PDA

Voir la version complète : Au secours ! Les partis lilliputiens reviennent


nacer-eddine06
25/05/2011, 10h27
Nous l'écrivions dans notre éditorial de la semaine. A défaut d'avoir à la table du dialogue les grosses cylindrées de la scène politique, le pouvoir par la voie du trio Bensalah, le général Touati et Boughazi est en train de remettre au goût du jour la foultitude d'associations politiques qui n'ont d'autre existence que comme alibi au régime en place. Le ballet de ces personnes exhumées pour la circonstance est affligeant. Ainsi donc, en trois jours, on a vu défiler le RPR de l'inamovible Merbah, le MEN d'un certain Ali Boukhezna, le MJD de Mahdjoubia Chalabi, le PND, ... des illustres inconnus qui avaient un temps meublé la scène en contrepartie de généreuses aides de l'Etat. Même le président de la très imprononçable CNCCPPDH de Ksentini est appelé au renfort pour meubler les rendez-vous de plus en plus rachitique de cet improbable dialogue de sourds. On prend les mêmes et on recommence. Ainsi donc c'est avec des saisonniers de la politique que la commission compte proposer une Loi fondamentale qui va régir l'immense destin de notre pays ! Franchement, l'Algérie mérite beaucoup mieux que le triste spectable que les premiers responsables lui offrent.

Encore une fois tout va en vrille. Sinon comment peut-on croire décemment que de telles rencontres plates, sans épaisseurs politiques, sans dimension programmatique puissent aboutir à une véritable plate-forme d'accélération des réformes ? Comment des personnes qui avaient l'habitude de dire "oui" peuvent dire aujourd'hui "non basta proposons autre chose de meilleur à l'Algérie ? En dépit d'un front social qui gronde en sous-sol, en surface et l'urgente nécessité d'un véritable ressaisissement du processus politique, en haut lieu on préfère replâtrer, tromper l'opinion et faire semblant. Qu'on ne se trompe pas ! La seule conclusion possible à retenir de ce spectacle : le président et ses proches conseillers ne sont manifestement pas décidés à lancer l'Algérie dans la voie d'une authentique ouverture vers la société civile. Ce cycle de rencontres peut aboutir à tout sauf à ce qu'attendent les Algériens.

Y. K.

tamerlan
25/05/2011, 19h17
bonjour SOLAS
mais pourquoi les hommes politiques qui ont une certaine crédibilité chez certains algériens ne créent pas la tout de suite une "table de dialogue" parallèle ..ou seront convié les citoyens et la presse??et couverture internet??

je ne sais pas a al salle atlas PAR EXEMPLE ON Y VERRAIT, HAMROUCHE BENBITOUR, BENYELLEYS ,LAKHDAR BOUREGAA, abdelhamid mehri, hocine ait ahmed, taleb ibrahimi, abdallah djabballah etc..des journalistes comme abdelaziz ghermoul et abed charef etc...
pourquoi ils ne font pas ça???

nacer-eddine06
25/05/2011, 19h22
parce qu ils tiennent a leurs privileges
et un deuxiemme san egidio pourquoi faire
puisque boutef est dans la ligne de la premiere

pardon tamerlan
bonjour

mais l idee est la pourquoi
g un a priori favovarable pour ceux qui animent lqa

Cookies