PDA

Voir la version complète : Electricité/Electronique :La Fenelec prospecte au Sénégal


othmane26
13/05/2011, 03h26
Maroc Afrique Elec: du 17 au 20 mai à Dakar
Un pays de prédilection sur l’UMOA
Nigeria, Angola, Côte d’Ivoire, Cameroun…, les nouvelles niches

L’EXPERTISE marocaine en électricité s’exporte. Pour sa 3e édition, Maroc Afrique Elec, forum de l’électricité et des énergies renouvelables, s’invite au Sénégal. L’évènement aura lieu du 17 au 20 mai à Dakar. Il verra la participation de plus d’une quarantaine d’entreprises marocaines (ONE, Sofa, Câbleries du Maroc, MICE…). «Le forum sera l’occasion d’explorer de nouvelles niches de collaboration et dynamiser les échanges économiques entre les deux pays», souligne Youssef Tagmouti, président de la Fédération nationale de l’électricité et des énergies renouvelables (Fenelec), initiateur du forum. La rencontre sera organisée sous forme de conférences et d’une exposition de 26 stands sur 1.000 m².
Aujourd’hui, le Sénégal offre de nombreuses potentialités dans ce secteur. En effet, le pays est passé de 22% en électrification pendant les 10 dernières années. «Nous passerons à 50% d’ici fin 2012», annonce une représentante de l’ambassade du Sénégal au Maroc. Le pays compte porter le taux d’électrification rurale à 62% à l’horizon 2022. De plus, le Sénégal a mis en place un plan d’urgence pour l’électrification de 100 villages d’ici la fin de l’année. Pour rappel, le gouvernement sénégalais a déjà signé deux concessions avec l’Office national de l’électricité (ONE) portant sur l’électrification du Nord du pays. Le Sénégal se veut un pays de prédilection sur l’Union monétaire Ouest-Africaine», affirme Tagmouti. Une manière d’expliquer le choix d’un tel débouché à l’export.
Au Sénégal, la Senelec demeure le plus grand fournisseur et distributeur d’électricité. Elle possède 31 centrales thermiques d’une capacité totale de 307 MW. Elle sert plus de 330.000 clients et la demande n’a cessé d’augmenter à un taux dépassant 5% par an. Au Maroc, l’offre est importante sur le marché électrique, tout particulièrement sur le câblage, les transformateurs et les dispositifs de commutation à faible tension (distribution). Avec le ralentissement des dépenses dans le Programme d’électrification rurale global (Perg), les fabricants marocains sont en train de développer une vision vers l’exportation.
«Pratiquement, toutes les exportations et la majorité du chiffre d’affaires dans le secteur viennent des fabricants d’équipement. Il existe plus de 100 fabricants dont 10% exportent environ plus de 50 millions de DH par an», révèle une étude sectorielle récente. «Dans le court et moyen terme, nous recommandons 5 marchés cibles en Afrique (Nigeria, Angola, Côte d’Ivoire, Cameroun, Sénégal) et 5 marchés complémentaires (Ghana, Tunisie, Libye, Egypte, Congo)», précisent les consultants.

5 milliards d'euros


LA Fédération nationale de l'électricité, de l'électronique et des énergies renouvelables (Fenelec) représente plus de 95% de l'activité des secteurs électrique et électronique. Elle regroupe 324 entreprises totalisant ainsi un effectif de plus de 70.000 personnes. La Fédération, via ses entreprises affiliées, réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 5 milliards d'euros, dont près de 33% dédiés à l'export.

leconomiste

maB2rOc
13/05/2011, 17h33
j'attend avec impatience le commentaire de Kimporte qui disait qu'il fournis même pas électricité a ces pays la (les pays subsahariens )

barak'allah fik Othame26 , au passage très jolie prénom , le prénom du troisième calife de Islam et l'un des meilleur amie du Prophète Mohamed SAWS

kimporte
13/05/2011, 18h15
j'attend avec impatience le commentaire de Kimporte qui disait qu'il fournis même pas électricité a ces pays la (les pays subsahariens
---------------------------------------------------------
Je ne crois pas les journaux du makhzen comme je ne crois pas tous les journaux algeriens donc la propagande marocaine ou algerienne ne me touche pas.

Ce que je sais,c'est que le Maroc ment quand il dit qu'il compte exporter de l'electricite solaire vers la France,alors qu'il n'est meme pas foutu,des problemes bien plus simple au Maroc.

En meme temps,c'est une campagne de marketing (base sur le mensonge) pour detourner l'attention des medias et du publique de l'attentat de marakech qui fait planer le doute sur la competence des services de securite au Maroc.

Pire y a meme des marocains sur le Net qui accuse ouvertement le palais d'etre derriere cette action subversive pour faire taire les differentes oppositions surtout la mouvance islamiste et les couches les plus defavorises.

maB2rOc
13/05/2011, 18h20
toi ce que ta pas compris l'entreprise Marocaine ni va pas pour faire du bénévolat , mes pour gagner de Argent , sa fait partie du secteur des services , ces du même genre que veolia en 8 fois plus petit (entreprise marocaine bien sur)

centripete
13/05/2011, 21h22
Avec le ralentissement des dépenses dans le Programme d’électrification rurale global (Perg), les fabricants marocains sont en train de développer une vision vers l’exportation.
Trés bonne chose !

L’électrification rurale au Maroc presque achevée est un exemple de succes story, place au marchés africains amis pour les faire profiter de l’expérience des opérateurs marocains dans la chose.

Cookies