PDA

Voir la version complète : Me Ksentini propose de déclarer l’ANP "gardienne" de la Constitution


Page : [1] 2

nacer-eddine06
26/05/2011, 16h27
ALGER - Le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini, a proposé jeudi de déclarer l’Armée nationale populaire (ANP) "gardienne" de la Constitution, dont le garant restera toujours le président de la République.

Abordant la question de la révision de la Constitution, lors de l’émission "Invité de la rédaction" de la chaîne III de la Radio nationale, Me Ksentini s’est prononcé en faveur d’une "réforme" et d’une "amélioration" de l’article 70 de la Constitution qui énonce que le président de la République est le garant de la Constitution.

"Je voudrais ajouter à ce texte (article 70) que l’Armée nationale populaire soit déclarée la gardienne de la Constitution", a-t-il affirmé, évoquant, à cet égard, le modele turc où l’armée, a-t-il dit, "a joué un rôle extrêmement important dans la démocratisation de ce pays". Il a souhaité que la Constitution algérienne "contienne une disposition de ce genre tout en laissant au président de la République le rôle d’assumer la garantie de la Constitution", estimant que les deux fonctions "ne sont pas incompatibles".

Le président de la CNCPPDH a cité également les événements qui ont affecté des pays "qui nous ressemblent et qui nous sont très proches" et où, a-t-il noté, le rôle de leurs armées respectives, en tant qu’institutions, a été "fondamental", en permettant une évolution des choses dans la bonne direction.

Me Ksentini a appelé, en outre, à "sauvegarder les constantes fondamentales" dans la Constitution qui sont "intouchables", soulignant que "ceci ne peut pas faire l’objet d’un quelconque débat".

Le président du CNCPPDH avait été reçu mardi par l’Instance de consultations sur les réformes politiques appelée, au terme de ses consultations, vers la fin du mois de juin, à établir un "rapport final détaillé" reflétant "fidèlement" les avis et les propositions émis par les participants qui sera soumis au président de la République.

Le chef de l’Etat instruira ensuite le gouvernement d’élaborer, sur cette base, des projets de loi qui seront soumis à l’Assemblée populaire nationale lors de sa session d’automne en septembre prochain.
aps

citoyen
26/05/2011, 17h07
Rabah Saadane et Deriassa seront-ils invités par Bensalah ?

hben
26/05/2011, 18h25
Le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini,
Ce fonctionnaire des droits de l'homme a parlé de tout sauf... Des droits de l'homme!

Hyde
27/05/2011, 09h00
Ce fonctionnaire des droits de l'homme a parlé de tout sauf... Des droits de l'homme!

sincèrement désolé pour ce problème technique. il a du avoir un problème de mémoire vive. la partie "droit des citoyens" a sauté. n'a subsisté que la partie "droit des militaires". c'est normal, ce sont des instructions hardware qui ne s'effacent jamais.

on va ramener ce droïde à l'atelier, on le répare, et on refait l'entretien.

ça ira mieux à la prochaine entrevue.

mais ça va barder pour celui qui la mal vérifié. 6 mois à Tindouf!

absent
27/05/2011, 09h56
Ce qu'il propose, c'est une couverture légale pour de futurs coups d'état.

Zakia
27/05/2011, 10h14
"Je voudrais ajouter à ce texte (article 70) que l’Armée nationale populaire soit déclarée la gardienne de la Constitution", a-t-il affirmé, évoquant, à cet égard, le modele turc où l’armée, a-t-il dit, "a joué un rôle extrêmement important dans la démocratisation de ce pays". Il a souhaité que la Constitution algérienne "contienne une disposition de ce genre tout en laissant au président de la République le rôle d’assumer la garantie de la Constitution", estimant que les deux fonctions "ne sont pas incompatibles".

Qu'il commence par se documenter un peu sur l'armée turque, le mode de sélection de ses officiers, de sa gestion, etc.

C'est une des armées les plus entraînées au monde et une des plus efficaces probablement.

Je ne dénigre pas notre propre armée, mais nous sommes encore loin du compte. Et chose importante, l'armée turque est STRICTEMENT laïque. Pour un officier turc, c'est une condition sine quo non.

Proposer que l'ANP soit garante de la constitution chez nous, reviendrait à proposer à un aveugle de faire la lecture à un sourd...

l'imprevisible
27/05/2011, 10h17
Il doit refaire un tour à l'école pour réapprendre à lire le Coco !


../..

Tamedit n-was
27/05/2011, 10h20
Je ne dénigre pas notre propre armée, mais nous sommes encore loin du compte. Et chose importante, l'armée turque est STRICTEMENT laïque. Pour un officier turc, c'est une condition sine quo non.

Désolé Zakia, mais à lire ton commentaire je me demande sur ce que tu connais sur l'Armée Algérienne ?

L'armée en Algérie est strictement laïque, on risque la prison militaire si on mêle la religion..

Est ce que t'as déjà vu des femmes voilées dans les écoles militaires Algérienne, ou autre signes religieux ?

Tamedit n-was
27/05/2011, 10h22
sinon, pour mon avis sur ce sujet, je suis OK à 100% et convaincu du rôle nécessaire et important de l'armée en Algérie pour un accompagnement correcte du processus démocratique

absent
27/05/2011, 10h34
sinon, pour mon avis sur ce sujet, je suis OK à 100% et convaincu du rôle nécessaire et important de l'armée en Algérie pour un accompagnement correcte du processus démocratique Pourquoi? Nous malheureux cloportes suintants l'ignorance crasse risquerions de mal voter?
P.S: R.I.P Desproges.

Zakia
27/05/2011, 10h49
Désolé Zakia, mais à lire ton commentaire je me demande sur ce que tu connais sur l'Armée Algérienne ?

L'armée en Algérie est strictement laïque, on risque la prison militaire si on mêle la religion..

Est ce que t'as déjà vu des femmes voilées dans les écoles militaires Algérienne, ou autre signes religieux ?

Bien mieux que tu ne penses Tamedit, crois-moi.

En théorie oui, l'armée est laïque. Mais les hommes qui composent ses officiers et son élite ne le sont pas forcément.

Le mode drastique de recrutement des officiers turcs garantit leur neutralité en plus d'une formation des plus poussées.

Donner plus de pouvoir à l'armée algérienne risquerait de faire voler en éclat cette laïcité forcée et parfois mal vécue.

Autant je respecte et j'admire le travail qu'ils ont accompli et accomplissent encore pour venir à bout de la vermine terroriste, autant je ne suis pas chaude pour leur confier les clés du pays en leur signant un blanc-seing.

la revanche
27/05/2011, 11h05
ANP, armée nationale ""populaire"", mais on sait tous pour qui elle roule en vraie, elle porte les présidents sur le siège et elle les éjectent une fois le moment venu arrivé. Elle n'a aucune neutralité, de ce fait elle ne peut en aucun cas être garante de la constitution.

absent
27/05/2011, 11h41
Me Ksentini propose de déclarer l’ANP "gardienne" de la Constitution

Excellente idée ! Je suis à fond d'accord !
Vive l'armée nationale, à bas la théocratie !

djamal 2008
27/05/2011, 12h01
On n'est pas sorti de l'auberge alors. Un peu l(histoire de la Turquie avant le triomphe du parti islamique qui a fait avancer ce pays dans plusieurs domaine.

C'est seulement dans une république bananière ou dattière dans notre cas que l'armée dirige quoi que ce soit mis à part la sécurité interne et externe.

absent
27/05/2011, 12h04
Ton parti islamiste en turquie ne fait rien marcher du tout, la société turque est dynamique voilà tout ! Les islamistes ne savent rien faire en general, à part polemiquer sur le port du voile et flageller les gens dans la rue en cas où la charia n'est pas appliquée... A part ça walou, le vide sidérale !

djamal 2008
27/05/2011, 12h21
C'est cette société dynamique qui a mis en place un gouvernent islamique qui n'a rien à envier des autres parti; et puis pourquoi y aurait-il un problème si une musulmane voudrait porter le voile à l'université? on le fait aux USA même.

Vous les phony démocrates; je commence à découvrir votre intentions réelles. A force de vivre en France et d'écouter les politiques vous finissez pas croire en tout ce qu'il débitent.

Like the salesman, he'll end up believing his own lies.



Comme faire confiance à l'armée, totally ridiculous.

ETTARGUI
27/05/2011, 12h45
Ton parti islamiste en turquie ne fait rien marcher du tout, la société turque est dynamique voilà tout ! Les islamistes ne savent rien faire en general, à part polemiquer sur le port du voile et flageller les gens dans la rue en cas où la charia n'est pas appliquée... A part ça walou, le vide sidérale !

Cette façon de généraliser dénote d'un manque de maturité et plombe le débat. Bien sûr que le parti d'Erdogan a fait bouger des choses! La présence de la Turquie sur le plan international est plus marquée (et remarquée), des généraux hier intouchables sont condamnés, la dynamique économique s'est accélérée...
Bien sûr que les islamistes savent faire des choses et les exemples ne maquent pas; il n'y a qu'à voir en Malaisie, en Iran...

djamal 2008
27/05/2011, 12h56
Pour lui il n'y a que la France qui sait comment gérer la situation; Et on voit bie, le résultat dans leur ex-ministre inculpé de viol: C'est le complexe du colonisé comme il a dit lui, le penseur Benabi.

En fait on a affaire a des anti Islam anti tout ce qui q trait à l'arabe. le genre d'energumène qui osent écrire les zarabes et qui n'a pas honte de lui-même.

Mais il trouve malheureusement des gens qui s'y plaisent dans ce sorte de racisme gratuit.

Tamedit n-was
27/05/2011, 13h26
En théorie oui, l'armée est laïque. Mais les hommes qui composent ses officiers et son élite ne le sont pas forcément. J'ai eu l'occasion de fréquenter des établissements militaires en Algérie, (écoles militaire) , un des principes de l'armée, c'est que la religion est une affaire privée et on fait comprendre à tout le monde qu'il est interdit de parler religion dans cet espace.


ANP, armée nationale ""populaire"", mais on sait tous pour qui elle roule en vraie, elle porte les présidents sur le siège et elle les éjectent une fois le moment venu arrivé. Elle n'a aucune neutralité, de ce fait elle ne peut en aucun cas être garante de la constitution. Salut la revanche

Qu'on veille ou non, l'armée Algérienne est issue du peuple et purement du peuple, car un fils d'un bourgeois Algérien ne va pas faire l'armée !!!

Dandy
27/05/2011, 13h44
Demander à ce qu'une entité non-élue et non-soumise à la juridiction civile soit gardienne de la constitution, c'est quand même énorme. Présenter l'armée turque comme étant un modèle de régulation démocratique, voire comme une entité démocratique, c'est vraiment avoir une connaissance de la Turquie qui avoisenirait la connaissance qu'aurait une paysanne chinoise de la politique d'investissement de l'Etat algérien à Ain El Beid...

Sinon, je viens de découvrir une nouvelle approche pour juger de l'efficience d'une armée : sa laïcité (?!) ou mieux encore la laïcité des gens qui la composent (?!!!). Une armée qui conjugueraient ces deux qualités seraient donc redoutable et paraitement apte à garantir le respect de la constitution..Tiens un officier Khmer rouge ferait un très bon gardien des valeurs démocratiques alors qu'un général ricain', sortant de West Point, qui organiserait une prière collective avant un assaut serait inapte à diriger une unité opérationnelle...

medDZ
27/05/2011, 13h57
Les Turcs sont enfin sur le point de sortir de la dictature militaire ...

... et chez nous il y en a qui veulent y entrer


yakhi 3ibad yakhi

okba30
27/05/2011, 15h52
On est devant un os, selon la constitution le gouvernement disposant normalement de l'armée est supposé déterminer et conduire la politique de la Nation, sauf que dans notre cas l'ANP se propose gardienne de la constitution des dérives du gouvernement (en apparence avec raison, Boutef l'a déjà tripoté ... sous l'impulsion de quelques éléments de l'armée après l'avoir invité à prendre en charge le gouvernement).
C'est ce qu'on appelle se garder le meilleur rôle et surtout le centre de décision, moi qui a toujours cru que l'armée est le dernier recours devant les périls (extérieurs).
L'armée (par la voie de Ksentini) propose et dispose en même temps.

djamal 2008
27/05/2011, 16h52
Notre armee n'a rien de laic, il n'y aurait aucune clause qui empeche une personne d'etre religieuse et d'appliquer sa religion, la discipline observee fait penser le contraire mais dans au fond nos militaires ont tendance a etre plus religieux que le reste de la population. Les laics ne rejoignent les rangs de l'armee. Il n'y aurait non plus une ideologie au sein de notre armee qui promeut ou defend cette laicite et dans le cas contraire, cela sera en conflit avec la clause constitutionnelle que l'Islam est la religion de l'Etat.

Si quelqu'un veut changer et se diriger vers la laicite, il doit d'abord eliminer cette clause dans la constitution, Good Luck.

absent
27/05/2011, 18h42
Si Ksentini a dit cela c'est qu'il sait mieux que quiconque ici qu'en cas d'ouverture démocratique du pays il y a des loups qui attendent juste le bon moment pour sanctionner le pays et le système démocratique ! Ce sont les islamistes et leur projet de société Antique qui est visé. A lire beaucoup de gens ici la tentation islamiste est grande. Pourtant ceux qui revendiquent un tel séisme politique et social pour le pays sont des gens demeurant à l'étranger, donc ayant en théorie une éducation laïque, rationnelle et peut-être scientifique ! Il y a une dichotomie entre le vouloir de certains et l'ambition d'un pays ! Les gens qui veulent instituer un état théocratique en Algérie manquent d'objectivité et ne comprennent pas les aspirations du peuple, car l'Algérien tiens à ses racines, ses traditions mais ne veut pas d'un système à la saoudienne ! Je ne crois pas que l'Algérien moyen acceptera de voir une fille du village se faire fouetter juste parce qu'elle conduisait une voiture ! En quoi l'Arabie saoudite est un modèle ? Rien en réalité, quand on étudie de près leur pays il n'y a aucun levier force, il n'y a rien à copier dans ce pays ! C'est un pays où la démocratie est jugée kouffr, les femmes sont assignées à résidence, les jeunes hommes sont regardés avec méfiance, le pétrole et son industrie représentent le seul moteur économique et les réalisations immobilières ne suffisent en rien à recouvrer les milles autres tracas engendré par le système passéiste du wahabisme !

L'Algérie est déjà mousslem, avons nous besoin d'avoir un système politique qui sortira dans la rue avec des bâtons pour tabasser les gens pour les faire devenir mousslimin ? C'est d'un ridicule effroyable !

ETTARGUI
27/05/2011, 19h14
Tolkien
Tu veux nous conduire sur un autre terrain que personne n'a abordé; tu fais dans le HS, l'ami.
Personnellement je t'ai répondu par rapport à ton précédent post. Il n'a, à aucun moment, été question d'un régime islamiste en Algérie, ni du système saoudien... rak terbett ou t'hel wahdek ! On t'a juste répondu que la Turquie ne se porte pas plus mal avec M. Erdogan!

absent
27/05/2011, 19h18
Ces questions sont intimement liées, c'est pas la peine de feindre l'étonnement, on sait bien que la mesure vise à prévenir un état islamique en algérie, si vous n'en êtes pas encore rendu compte c'est que ça relève d'autres problèmes, intrinsèquement en relation avec vos capacités mentales...

dolby
27/05/2011, 20h01
ALGER - Le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini, a proposé jeudi de déclarer l’Armée nationale populaire (ANP) "gardienne" de la Constitution, dont le garant restera toujours le président de la République.

Bizarre!

Le président et son clan, le peuple algérien et la communauté internationale veulent faire quitter la scène politique à l'armée algérienne pour la faire regagner sa place naturelle : la caserne ; et ce monsieur, qui ne semble pas avoir été épris par :

"asha3eb yourid iskat annidam"

se présente pour encore renforcer la présence militaire dans l'exercice du pouvoir politique en Algérie.

Il n'a pas trouvé mieux que de rendre la muette gardienne de la constitution dont le garant n'est autre que le président !

allez comprendre quelque chose dans ce viol de la pensée politique, du droit constitutionnel et de la logique tout court !

Faut il comprendre par cette idée lumineuse, que les autres démocraties véritables, anglaise, américaine etc., souffrent d'une carence de gardiennage de leur constitution écrite ou orale?

Faut-il comprendre que l'Algérie représente une forêt vierge, un coupe-gorge où la constitution court le risque permanent de viol et qu'il faut absolument qu'elle ait un garde du corps permanent pour veiller sur sa pureté et sa virginité?

Quelle agencement, ce cerveau illuminé a trouvé pour rendre compatibles la fonction présidentielle (garante de la constitution) et celle des militaires élevés à l'honorabilité de cerbères de la constitution ?

Ces deux institutions, qui sont à couteaux tirés actuellement, vont elles jouer leur rôle l'une indépendamment de l'autre ?
Quelle définition faut-il alors donner à la fonction des militaires ?
-réprimer les viols de la constitution et se substituer aux organes législatifs et judiciaires prévus par la constitution?
-ou n'agir qu'en cas de crise grave qui paralyserait les institutions prévues par la constitution?

Quelle signification donner alors à la fonction présidentielle en tant que garante de la constitution?
-le président comme source de validation et d'invalidation du contenu de la constitution et de l'application de ce contenu?
dans ce cas ne va t il pas, lui aussi se substituer aux collèges spécialisés prévus par la constitution?
-cette garantie du président, induira t elle une suprématie de la présidence sur l'armée ? après tout le président est le chef des armées !
-cette tentative de dichotomie entre deux institutions essentielles dans la vie politique du pays : la présidence et l’armée, ne vise t elle pas en fait une forme d'autonomie de l'armée par rapport au président?
N'annonce t elle pas une contre attaque des généraux contre le projet présidentiel de la professionnalisation de l'armée algérienne ?

Dans tout ce maelstrom, cette mélasse politique qui caractérise la vie politique en Algérie, la sortie de cette deuxième grande figure de la société civile en Algérie, après celle de Mr Abdenour, ne peut elle être comprise comme un épisode de plus dans la saga de préparatifs imminents pour la déposition du président Bouteflika par l'armée?

Que représente la "garantie " donnée officiellement il y a quelques semaines par l'administration américaine au projet de reformes de Mr Bouteflika?

Est ce qu'il y a urgence pour les américains de sauver le soldat Bouteflika ?

ETTARGUI
27/05/2011, 20h10
On a répondu aux propos incohérents que tu as proféré, des propos qui ne résistent pas à une analyse lucide et tu viens nous parler des capacités mentales.
Pour revenir à la proposition de M. K'sentini, je trouve qu'elle tendent à légaliser le contrôle de l'autorité politique par les militaires.

absent
27/05/2011, 20h38
On a répondu aux propos incohérents

Contraire c'est très cohérent, c'est vos autres qui ne l'êtes pas, en jour pour la dictature libienne un jour pour la démocratisation en algerie, ça s'appelle une dichotomie, pour pas utiliser un mot plus fort !

L'armée gardienne de la constitution cela veut dire un niveau de protection supplémentaire de la loi fondamentale du pays, qui stipule que l'algerie est une république, que des élections doivent avoir lieu, donc cela exclus un projet islamiste qui aurait pour visée d'instituer un emirat (AQMI...) ou pire encore un califats ! L'exemple turc donné plus haut montre bien que les gens ne sont pas vraiment au courant de la réalité politique du monde, par exemple c'est bien sous la pression des militaires que les islamistes ont soumis et signé à la nécessité de préserver le système républicain turc ! C'est seulement sous l'acceptation de certaines conditions qu'ils ont pues êtres acceptés dans le jeu électorale et démocratique ! Le fait que l'Algérie prenne le chemin de la Turquie n'est que la confirmation que la démocratisation d'une nation arabe ne peut intervenir qu'après un travail de renforcement des institutions et des règles générales du jeu démocratique et électorale. être garant de la constitution ne veut pas dire prendre le pouvoir de force comme tentent de nous faire croire certains ici ! C'est même peut-être la condition sine qua non pour que l'armée se retire de la vie politique ! Donc mes propos sont les plus cohérents qui puissent êtres, le fait que vous les comprenez pas ou que vous les acceptez pas, cela prouve donc que le problème vient de vous, c'est sûr que lorsqu'on table sur un état islamique en Algérie à la moindre ouverture politique, que finalement on voit ses rêveries s'écrouler, cela ne peut qu'inciter à la partialité et au mauvais jugement envers les contradicteurs ! Mais bon ainsi va la vie ! :mrgreen::lol:

Dandy
27/05/2011, 20h57
Si Ksentini a dit cela c'est qu'il sait mieux que quiconque ici qu'en cas d'ouverture démocratique du pays il y a des loups qui attendent juste le bon moment pour sanctionner le pays et le système démocratique ! Ce sont les islamistes et leur projet de société du la Haute-Antiquité qui est visé. Il est évident à lire beaucoup de gens ici que la tentation islamiste est grande. Pourtant ceux qui revendiquent un tel séisme politique et social pour le pays sont des gens demeurant à l'étranger, donc ayant en théorie une éducation laïque, rationnelle et peut-être scientifique ! Il y a une dichotomie entre le vouloir de certains et l'ambition d'un pays ! Les gens qui veulent instituer un état théocratique en Algérie manquent d'objectivité et ne comprennent pas les aspirations du peuple

Donc même si la majorité des Algériens voulaient une constitution inspirée de la charia, ils n'auraient pas le droit ? Des personnes qui veulent militer pour cet état de fait pacifiquement : ils n'auraient pas le droit ?

Pourquoi ? Parce que certains se pensent tellement plus malins qu'eux que y'tfer3nou 3lihoum en les mettant en état de minorité perpetuel ?

En l'empêchant d'être le facteur via lequel le peuple accède à sa représentativité, tu ôtes à la politique son essence.
En gros, quoi que ce peuple veut, si il ne cadre pas avec tes idéaux, il faut le recarder ! Si tu lui interdit de vivre selon ses aspirations par la voie la représentativité, qu'est-ce que tu laisserais à ce peuple comme choix sinon la violence pour se faire entendre ?

Allah Yahdina

Cookies