PDA

Voir la version complète : Maroc : Le patron de la SNI accuse de corruption


kimporte
15/05/2011, 18h58
Casablanca.- Les affaires de corruption se suivent et se ressemblent dans ce royaume heureux. Après les révélations de Wikileaks sur l’institutionnalisation de la corruption au sommet de l’Etat marocain, une autre grosse affaire de corruption vient secouer le cocotier makhzenien.

Hassan Bouhemou, le patron de la plus grande entreprise marocaine, la Société nationale d’investissement, plus connue sous ses sigles SNI, détenue à hauteur de 60% par la famille royale marocaine, est accusé d’avoir soutiré 5 millions de dollars à une société émiratie, Taqa, installée au Maroc. Cet argent aurait servi, entre autre, à financer le polémique festival de musique Mawazine.

Celui qui porte ces dures accusations est Peter Barker-Homek, ex-directeur exécutif de Taqa, le groupe émirati propriétaire de la centrale de Jorf Lasfar qui produit 44% de l’électricité marocaine. Licencié en juillet 2010, Barker-Homek avait déposé plainte dès le mois d’août dernier aux Etats-Unis contre son employeur Taqa. Une plainte dans laquelle il accusait Taqa, de lui avoir demandé de donner du bakchich à des officiels marocains. Mais il ne donnait pas de noms.

Mais, selon le site français Maghreb Confidentiel, un courrier adressé, le 11 janvier, par l’avocat de l’Américain au « bureau des alertes » de la Securities & Exchange Commission (SEC) américaine (en fait, l’organisme fédéral de réglementation et de contrôle des marchés financiers, le « gendarme de la Bourse » aux Etats Unis, quoi ), puisque Taqa est coté aux Etats-Unis, est beaucoup plus explicite.

Ainsi, on apprend dans ce courrier que la patron de Taqa, un certain Hamad Al-Suwaidi, aurait ordonné à Barker-Homek de « verser 5 millions $ par an à Hassan Bouhemou, PDG de la SNI, pour financer un festival de musique (…) afin que Taqa décroche le feu vert pour procéder à l’extension de la centrale d’électricité de Jorf Lasfar ». « Le patron de la SNI, Hassan Bouhemou, est le principal animateur du festival Mawazine », rappelle Maghreb Confidentiel qui a retrouvé les traces de cet argent.

La lettre à Securities & Exchange Commission est encore plus riche en renseignements. Avec d’autres détails et surtout des noms. Selon Peter Barker-Homek, Majid Iraqui, qui dirigeait alors Taqa Maroc, aurait élaboré un « audacieux montage » pour financer l’extension de la centrale de Jorf Lasfar. Lors de cette opération, « 300 millions $ ne pourraient quitter le Maroc avant six mois », bloqués dans un compte de Bank Al Maghrib « afin que son gouverneur, Abdellatif Jouahri, puisse en récupérer les intérêts sur cette période (…), soit une autre source de revenu illégale (…) », écrit-on dans le document.

Majid Iraqui lui-même aurait touché sa petite baraka puisque il aurait empoché 10 millions de dollars dans le cadre de cette opération de corruption à grande échelle.

Badr Soundouss

kimporte
15/05/2011, 19h03
Je ne sais pas s'il y a des marocains ici,qui peuvent nous en dire plus,sur cette affaire !!

Pihman
15/05/2011, 19h28
la patron de Taqa, un certain Hamad Al-Suwaidi, aurait ordonné à Barker-Homek de « verser 5 millions $ par an à Hassan Bouhemou, PDG de la SNI, pour financer un festival de musique (…) afin que Taqa décroche le feu vert pour procéder à l’extension de la centrale d’électricité de Jorf Lasfar ».


c'est un corrompu bienfaiteur :confused:

grace a cette corruption j'ai pu assister biliki à elton john et sting

je doit être complice :22:

auscasa
15/05/2011, 19h32
SNI c'est un groupe priver cote en bourse, et si son directeur a fait sortir 5 million de taqa pour le festival c'est pour le bien etre des rbatis qui ont droit comme tous les peuples du monde a avoire des vestivals de qualite mondial.

alors je vois pas de corruption mais plutot d'investissement parceque tous les sponsors de ce festival sont gagnant par la couverture mediatique mondial de ce festival.

alors des accusations d'un ancien directeur d'une societe etrangere n'est rien dutous, c'est les actionaires qui decident si leur president est corrumpu ou non.

kimporte
15/05/2011, 19h40
Merci pour les commentaires,je comprends mieux les 2 points de vue.

United
15/05/2011, 19h45
la corruption pour le bien etre des rbatis!!!!
au maroc tout est hallal.
ESt ce que vous pouvez dire que les entreprises etrangeres et les investisseurs sont tous invitès pour ne pas dire autre chose( obligation qui conviens à contribution) à participer aux financements des galas
et autres c'est bon pour le moral.sinon ils se retrouvent face à la machine makhzinienne....

kimporte
15/05/2011, 19h48
Interessant a savoir,United,merci

Charaf09
15/05/2011, 19h49
ça me rappelle l'histoire de wikileaks

un investisseur americain qui voulait investir au maroc, mais des officiels du palais ("majid") ont demandé que le palais soit un associé avec lui. l'americain a refusé de céder pour cette "corruption". mais finalement, on a oppté pour une autre option: il doit une tournée au khalij pour attirer les investisseurs khaliien à venir au maroc

si qlq trouve que c'est de la corruption, qu'il m'explique pourquoi

othmane26
15/05/2011, 19h49
parfois il faut pousser un peu les compagnies pour qu ils investissent un peu dans le social.

par contre pour Mr Majid Iraqui c est autre chose, il faudra dabor que l ex-directeur prouve ce qu il dit. (moi je le crois)

Le prolétaire
16/05/2011, 00h13
WOOOW tu veux dire qu'il a rien mis dans sa poche ?? et qu'il a financé le Festival ?

C'est pire que de l'honneteté :mrgreen: c'est un bienfaiteurs

Cookies