PDA

Voir la version complète : Saignements de nez : le bon geste


rayhana
20/05/2011, 18h37
Pour arrêter le saignement, il ne faut pas pencher la tête en arrière car vous ne verrez pas si ça saigne encore ou pas. Et ensuite, vous risquez, en cas de saignement important, la fausse-route qui peut avoir des conséquences redoutables : le sang passe dans les poumons au lieu d’être dégluti.
Les bons gestes à adopter sont simples :

il faut se mettre au calme (pour diminuer la tension artérielle ou éviter de l’augmenter), d’ailleurs, un bon réflexe est également de prendre sa tension artérielle car si elle est élevée, il faudra la faire baisser pour espérer arrêter le saignement ;
s’asseoir (ou position demie-assise) tête fléchie vers l’avant ;
se moucher (pour éliminer un caillot qui entretient le saignement par des phénomènes de consommation locale des facteurs de coagulation) ;
comprimer en se pinçant le nez pendant au mois dix minutes (temps de saignement).
En respectant ces règles simples, on peut stopper la plupart des épistaxis modérées et antérieures. On peut aussi utiliser des tampons hémostatiques qui produisent une réaction pharmacologique. Les ions calcium favorisent l’hémostase ou arrêt du saignement. Ces tampons sont vendus en pharmacie. Il suffit de tordre le tampon, de le plier et de le mettre dans la narine en place pendant 30 minutes. Si cela ne suffit pas, ou en cas de facteurs de risque que nous venons de voir (traitement anticoagulant, maladie hémorragique, poussée hypertensive) ou de mauvaise tolérance (pâleur, tachycardie, faiblesse), il faut appeler le SAMU ou consulter en urgence.

Cookies