PDA

Voir la version complète : Le pétrole creuse le déficit commercial début 2011


jawzia
13/05/2011, 23h05
09/05/11 | 07:00 | Veronique Le Billon
Lesechos.fr


http://www.lesechos.fr/medias/2011/0509/0201353973040_web.jpg

En dépit d'une hausse de 3 % au premier trimestre par rapport à fin 2010, à 104,3 milliards d'euros, les exportations n'ont pas encore retrouvé leur niveau d'avant-crise, ont indiqué les Douanes vendredi. Surtout, le niveau du déficit commercial n'a jamais été si élevé : il a atteint 18,2 milliards d'euros au premier trimestre, quand l'équilibre était assuré jusqu'en 2005.

Ce point bas est lié en bonne partie à la flambée des cours du pétrole. « L'alourdissement de la facture énergétique explique la moitié du creusement du déficit commercial », indiquent les Douanes. La facture énergétique s'est ainsi alourdie de 2,4 milliards d'euros au premier trimestre par rapport à la fin 2010, à 14,8 milliards d'euros. Au premier trimestre, les importations totales ont progressé de 7,2 %, à 122,5 milliards.

Recul vers l'Afrique du Nord

Les Douanes notent par ailleurs la « nette contraction des exportations vers l'Afrique du Nord » au premier trimestre : si les approvisionnements énergétiques en provenance de la Libye et de l'Algérie sont « restés croissants » au premier trimestre « malgré les événements », « les exportations se contractent nettement vers la Libye (aéronautique), l'Algérie (pharmacie et équipements mécaniques), l'Egypte (produits agricoles) et, dans une moindre mesure, vers la Tunisie », notent les Douanes. « Seules les ventes au Maroc demeurent orientées à la hausse ».

Le poids de l'Afrique du Nord reste toutefois modeste pour le commerce extérieur français : elle représente 3,9 % des exportations de la France et 3,3 % des importations, « avec un solde légèrement bénéficiaire de la France ».

A l'inverse, « l'impact du séisme (au Japon) sur certains approvisionnements, comme les circuits intégrés électroniques et les objectifs pour appareil photographique, n'est pas encore visible », notent les Douanes.

Au sein des secteurs, la pharmacie, historiquement excédentaire, connaît des mois difficiles : l'excédent commercial s'est réduit à 254 millions d'euros au premier trimestre, pour 6,1 milliards d'euros d'exportations.

V. L. B., Les Echos

Cookies