PDA

Voir la version complète : L'Algérie prépare avec le concours des USA un congrès sur le terrorisme


nacer-eddine06
30/05/2011, 21h52
L'Algérie a été chargée par les pays du Sahel africain de contacter les USA et l'Union africaine pour l'organisation d'un congrès régional cet été autour de la question du terrorisme dans le Sahel.
Les sources de presse malienne qui ont donné l'information n'ont pas précisé si la Tunisie, la Libye et le Maroc seront ou non invités à ce congrès.

La décision de charger l'Algérie de cette mission a été prise lors de la rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays du Sahel qui comprend, au côté de l'Algérie, le Mali, la Mauritanie, le Niger et s'est tenue le 21 mai courant.

La rencontre à laquelle ont également assisté les chefs militaires des quatre pays a mis en exergue la situation sécuritaire face aux activités terroristes d'AQMI.

Les ministres des Affaires étrangères de ces pays ont montré une certaine crainte de la détérioration de la situation sécuritaire à cause des mouvements en Libye et en Tunisie notamment au sujet du déplacement des armes de Libye par les groupes terroristes vers la région du Sahel.

Il est à rappeler que le ministre des Affaires étrangères malien avait fait une visite en France pour participer aux discussions autour de la lutte antiterroriste dans cette zone.

Les pays du Sahel tentent de convaincre les Etats-Unis de participer à ce congrès pour coordonner la lutte contre le terrorisme. Le principal conseiller du président américain Barack Obama pour la sécurité et les affaires de terrorisme, John Brennan, avait, lors d'une visite en Algérie le 16 janvier dernier, remis un message d’Obama au président Bouteflika. Dans ce message, le président américain avait assuré son homologue algérien de la disponibilité de son pays à tisser des relations fortes avec l'Algérie dans le but de lutter contre le terrorisme.

A l'occasion de cette visite, John Brennan avait qualifié les relations algéro- américaines, dans le domaine de la lutte antiterroriste, de solides.

Auparavant, le 10 novembre 2010, lors de la 4e session du dialogue militaire algéro-américain qui s'est tenue sous la présidence de Joseph Mac Millan, l'adjoint principal du ministre américain de la Défense chargé de la sécurité, et le secrétaire général du ministère algérien de la Défense, le général Ahmed Senhadji avaient signé un protocole d'accord pour le développement dans le domaine militaire et technologique entre les deux ministères.

Il faut rappeler que les chefs militaires des pays du Sahel avaient assisté à une réunion extraordinaire à Bamako. L'Algérie qui avait participé à cette rencontre avait montré sa crainte de voir des armes entrer illégalement de Libye vers les camps d'entraînement des groupes terroristes.

L'Algérie avait tenté de tracer un plan sécuritaire auquel participeront les pays du Sahel pour bloquer l'arrivée des armes de Libye vers ces pays et vers l'Algérie.

A. R.

dolby
30/05/2011, 22h35
bonne initiative !
j'espere que les "experts" du DRS animeront quelques ateliers pour expliquer comment ils ont eu l'idee de frabriques les premiers groupuscules terroristes pour faire peur aux algeriens qui soutenaient le FIS, developper la theorie : qui tu qui? enfin faire part comment une armée reguliere sur armée est tenue en echec depuis 14ans par une poignée de maquisards.

Cookies