PDA

Voir la version complète : Energies renouvelables : Desertec dévoile ses ambitions à Marrakech


centripete
17/05/2011, 01h43
Regrouper des centrales thermo solaires, photovoltaïque et parcs éoliens

Alimenter les réseaux espagnols et marocains dès 2016

Marquer la courbe d’apprentissage industrielle

Pour le président de Desertec Initiative Industry (SII), Paul Van Son, le groupement n’intervient pas en tant que maître d’ouvrage mais en tant que facilitateur

C’EST à Marrakech que Desertec Initiative industry (DII) a tenu à réunir ses actionnaires. C’était à l’occasion de son 10e conseil d’administration, le premier tenu au Maroc. Créé en 2009, Desertec vise à exploiter les potentiels énergétiques des déserts du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, grâce à un réseau de centrales solaires à concentration et de parcs éoliens.

Objectif à court terme: préparer d’ici 2013 la réalisation d’un projet de référence et définir deux autres projets dans la région Mena. A long terme, il s’agit d’assurer, d’ici à 2050, plus de 15% des besoins en énergie du vieux continent. Le projet est estimé à 400 milliards d’euros. Montant qui serait appelé à augmenter dans les quatre prochaines décennies. «Les besoins en énergies seront énormes d’ici 15 ans au vu du nombre d’habitants de ces deux régions. Ni le nucléaire, ni les ressources fossiles ne pourront y répondre», estime Paul Van Son, président de Desertec Initiative industry. Il faudra donc avoir recours à des technologies éprouvées et adaptées de production et de transfert de technologies.

Le rôle de DII est celui d’un facilitateur pour créer des conditions techniques, financières à même d’accompagner les projets locaux, confie Paul Van Son. Desertec souhaite ouvrir la voie à la production de l’énergie propre, avec ce que cela implique comme transfert de technologies ou encore des conseils pour la mise à niveau des réglementations. Voilà donc pour la forme. Au fond, réunir un conseil d’administration du DII à Marrakech, à l’invitation de Nareva, membre du DII, est semble-t-il un signal fort. Cette multinationale a retenu le Maroc pour la réalisation de son premier projet: le Reference Project. Et les discussions avec Masen (Moroccan Agency for solary energy) avanceraient bien, selon Paul Van Son.

Le Maroc, rappelons-le, a mis en place un programme ambitieux pour le développement de l’énergie solaire avec 2.000 MW qui sera effectif d’ici 2020. Un appel d’offre pour les 500 MW de Ouarzazate a été lancé en 2010. Pour son projet de référence, DII propose le regroupement de centrales thermosolaires, photovoltaïques et de parcs éoliens. La multinationale espère alimenter ainsi les réseaux espagnols et marocains issus de son projet pilote dès 2016. Pour DII, les installations de référence doivent également marquer, à moyen terme, le début d’une courbe d’apprentissage industrielle, à même de favoriser la compétitivité des technologies et rendre leur exploitation rentable.

L'economiste

soufiane_doujda
17/05/2011, 02h09
La politique du roi d'aller vers les énergies renouvelables va dans le même sens avec sa société nareva, maintenant ils cherchent a marquer des points avec desertec, c'est intéressant quoi que apparemment il n'y a rien de concret pour le moment, les dates surtout et les sommes qui vont etre investis.

Sinon pourquoi nareva ne donne pas l'exemple au secteur privé en finançant un ou deux centres de recherche au maroc pour les énergies renouvelables, l'ona a les moyens de le faire et de faire plus que ca.

centripete
17/05/2011, 15h31
D’après l'article donc, il faut attendre 2013 pour commencer la réalisation du Project Reference au Maroc.

la centrale de Ouarzazate est pour quand ?

auscasa
17/05/2011, 16h15
La politique du roi d'aller vers les énergies renouvelables va dans le même sens avec sa société nareva, maintenant ils cherchent a marquer des points avec desertec, c'est intéressant quoi que apparemment il n'y a rien de concret pour le moment, les dates surtout et les sommes qui vont etre investis.

Sinon pourquoi nareva ne donne pas l'exemple au secteur privé en finançant un ou deux centres de recherche au maroc pour les énergies renouvelables, l'ona a les moyens de le faire et de faire plus que ca.


oui il y a rien de concret pour le desrtec mais pour le projet marocains c'est sur les railles.

et s'il y a d'autre projet francais et maintenant almand, c'est ziyat lkhir, mais le projet marocain est en marche inchaa allah pour les 2000MW pour 2020.

Doctrinal
18/05/2011, 12h40
Je vous ai dit une fois que c'est la crise de jalousie au maroc. Après le projet Volkswagen c'est le tour de désertec.

centripete
18/05/2011, 13h09
Je vous ai dit une fois que c'est la crise de jalousie au maroc. Après le projet Volkswagen c'est le tour de désertec.une question histoire d’évaluer si tu possèdes une quelconque logique.
Lesquels devront ressentir de la jalousie, ceux qui décrochent les projets ou ceux qui les voient disparaitre sous leurs yeux ? halte à l'erreur.

Zirds
18/05/2011, 13h24
desertec est prévu dans toute l’Afrique subsaharienne et le moyen orient ...
seul l’Algérie émet des réserves, elle veut plus de part et d’intérêts et fait monter les mises entre Desertec (Allemagne), Transgreen (France) et Apollo (Japon)

selon le ministre des énergies et des mines

Le ministre algérien de l’énergie et des mines Youcef Yousfi a annoncé que la mise en œuvre du programme national de développement des énergies renouvelables débutera à au cours du 1er trimestre 2011 et pourrait générer jusqu’à 200.000 emplois.

questions: combien d'emplois va être généré au maroc avec ce que propose desertec au maroc ?
c'est le point le plus important ...

Zirds
18/05/2011, 13h28
Lesquels devront ressentir de la jalousie, ceux qui décrochent les projets ou ceux qui les voient disparaitre sous leurs yeux ?pour l'instant

VW ne s'est pas installer au maroc, et personne n'en parle d'ailleurs ... ce n'est qu'une rumeur non fondé
l’Algérie privilégie renault pour son usine avec transfert de technologie et non montage seulement ...

et pour ce qui est de desertec, le projet est prévu dans TOUTE l’Afrique subsaharienne et moyen orient, donc pas de jaloux svp :razz:
en plus le projet sera bénéfique en 1er plan a l’Europe et non a nous ... c'est pourquoi l’Algérie émet des réserves et veut plus de parts

centripete
18/05/2011, 13h52
Zirds
c'est qui qui a fait une crise sur Renault ? :lol:

L'algerie veut toujours plus de parts que les autres, et finit malheureusement pour elle par en avoir moins que les autres.

Tu te rappelles de la réticence sur l'UPM ? finalement, le siege est espagnol, la présidence franco-egyptienne, le SG jordanien et maintenant surement marocain.. qu'a-t-elle obtenue la GRANDE Algerie ? Ben un GRAND rien du tout. :lol:

Zirds
18/05/2011, 14h15
Ben un GRAND rien du tout.
comme l'upm :D
un grand rien du tout

en même temps avec des pays comme le maroc, la jordanie, ou l'egypte ça ne pouvait qu’être le cas :lol:

Tu te rappelles de la réticence sur l'UPM ?
oui, c'était parce que l’Algérie ne voulait pas d'israel, rien d'autre ...
mais bon le maroc est pro sioniste chacun choisit sa voie ...;)

sinon c'est toujours aussi ennuyeux de discuter avec toi, a croire que tu est un gamin ... (qui sait ?)

sinon pour les argumentations tu les as dans mes deux derniers commentaires, tu ne veut pas y répondre je comprend ;)

centripete
18/05/2011, 14h27
sinon c'est toujours aussi ennuyeux de discuter avec toi, a croire que tu est un gamin ... (qui sait ?) tu t'en donnes à la personnalisation du débat ? la vérité peut blesser je le sais :lol:
et puis supposant même que je sois un gamin, il n'y a pas de mal pour moi de discuter avec un autre gamin.

Zirds
18/05/2011, 16h21
et puis supposant même que je sois un gamin
y'a plus de doutes a supposer ;)

Cookies