PDA

Voir la version complète : Lâché par les services de Toufik, Sadi s’en prend au DRS


fortuna
24/05/2011, 08h30
Lâché depuis quelques temps par les services du général major Mohamed Mediene, le président du RCD, Said Sadi ne rate aucune occasion pour s’attaquer au DRS. Dans un entretien accordé au journal électronique arabe, Elaph, paru aujourd’hui, le président du RCD a affirmé que Bouteflika et le DRS partagent la conviction que, faute de pouvoir perpétuer le parti unique, il faut impérativement couler le pays dans la pensée unique.

Répondant à une question sur la dissolution du Parlement, Said Sadi a indiqué qu’il ne sert à rien de dissoudre le Parlement si c’est le DRS et Bouteflika qui organisent les élections suivantes. Sur la nature du pouvoir algérien, le chef du RCD a déclaré qu’il faut toujours avoir à l’esprit que le pouvoir en Algérie est structuré et contrôlé par le DRS.

Interrogé sur l’inefficacité des partis politiques et leur discrédit, Sadi a déclaré: «On censure l’opposition, et le DRS laisse courir la rumeur que les partis démocratiques sont inaudibles». Et d’ajouter : «On bourre les urnes dans toutes les élections et le même DRS sort sa propagande martelant que le citoyen ne vote pas par ce que la classe politique est discréditée». Pour rappel, il y a quelques mois, Said Sadi a rencontré le général Toufik pour se plaindre du président Abdelaziz Bouteflika.


Algérie Politique 23.05.2011

fortuna
24/05/2011, 08h38
Petit complément: l'interview intégrale est publiée sur le site du RCD (http://www.rcd-algerie.org/details_article.php?Rid=41&Aid=1387&titre=Sa).

nostravostra
24/05/2011, 09h51
Le chef du RCD a déclaré qu’il faut toujours avoir à l’esprit que le pouvoir en Algérie est structuré et contrôlé par le DRS.
Entre autre votre parti. Il ne suffit pas de le dire pour passer de l'autre côté car cette vérité est admise par le plus novice des algérien en politique.

Tant que Toufik n'a pas assuré la relève du RCD, il ne le lâchera jamais. Pour l'instant il remplit bien le rôle qu'on lui a assigné en kabylie.

Sadi pense naivement qu'on critiquant le DRS, allait se refaire une virginité et remper du monde. N'est ce pas son rôle est de critiquer justement à fond pour passer pour un opposant tout en répondant présent quand le pouvoir aura besoin de lui ?

djamal 2008
24/05/2011, 10h44
Cette fois-ci il s'est trompe de service, pourrons-nous faire confiance a qq qui se tromperait de pays ou de region comme il adore penser.

Cookies