PDA

Voir la version complète : Rafah /Gaza: des ministres israéliens dénoncent la réouverture du terminal


sako
29/05/2011, 13h54
JERUSALEM - Des ministres israéliens se sont élevés dimanche contre la décision de l'Egypte de rouvrir à titre permanent sa frontière avec la bande de Gaza, avertissant contre le passage d'armes et de terroristes.

Le libre passage des personnes et des marchandises qui va se produire (via le terminal de Rafah) permettra tout simplement de faire passer encore davantage de munitions, de matériel militaire et de terroristes, a affirmé aux journalistes le ministre israélien des Infrastructures nationales, Ouzi Landau.

L'Egypte a rouvert samedi à titre permanent sa frontière avec la bande de Gaza, autorisant pour la première fois depuis quatre ans la libre circulation des personnes.

Aux termes d'un accord conclu fin 2005 sous le parrainage des Etats-Unis, et non signé par l'Egypte, le passage de Rafah ne peut fonctionner en temps normal sans l'aval d'Israël. Il prévoit notamment la présence sur place d'observateurs européens et de représentants de l'Autorité palestinienne. Mais celle-ci a été évincée de la bande de Gaza par les islamistes du Hamas en juin 2007.

C'est un développement regrettable, car les accords signés doivent être respectés, et j'espère que la communauté internationale dira unanimement et très clairement que l'abrogation de l'accord par l'Egypte est inacceptable, a dit le ministre israélien.

Le ministre des Finances, Youval Steinitz, a estimé que cela prouve à quel point il est important qu'Israël assure tout seul la surveillance de ses frontières afin d'empêcher l'infiltration de terroristes et d'armes.

Son collègue des Transports, Israël Katz, a dénoncé une mesure unilatérale qui peut comporter des risques sécuritaires. Mais, il a ajouté que si les Egyptiens prennent en charge la population civile (de la bande de Gaza), Israël pourra en temps voulu annoncer que nous rompons tout contact, cessons de lui fournir l'électricité, l'eau et des produits de base.

Pour le principal quotidien israélien, Yédiot Aharonot, la réouverture du terminal de Rafah montre que l'Egypte assume désormais de facto la responsabilité de la population de la bande de Gaza, un rêve longtemps caressé par Israël.

Israël impose un blocus à la bande de Gaza depuis l'enlèvement en juin 2006 de son soldat Gilad Shalit, et ce blocus a été renforcé après la prise de contrôle de l'enclave par le Hamas l'année suivante.

L'Etat hébreu a assoupli cet embargo à la suite des pressions internationales exercées après l'assaut de sa marine le 31 mai 2010 contre une flottille humanitaire (9 tués turcs) en partance pour Gaza. Un strict blocus maritime a cependant été maintenu.


(©AFP / 29 mai 2011 11h33)

sako
29/05/2011, 13h57
JERUSALEM - Des ministres israéliens se sont élevés dimanche contre la décision de l'Egypte de rouvrir à titre permanent sa frontière avec la bande de Gaza, avertissant contre le passage d'armes et de terroristes.

mince alors..

Leur pion Moubarak n’est plus là pour exécuter les ordres…:sad:

maB2rOc
29/05/2011, 14h00
Vive Egypte peuple digne
Allah les aides , j'espère que les américain ne vont pas leur obliger a fermée , il faut egypte devient un grand pays économiquement parlant pour plus etre dépendant de l'aide amerkleb

sako
29/05/2011, 14h22
Et dire que certains ici même traitaient la révolte arabe de « révolte de pacotille » orchestrée par les sionistes, on les entend plus bizarre...

Inchaallah que la révolte Syrienne aboutira et qu’elle atteindra un jour les monarchies pourries du Golfe.

Cookies