PDA

Voir la version complète : ALGÉRIE-USA Des hommes d’affaires américains à Alger et Oran du 22 au 27 mai


biskra
12/05/2011, 18h41
Une délégation d’une trentaine d’hommes d’affaires américains se rendra du 22 au 27 mai en cours en Algérie pour chercher les opportunités d’investissements que recèle le Marché national notamment dans les secteurs horshydrocarbures, a-t-on appris mercredi.

Cette mission économique, organisée par l’ambassade algérienne et le Conseil d’affaires algéro-américain (Usabc), est composée de sociétés américaines activant dans les secteurs de l’hydraulique, la construction et l’habitat, l’énergie, les technologies de l’information et de la communication, l’agroalimentaire, les transports, et les services technologiques de défense.

Le programme de cette mission économique prévoit la tenue de rencontres entre ces opérateurs américains avec les responsables du secteur économique national, ainsi que des réunions bilatérales à Alger et à Oran avec les membres de la communauté d’affaires algérienne des secteurs public et privé, et avec les responsables des organismes économiques dont l’Agence nationale de développement des investissements (Andi), de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie, du Forum des chefs d’entreprises, de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie.

En outre, un séminaire sera également organisé sur les opportunités d’investissement en Algérie. Par ailleurs, l’ambassade d’Algérie à Washington et l’Usabc s’attèlent à l’organisation, les 8 et 9 juin prochain à Alger, d’une journée algéro-américaine sur l’industrie pharmaceutique et les équipements hospitaliers et médicaux. Cet espace médical, le premier du genre, verra aussi la participation d’une trentaine d’opérateurs américains. Parmi les compagnies et laboratoires américains qui vont prendre part à cet événement, figurent Eli Lilly, Pfitzer, Merck, Johnson-Johnson, GSK (industrie pharmaceutique), Amgen, Genetech (Biotechnologie), General Electric Healthcare et Raytheon Healthcare (équipement médicaux) et Arianne (essais cliniques).

Toutefois, les échanges restent nettement dominés par la composante hydrocarbures. D’où la volonté des pouvoirs publics des deux pays d’oeuvrer à leur diversification en encourageant, entre autres, l’organisation de ce type de missions économiques. Durant l’année 2010, les États- Unis sont restés le premier client de l’Algérie avec un montant de 13,7 milliards de dollars d’exportations algériennes (24% de la structure globale des exportations de l’Algérie) contre 9,26 milliards de dollars en 2009 (21,2%), et son sixième fournisseur avec plus de 2,1 milliards de dollars, soit un excédent commercial de plus de 11 milliards de dollars en faveur de l’Algérie.


COURRIER D’ALGÉRIE

Cookies