PDA

Voir la version complète : Les Juifs français choqués par l'affaire DSK


Page : [1] 2 3

absent
29/05/2011, 00h46
L'onde de choc continue de secouer la France alors que Dominique Strauss-Kahn, considéré il y a encore quelques jours comme l'un des favoris de la présidentielle de 2012, est toujours emprisonné à New York et poursuivi pour agression sexuelle.
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?blobcol=urlimage&blobheader=image%2Fjpeg&blobheadername1
PHOTO: REUTERS , JPOST


L'arrestation de DSK, samedi, redistribue les cartes de la politique française en vue de l'échéance de 2012, même si certains sondages présentent toujours l'ancien directeur du FMI, âgé de 62 ans, comme un présidentiable potentiel.

Cette affaire touche également particulièrement la communauté juive française.

Strauss-Kahn est connu pour son identité juive, dans un pays où les politiques préfèrent taire leurs idées religieuses. Par le passé, il a souvent exprimé son attachement à Israël tout en restant à distance des instances juives, selon des leaders de la communauté.

"Nous avons perdu un ami", déplore le Rabbin Michel Serfaty, président de l'association pour l'amitié judéo-musulmane en France. "Il est vrai que la communauté juive voit également en Sarkozy un allié mais DSK était, sans aucun doute, un membre de notre communauté, sensible à Israël et nous l'avons perdu."

Au sein de la communauté juive de Sarcelles, une banlieue au nord de Paris dont Strauss-Kahn a été maire, l'émotion est vive.
"C'est très douloureux pour nous", explique Marc Djebali, vice-président de la communauté juive de la ville. "Je le connaissais bien. Je l'ai vu séduire une femme, mais il n'a jamais eu de geste déplacé. Il est quelqu'un de chaleureux, et nous n'avons jamais ressenti de problèmes de violence chez lui."

"Coureur de jupons"

A New-York, DSK a décidé de plaider non coupable pour les faits qui lui sont reprochés. Il est accusé d'agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration de personne. Il est détenu, depuis lundi, dans la prison new yorkaise de Rikers Island en attendant d'être présenté devant un grand jury.

Les accusations proviennent d'une jeune femme de chambre de 32 ans et les faits se seraient déroulés dans l'hôtel Sofitel de Manhattan. La victime affirme que lorsqu'elle est entrée pour nettoyer la chambre de Strauss-Kahn, samedi après-midi, ce dernier est sorti nu de sa salle de bain, l'aurait plaquée sur le lit et l'aurait agressée sexuellement.

En France, Strauss-Kahn a une réputation de "coureur de jupons" et pourrait avoir à affronter une autre enquête pour agression sexuelle. Une journaliste, Tristane Banon, souhaite en effet porter plainte contre lui pour un incident ayant eu lieu en 2002.

L'argent, les femmes et ma judéité

Alors que certains soutiens de DSK émettent l'hypothèse d'un complot, Strauss-Kahn, lui-même, avait émis l'idée lors d'une interview avec un journaliste de Libération. Il avait énoncé ses trois points faibles, pouvant lui porter préjudice dans la course à la présidence de la République : "L'argent, les femmes, ma judéité."

Certaines personnes craignent que l'affaire ne fasse ressurgir des idées antisémites en France. Marc Knobel, chercheur au CRIF (Conseil représentatif des Institutions juives de France), a expliqué n'avoir trouvé aucun lien entre la religion de Strauss-Kahn et son arrestation.

Au contraire, selon Richard Prasquier, directeur du CRIF, "tout le monde savait qu'il était juif et ça ne l'a pas empêché d'être le candidat le plus populaire en France. Ce fait en dit long sur la France. Aujourd'hui nous trouvons tout à fait normal qu'un Juif deviennent un président", ajoute-t-il.

Toutefois, plus tôt dans l'année, un membre de l'UMP, le parti de Nicolas Sarkozy, avait fait allusion aux racines juives de Strauss-Kahn et avait provoqué de nombreuses réactions au sein de la classe politique en affirmant lors d'une interview que le chef du FMI "n'était pas représentatif de la France. Il ne donne pas l'image de cette France rurale que nous aimons et à laquelle je suis attaché".

Avec cette affaire, DSK est désormais disqualifié pour la présidentielle de 2012. Conséquence : les cartes politiques pour l'échéance électorale sont complètement redistribuées. Et parmi les vainqueurs pourrait figurer Marine Le Pen, leader du parti d'extrême droite, le Front national. Cette perspective inquiète de nombreux Juifs en France, qui considèrent le Front National comme un parti antisémite, même si Le Pen tente de rendre ses idées politiques plus respectables que lorsqu'elles étaient développées par son père.

Jean Viard, analyste au Centre de recherche politique de Paris, Cevipof, affirme de son côté que si Strauss-Kahn était condamné, cela profiterait à la fois à Nicolas Sarkozy pour 2012 et "augmenterait les chances de Marine Le Pen d'être présente au second tour des élections".

Pour l'analyste, dans tous les cas, cette affaire "bouleverse totalement le paysage politique français".

Par JTA
Jerusalem post

jawzia
29/05/2011, 00h51
Strauss-Kahn est connu pour son identité juive
Dans une interview, il avait dit :

"Lorsque je me lève le matin, je me dit toujours qu'est ce que je pourrai faire pour Israel aujourd'hui"

simplenova
29/05/2011, 01h01
Lorsque je me lève le matin, je me dit toujours qu'est ce que je pourrai
faire pour Israel aujourd'hui"

Il doit se dire ça aussi en sortant de la douche :mrgreen:

keyboardzapper
29/05/2011, 01h16
âgé de 62 ans

il aurait mieux fait d'arrêter de consommer du viagra...et de se contenter de sa femme.

houari16
29/05/2011, 03h00
Lorsque je me lève le matin, je me dit toujours qu'est ce que je pourrai faire pour Israel aujourd'hui"
aussi , il pense , un de ces jours , je serai le porte malheur de la France

*le résultat du CRIF en France !

river
29/05/2011, 03h36
Dans une interview, il avait dit :
"Lorsque je me lève le matin, je me dit toujours qu'est ce que je pourrai faire pour Israel aujourd'hui"

Eh ben c'est fait , il les a sali , et sales comme ils sont , il ne demandent qu'a être sali encore plus , ce qui fut fait ...

MisterOver
29/05/2011, 08h33
DSK est un rajel par rapport à Israel.

J'ai beaucoup de respect pour les juifs, ils sont cohérents et intégres par rapport à leur identité.

maB2rOc
29/05/2011, 13h32
J'ai beaucoup de respect pour les juifs, ils sont cohérents et intégres par rapport à leur identité.:72::72::director: "c'est quoi c'est connerie encore"

MisterOver
29/05/2011, 14h00
@maB2rOc : Tu ne peux pas comprendre ça en tant que maghrébin.

Le peuple juif est un grand peuple, et si ils ont un certain pouvoir, ce n'est pas pour leurs beaux yeux, mais pour des qualités qui leur sont intrinsèques.

Les maghrébins sont des êtres incompétents, sans aucune fierté, ni honneur, ... Un juif est qq de fier, il fait tout pour son identité, pour Israel, ...

absent
29/05/2011, 14h08
Je partage ton avis.je suis admirateur de ce qu'ils ont fait sur la terre de la Palestine occupé.Ils ont été aidé financièrement mais ils ont développé beaucoup de secteur ,instauré une vraie justice et un système démocratique en prenant en considération leur judaisme.

En internationale ,ils bossent et se respectent la terre où ils vivent tout en ayant des similarité avec les druz libanais (ta9iya) qui veut dire vivre dans les pays des autres tout en gardant a religion pour eux ...

Pour beaucoup de musulmans qui représentent mal l'Islam soit vis à vis des gens soit vis à vis de dieu ont beaucoup de parcours à faire.

absent
29/05/2011, 14h09
"c'est quoi c'est connerie encore"

Il faut aller en profondeur des choses.

MisterOver
29/05/2011, 14h10
Au fait, on mélange 2 choses : Le fait que les israeliens sont injustes avec les palestiniens, et qq des juifs sont racistes, ....

Là, c'est une autre affaire. Je les trouve efficaces entre eux, et la démocratie en Israel est impressionante entre juifs biensur.

absent
29/05/2011, 14h12
Au fait, on mélange 2 choses : Le fait que les israeliens sont injustes avec les palestiniens, et qq des juifs sont racistes, ....

Là, c'est une autre affaire. Je les trouve efficaces entre eux, et la démocratie en Israel est impressionante entre juifs biensur.

C'est leur croyance et bien sure ils sont aidés par les évangélistes Américains qui croient en ce qui est écris dans a bible comme quoi a palestine terre des juifs.

Tout juifs normalement croient à la palestine comme terre légitime et historique des juifs.

MisterOver
29/05/2011, 14h16
@Midou : Je ne suis pas d'accord, le fait que les américains les aident, ce n'est pas pour la bible, ou je ne sais quoi, mais c'est pour des interêts derrière.

Le looby juif à New York est puissant, et il est puissant parce qu'il existe pas mal de juifs américains puissants, et pourquoi ils sont puissants ? Parce qu'ils bossent et ils s'entre-aident.

Les maghrébins s'évitent entre eux, ils sont tous là à dire "Walah, nakhdam m3a yhoudi walla m3a 3ardbi".

arazi
29/05/2011, 14h18
chez les arabo musulman , la fin ne justifie pas les moyen!!

absent
29/05/2011, 14h19
J'ai eu un module de 4 mois par une docteur Française marié à un ancien ambassadeur de France au Liban.Elle nous a expliqué tout le tralala de ce conflit.

L'appuie Américain à Israel est religieux à la base.;)

MisterOver
29/05/2011, 14h19
@Arazi : OK OK, j'ai oublié que les arabo-musulmans sont des saints.

MisterOver
29/05/2011, 14h22
@Midou : Je n'ai jamais été d'accord avec cette théorie.

C'est stratégique, on a reussi à faire croire à certain que c'est religieux, à d'autres que c'est du business, mais c'est du tout.

Herzyl était athée, il avait pensé à l'Argentine pour Israel au début, et après il avait compris que la Palestine était un bon choix parce qu'il peut manipuler, mais tu ne peux pas manipuler une puissance comme l'Amérique pour des interêts purement religeux.

maB2rOc
29/05/2011, 14h25
Il faut aller en profondeur des choses.
je nie pas que élite juifs soit très intelligent , m'est de la dire sa
ils sont cohérents et intégres par rapport à leur identité.

je pense pas que la thora demande de tuer tous les palestiniens ..... et d'autre chose que je vais pas cité par respect a moi et au musulmans , les juifs respectent rien du tous , même pas leur religion , mais c'est pas pour sa que je vais nier leur intelligence , m'est je le dis sans les forces occidental , Israël aurait disparue soyez en certains .

le nucléaire israélien c'est la France , vous vous croyez vraiment que sans occident vous auriez pu contenir les armées Arabes , dites plutôt merci a élite israelien/américaine très influente au states

absent
29/05/2011, 14h26
Si tu peux lire cela :


Israël pour les chrétiens page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
<< Israël et la réalisation des prophéties - La terre d'Israël >>
3. Les évangéliques et Israël
Dr. Timothy P. Weber

D'après un article de Timothy P.Weber (professeur d'histoire de l'Eglise, doyen de la Faculté de théologie baptiste de Lombard, Illinois), paru le 5 octobre 1998 dans Christianity Today, sous le titre " How Evangelicals became Israel's best friend ".

Aux yeux d'observateurs non avertis, les liens privilégiés de nombreux évangéliques avec Israël peuvent paraître paradoxaux : les premiers affichent un soutien inconditionnel à l'Etat d'Israël, et refusent d'entendre les revendications des Palestiniens tout en visant à l'évangélisation des Juifs et les rendant parfois responsables du chaos dans lequel se trouve le monde actuel. Les Juifs, quant à eux, acceptent volontiers ce soutien, flattent même les responsables (surtout américains), mais condamnent amère-ment le prosélytisme des chrétiens et font leur possible pour limiter les activités missionnaires en Israël.
Des convictions aux opinions

Pour comprendre comment pareils liens ont pu se développer, il faut savoir comment de nombreux évangéliques interprètent les prophéties bibliques, et en quoi leurs convictions ont influencé leurs opinions politiques.

Au niveau le plus élémentaire, les évangéliques aiment Israël à cause de la Bible. Souvenirs vivaces de leçons d'école du dimanche, de cartes de la Terre Sainte, d'histoires bibliques hebdomadaires…

A travers ces expériences-là, les évangéliques en sont venus à considérer l'histoire de la Bible comme leur histoire, et la terre biblique comme une sorte de patrie d'adoption. Israël, c'est le lieu où le Seigneur Jésus est né, a exercé son ministère, a été crucifié, est ressuscité. Chaque année, des milliers d'évangéliques accomplissent ce que l'on pourrait assimiler à un pèlerinage religieux en Terre Sainte, foulent les chemins " où Jésus a marché ", et contemplent de leurs yeux ces lieux dont toute leur mémoire est pétrie. En un certain sens, ils s'attribuent la Terre Promise tout autant qu'aux Israéliens.

Mais un autre élément entre en ligne de compte pour expliquer le rapport des évangéliques à Israël. La plupart croient que la Terre Sainte sera le site des événements accompagnant la seconde venue de Jésus Christ. Leur lecture de la Bible en fait un gigantesque puzzle de prophéties dont le centre est Israël. Ils croient que l'histoire humaine suit un scénario préétabli par Dieu, Israël et eux-mêmes jouant simplement le rôle qui leur est assigné.

Ces convictions s'enracinent dans un système d'interprétation biblique complexe, connu sous le nom de dispensationalisme, mis en forme au milieu du 19ème siècle par un anglais, John Nelson Darby. Il s'agit d'une version du pré-millénarisme (la croyance selon laquelle Christ reviendra avant d'instaurer le millenium). Comme son nom l'indique, le dispensationalisme divise la Bible et l'histoire humaine en périodes, ou " dispensations ". Les chapitres 7 à 9 du prophète Daniel (les soixante-dix semaines) en contiennent la clé, moyennant quelques ajustements. Les Juifs ayant rejeté Jésus, Dieu retarde son retour, se façonne un nouveau peuple, l'Eglise, arrêtant pour un temps l'horloge prophétique. L'histoire entière de l'Eglise se situe donc dans un vide prophétique, ce que les dispensationalistes appellent " la grande parenthèse ". Dieu ayant décidé de ne travailler qu'avec un groupe à la fois, il lui faut enlever l'Eglise de la terre avant de se ré-intéresser aux Juifs. Après le retour de Jésus pour l'Eglise, l'horloge prophétique reprendra son cours, la soixante-dixième semaine de Daniel s'accomplira, après quoi Jésus reviendra avec l'Eglise pour vaincre l'Antichrist et établir son règne de mille ans.
Scénarios séducteurs...

Malgré des débuts difficiles - son pessimisme contredisait l'air du temps , le dispensationalisme a fini par gagner des adeptes par le biais de conférences sur les prophéties, de l'enseignement d'instituts bibliques, de revues et ouvrages divers 1 . Outre le petit nombre " d'experts " scrutant effectivement la Bible, des multitudes moins savantes croient que la Bible contient des indices pour interpréter l'avenir et ont été des proies faciles pour les discours de vulgarisation, et surtout les scénarios les plus fantastiques sur la fin des temps.

Or l'élément pivot de ces scénarios, c'est le rétablissement d'Israël en tant que nation en terre de Palestine. Les dispensationalistes insistaient donc, dès le 19ème siècle, sur le fait que Dieu n'en avait pas fini avec les Juifs, et que, mal-gré les apparences, ils reviendraient à la terre promise. En attendant, tout en étant le peuple élu, héritiers des promesses prophétiques, les Juifs étaient sous le pouvoir de Satan et contribuaient au déclin du monde moderne. Il n'est pas surprenant qu'avec de telles idées, les dispensationalistes aient accueilli la nouvelle de l'Holocauste avec un mélange d'horreur, de résignation et d'espoir. Hitler et les Nazis étaient des instruments du jugement de Dieu ; avant de les juger (comme il l'avait fait des Babyloniens), Dieu les utilisait pour accroître l'aspiration des Juifs à une patrie qui leur soit propre en Palestine. Autant dire que la création de l'Etat d'Israël en 1948 fut acclamée comme le " signe des signes ". Quant aux droits des Palestiniens, ils devaient céder la priorité à l'accomplissement des prophéties. Pour les dispensationalistes, ne pas soutenir Israël revenait à s'opposer au dessein de Dieu.

La guerre des Six Jours en juin 1967 apporta à nouveau de l'eau au moulin des dispensationalistes. De toute évidence, Dieu dirigeait les événements et accomplissait son plan pour Israël.
De la théologie à la politique

Dans les années 1970, les Israéliens se mirent à comprendre l'intérêt que représentait pour eux le soutien de la communauté évangélique, américaine en particulier. On assista à une vaste opération de séduction réciproque à la faveur de laquelle le soutien évangélique à Israël prit une tournure résolument politique. Cette évolution est fort bien illustrée par les deux ouvrages de Hal Lindsey, publiés à une décennie d'intervalle : L'agonie de notre vieille planète (1970) interprétait l'actualité à la façon dispensationaliste, mais en fin de compte appelait surtout à la conversion pour échapper à la colère à venir. Les années 80 : compte à rebours vers Armageddon proposait clairement une vision politique, reflétant des opinions de droite, aspirant à une restauration du rôle prépondérant des Etats-Unis afin de pouvoir venir au secours d'Israël.

Symptomatique est la naissance, ces vingt dernières années, d'une multitude de petits organismes pro-Israël et associations chrétiennes sionistes, bénéficiant de peu de publicité, mais destinés à former la communauté évangélique locale et à susciter son soutien à Israël en ces temps de crise. Une autre organisation pro-Israël, inter-religieuse, mérite encore d'être mentionnée : Voices United for Israel (Voix unies en faveur d'Israël) qui regroupe 200 associations, dont les deux tiers sont évangéliques. Un participant à une de ses conférences disait récemment : " J'ai parfois l'impression qu'il y a davantage de personnes soutenant Israël parmi les évangéliques que parmi les Juifs " !
Objections !

Ces liens privilégiés entre évangéliques et Israël soulèvent d'importantes questions théologiques. L'assurance de connaître la fin peut conduire à des attitudes très fatalistes et même cyniques quant aux efforts en faveur de la paix. Le cynisme d'un Jerry Falwell 2 à propos des accords de Camp David en a été une illustration. Est-ce là honorer la parole de Jésus " Heureux ceux qui cherchent la paix " ? Aucune paix n'est parfaite, ni ne dure à jamais. Mais qui peut être suffisamment sûr que la fin est proche pour décréter que la recherche de la paix est une perte de temps ?

Les activistes politiques évangéliques et les professeurs de prophétie maintiennent simplement que le soutien à Israël est un ordre biblique, citant Genèse 12.3 comme preuve irréfutable (" Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront, tous les peuples de la terre seront bénis en toi "). Certains évangéliques ont même fait des Palestiniens les ennemis de Dieu, les serviteurs de Satan, puis-qu'ils sont opposés à l'Etat moderne d'Israël.

Lire tout ce qui touche à la situation si complexe du Moyen-Orient à travers cette grille prophétique peut faire perdre toute capacité à analyser les événements de façon critique et éthique. Par exemple, de nombreux évangéliques hésitent à porter un jugement sur l'occupation des terres palestiniennes, ou l'invasion du Sud-Liban en 1982. Ils semblent incapables d'envisager la responsabilité d'Israël dans le blocage de la situation dans la région. Il leur faut réexaminer leurs propres positions : croire aux prophéties bibliques les autorise-t-il à laisser de côté le problème du bien et du mal ? Détenir les clés du des-sein prophétique peut-il faire oublier la notion de justice ? La fin justifie-t-elle les moyens pour la simple raison qu'elle a été prophétisée ?

L'avenir est entre les mains de Dieu, et Christ vaincra pour finir. Mais le chemin menant à cette victoire est certainement plus compliqué et semé de surprises que certains le prétendent. L'heure n'est pas à l'assurance orgueilleuse ni aux déclarations fracassantes, mais à l'humilité et à l'espérance.

absent
29/05/2011, 14h30
@Midou : Je n'ai jamais été d'accord avec cette théorie.

C'est stratégique, on a reussi à faire croire à certain que c'est religieux, à d'autres que c'est du business, mais c'est du tout.

Herzyl était athée, il avait pensé à l'Argentine pour Israel au début, et après il avait compris que la Palestine était un bon choix parce qu'il peut manipuler, mais tu ne peux pas manipuler une puissance comme l'Amérique pour des interêts purement religeux.

Il allait aussi s'installer au Kenya.C'est la grande Bretagne qui a promis cette terre et non pas les Américain.

Les Américains ont par la suite soutenu Israel ,pourquoi à ton avis elle soutiendrait un Etat qui n'est pas encore né et que sa population est encore maltraité en europe ?Les juifs occupaient certains commerces comme le diamants et l'or (d'où le fait de détenir les banques après) mais n'était pas trop puissants.

river
29/05/2011, 15h10
@Mistover
Les maghrébins s'évitent entre eux, ils sont tous là à dire "Walah, nakhdam m3a yhoudi walla m3a 3ardbi".

Ceci existe et est très caractéristiques des nôtres, mais pourquoi ?
Maghrébins , tu veux dire islam , arabe et berbère , est ce que c'est a cause de l'un ou plus de ces choses la qu'on est ce qu'on est ou y d'autres raisons ...

Le musulman déteste le juif mais préfère travailler avec le juif , apparemment le musulman pour le musulman est devenu juif et le juif pour le musulman est devenu musulman !

djamal 2008
29/05/2011, 15h50
Les juifs francais sont surpris que les juifs de New York n'ont pas soutenu un juif et ont laisse la police arreter alors qu'elle aurait pu le laisser fuir le pays.

Un conflit oppose la juiverie francaise et americaine comme dans le temps de la construction du Canal de Panama, les juifs americains se sont rallies derriere leur pays et contre la France et son de Lepesses et Suez, Inc.

jawzia
29/05/2011, 17h57
Le peuple juif est un grand peuple,
Tout comme le peuple tibétain, birman, zoulou .... Comme tous les peuples en somme.

J'ai évoqué Israel la sioniste ... Et là c'est moins glorieux !

absent
29/05/2011, 18h04
@ Midou:
C'est plus complique qu'un simple soutien religieux. C'est quasiment un destin commun. L'Amerique est une nation fondee par des immigrants ayant fui les persecutions religieuses d'Europe et la misere et qui ont fait de leur pays un etat stable, democratique et prospere. Les israeliens sont aussi dans cet etat d'esprit de pionniers qui ont fait d'une province ottomane sinistree un pays prospere, puissant et democratique.

absent
29/05/2011, 18h13
@ Midou:
C'est plus complique qu'un simple soutien religieux. C'est quasiment un destin commun. L'Amerique est une nation fondee par des immigrants ayant fui les persecutions religieuses d'Europe et la misere et qui ont fait de leur pays un etat stable, democratique et prospere. Les israeliens sont aussi dans cet etat d'esprit de pionniers qui ont fait d'une province ottomane sinistree un pays prospere, puissant et democratique.

L'erreur commise par l'humanité était de laisser à une organisation de s'approprier les terres des autres par prétexte religieux.

Les palestiniens ont le droit à la résistance.

absent
29/05/2011, 18h20
L'erreur commise par l'humanité était de laisser à une organisation de s'approprier les terres des autres par prétexte religieux.C'est surtout un peuple qui a bouge.

maB2rOc
29/05/2011, 18h27
Les israeliens sont aussi dans cet etat d'esprit de pionniers qui ont fait d'une province ottomane sinistree un pays prospere, puissant et democratique.
:72::72::72: galek sinistré , il sont sinistré de plus qu'il ont connue cette race tueuse sans coeur appeler sioniste .

absent
29/05/2011, 18h33
C'est surtout un peuple qui a bouge.

Il y un peuple qui s'est fait massacré dans ses propres terres,qui est les Kurdes et qui n'a jamais rien obtenu.

absent
29/05/2011, 18h38
Il y un peuple qui s'est fait massacré dans ses propres terres,qui est les Kurdes et qui n'a jamais rien obtenu. Le Kurdistan irakien est quasi independant aujourd'hui. Et je ne vois pas trop le rapport.

Cookies