PDA

Voir la version complète : Le plus grand club de sport en Afrique


auscasa
02/05/2006, 08h59
je ne comprend pas, depuis ma derniere visite a casa, et a chaque foix il y a un nouveau club de sport en vogue, et d'apres ce que je voie il y a de plus en plus de nouveau club.

avec des abonements de 1500$ par ans les grand club affiche complet. et les moin cher aussi est ce un bonne signe ou c'est juste pour la frime? .


l'article de la vie eco
Le plus grand club de sport en Afrique ouvrira ses portes à Casablanca le 2 mai. Situé sur l’avenue de La Mecque, avec 7 niveaux, 22 000 m2 couverts, un terrain de mini-foot conforme aux normes de la FIFA, un de basket et un autre de volley. Salles de squash et de musculation, courts de tennis, aquagym, piscine panoramique, instituts de beauté, spa, hammam, écoles de natation et de foot pour les enfants complètent les infrastructures. En tout 100 MDH investis.

Comment rentabiliser un tel investissement dans un pays où le sport est une pratique reléguée au second plan ? Fausse impression, répondent en chœur plusieurs responsables de clubs joints par La Vie éco. Le fait est que, depuis quelques années, les clubs de sport font le plein et les établissements huppés ne sont pas en reste. L’on se rappelle du succès rencontré, il y a quelques années, par le Miami, qui avait ouvert une salle de fitness avec vue sur la mer sur la corniche casablancaise.

A deux semaines de son ouverture, le Sport Plazza Casablanca, lui, a déjà enregistré 600 adhérents. Pour les promoteurs de ce club, «le nombre des adhésions atteste de l’existence de la forte demande». Même constat chez les responsables du Lady Fitness, franchise française qui vient d’ouvrir son troisième centre à Casablanca (les deux autres sont à Bouskoura et au Tahiti club de Caablanca) et son cinquième au Maroc, si l’on compte les deux ouverts à Marrakech. Situé au quartier Racine, ce club a enregistré, durant les deux premières semaines d’activité, 50% des inscriptions prévues pour l’année 2006, soit 2 000 adhérents qui ont aussi accès à tous les autres centres Lady Fitness aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.

De manière générale, les responsables de clubs soulignent que la demande a connu, durant les quinze dernières années, un développement soutenu. Il n’y a malheureusement pas de statistiques disponibles, mais on avance l’existence d’une douzaine de clubs haut de gamme destinés à une clientèle issue des classes socioprofessionnelles A et B, qui s’acquittent de droits d’inscription dont le montant est compris entre 10 000 et 15 000 DH par an. A côté de cette catégorie, il existe, bien sûr, une multitude de clubs de sport, visant le plus souvent les petites bourses et les bourses moyennes. Les tarifs d’adhésion y varie entre 200 et 600 DH/mois.

Circuit minceur et programmes personnalisés
Fait notable, il y a unanimité sur le fait que «les femmes constituent plus de 80% des adhérents». C’est pourquoi, aussi bien au Lady Fitness qu’au Sport Plazza Casablanca, cette clientèle est au cœur de la stratégie commerciale. Lady Fitness a introduit le concept «Circuit Minceur en 30 minutes » qui existe déjà en France et aux Etats-Unis. Il s’agit d’un entraînement efficace qui alterne des exercices d’aérobic et de résistance musculaire d’une durée n’excédant pas 30 minutes. L’adhérent est encadré par un entraîneur personnel. Deux à trois séances sont prévues chaque semaine. Par ailleurs, cette même enseigne propose, même à celles qui n’ont pas adhéré, un programme minceur commercialisé à part.

«Là aussi, nous offrons un suivi personnalisé aux femmes souhaitant perdre des kilos. Après un bilan fait par un spécialiste, un programme minceur (suivi alimentaire et soins en cabine) est prescrit à la personne. Le bilan est gratuit. Quant au coût du programme, il est fonction du nombre de kilos à perdre», explique un responsable de Lady Fitness.

Le timing de lancement n’est pas fortuit puisqu’il intervient à la veille de l’été. Toujours dans le souci de répondre aux exigences des femmes et aussi pour les encourager à faire du sport, le Sport Plazza Casablanca a prévu une garderie pour les enfants en bas âge et même des aires destinées aux femmes voilées. Au-delà de ces offres spécifiques leur permettant de se démarquer de la concurrence, Lady Fitness et Sport Plazza Casablanca proposent des activités sportives classiques et des soins de beauté et d’esthétique.

Des coachs étrangers et une garderie pour enfants
In fine, l’idée est de ne rien laisser au hasard pour rentabiliser des investissements assez lourds. Et le potentiel, à en croire les promoteurs des projets, est encore important. Les responsables de Sport Plazza, par exemple, comptent ouvrir un deuxième club dans la capitale économique. Actuellement, l’objectif est d’avoir, dans le premier centre, 2 000 adhérents par an et de réaliser un chiffre d’affaires annuel de 25 MDH. Pour cela, ils disent ne pas avoir lésiné sur les moyens. «Nous avons choisi les équipements de dernière technologie et nous avons procédé à une sélection de coachs étrangers pour encadrer nos adhérents», soulignent-ils. Au total, l’équipe dirigée par un directeur sportif marocain compte une dizaine de coachs étrangers.

Lady Fitness a, quant à lui, opté pour la carte de la proximité : un club dans chaque quartier de la ville. Outre les trois centres aujourd’hui en activité, cinq autres ouvertures sont programmées sur les deux prochains mois. Les deux ouvertures imminentes sont annoncées au quartier CIL et sur le boulevard du 2 Mars. Globalement, cette enseigne envisage de développer un réseau de 30 franchisés. Aujourd’hui, une vingtaine de contrats est déjà signée. L’investissement varie entre 2,5 et 8 MDH par club d’une superficie de 300 à 500 m2. Pour le centre de Bouskoura, dont la superficie est de 1 000 m2, l’investissement se monte à 10 MDH. Les responsables tablent sur un chiffre d’affaires de 6 à 10 MDH pour le premier exercice.

Alforza
02/05/2006, 09h36
Si c'est pas un fais divers ca. c'est pas un evenement non plus.

Cookies