08/05/2011, 15h53
les erreurs sont évidentes, le résultat est catastrophique, nous n'avons pas les moyens d'imposer quoi que ce soit au niveau national et encore moins a l'international.

Maintenant ce qu'il faut éviter et c'est ce qu'il faut éventuellement faire, c'est en premier éviter l'enlisement, garantir une stabilité et continuer a développer le pays d'une façon normal sachant le contexte actuel.

tu veux éduquer plus ? et avec qui, avec quoi et comment surtout ?
tu veux faire comprendre au gens que l'État n'a plus les moyens ? alors que plus de 150 milliards de dollars dorment aux USA ? sans compter notre réserve en or ( 2nd réserve après le Liban dans le monde arabe).

je suis ok avec toi concernant les moudjahidines mais niveau subvention, l'État peut encore mieux faire..tripler les subventions !

je te laisse deviner quels sont les pays qui subventionnent le plus..intelligemment bien sur mais lorsque le management est là tout est possible.

Il reste du chemin a faire c'est évident..il faut arrêter d'espérer et agir chacun de son coté, améliorer son train de vie et celui de sa famille.

je suis pour une Algérie fédéral, régionaliste comme on aime l'appeler, c'est çà qui renforcera la nation.

samarkand777
08/05/2011, 17h28
je suis d'accord avec toi, il faut régionaliser l'algérie, les kabyles doivent s'auto-gérer,les mzabis ect mais dans une algérie unie.il n'y a que comme cela que l'algérie pourra avancer.

j'en veux au fln et a tous les despotes qui ont dirigés de près ou de loin l'état .ils nous ont montré leur incompétence et je comprend pas pourquoi ils sont encore la:22:

pourquoi ne pas ouvrir le champ audiovisuel de suite ? de quoi ont ils peur ? c'est la preuve la plus flagrante que le pouvoir ne fait pas confiance a sa population.

pourquoi tripler les subventions ? cela va rendre les gens encore plus fénéants.pourquoi se bouger si l'état fournit tout gratos ou presque ?

l'algérie doit sortir du socialo communisme et s'ouvrir au monde moderne.
le monde moderne laisse une plus grande place a l'individu mais surtout a ceux qui veulent bosser.
si l'algérie crée bien moins d'entreprises que les pays voisins,c'est pas un hazard.

Distro
08/05/2011, 22h21
il faut subventionner la production, la concurrence s'installera naturellement, bénéfique pour le peuple et son portefeuille, création de richesses emploies etc..on gagnera en compétences et en compétitivités tout aussi naturellement.

laisser les gens investir, donner une liberté sur l'investissement privé national ou pas tant qu'il y a respect des lois.

reformer en profondeur l'administration car pour la création d'entreprises c'est le parcours du combattant en Algérie.

le fln ne pose pas probleme, d'ailleurs pour moi aucun partie ne pose problème, c'est les personnes influentes qui disent appartenir a tel ou tel mouvement qui sont souvent corrompus et dangereuse pour la stabilité de la nation et son développement.

autre chose nous ne sommes je pense pas d'accord car pour moi la régionalisation, fédération ne prendra pas en compte les origines ou l'appartenance a une forme d'ethnie. Pour moi on garde nos départements, on regroupe certains par rapport a leur proximité géographique ou économique c'est tout.

il y a malgré tout pas mal de points positives en Algérie, tout n'est pas a jeter et heureusement car c'est notre fierté.

Cookies