PDA

Voir la version complète : Un fonds perd 400 millions de dollars après la chute du brut


nacer-eddine06
09/05/2011, 17h33
A la suite de la chute du cours de l’or noir la semaine dernière, le plus important fonds spéculatif du monde aurait perdu 400 millions de dollars, rapporte Financial Times lundi. D’autres fonds auraient subi des pertes.

La bulle de pétrole s’est dégonflée d’une manière inattendue la semaine dernière. Le brut a perdu 14,7% sur l’ensemble de la semaine – la plus forte baisse en pourcentage jamais enregistrée depuis la semaine du 19 décembre 2008. Et cette chute des cours du pétrole a été une surprise pour les investisseurs, même chevronnés. Selon Financial Times lundi, Clive Capital, le plus important fonds spéculatif (hedge fund), spécialisé dans les matières premières, aurait ainsi perdu 400 millions de dollars en une semaine. Dans une lettre, envoyée aux investisseurs, le fonds fait état d’une «baisse de 8,9% sur la semaine à la suite d’un mouvement de prix extraordinaire jeudi dernier» (une chute du cours du brut de 8%), qui aurait provoqué un «anéantissement des marchés de pétrole». La lettre de Clive Capital, citée par le journal britannique, met en cause la dégradation de la situation politique au Yémen et des pannes d’approvisionnement en pétrole aux Emirats Arabes Unis.

Fondé en 2007 par l’ex-trader de Moore Capital Chris Levett, Clive Capital a été fermé aux nouveaux investisseurs en novembre 2009. Le fonds d’investissement s’est alors lancé dans des investissements à petits volumes sur plusieurs marchés de matières premières. Il investit actuellement dans différents secteurs de l’énergie, les métaux, les céréales, les huiles végétales, les produits agricoles et les produits exotiques, et suit de près la situation sur le marché des matières premières dans les pays émergents, notamment en Chine, au Brésil et en Russie.

Le hedge fund, qui gèrerait près de 5 milliards de dollars de fonds, risque de se retrouver avec une performance négative en mai, après une hausse moyenne de 5% depuis le début de 2011, selon Bloomberg. Toutefois, Clive Capital tente de rassurer ses investisseurs - des entreprises et des personnes avec des revenus annuels variant entre 200.000 et 300.000 dollars - en expliquant que «les marchés de matières premières restent un investissement plutôt sûr». Aucun commentaire n’ été fait par le fonds sur ses projets à l’avenir.

Le Financial Times indique que d’autres hedge funds sont également affectés par la baisse du cours de pétrole. Les investisseurs citent notamment Astenbeck Capital, le fonds appartenant au groupe Phibro, qui aurait enregistré une baisse en pourcentage à deux chiffres.

Zagrebnov, Eugène

Cookies