PDA

Voir la version complète : Algérie-UE: Démantèlement tarifaire, divergences sur les produits agricoles


t-jay
31/05/2011, 15h05
En marge du forum de partenariat économique algéro-français, le ministre du commerce, M.Mustapha Benbada a déclaré que »Nous avons réglé les problèmes liés aux listes des produits industriels, mais nous avons encore des petits problèmes avec les contingents des produits agricoles ». « Un accord s’est par contre dégagé sur la liste des produits industriels dans les négociations avec la partie européenne prévue le 21 juin sur la révision du calendrier du démantèlement tarifaire, dans le cadre de l’accord d’association Algérie-UE » a ajouté le ministre. »Des cadres de l’UE sont aujourd’hui en Algérie, et travaillent au niveau du ministère des Affaires étrangères. « J’espère qu’ils vont arriver à un terrain d’entente avant la tenue de ce Conseil d’association » a-t-il souligné. Ces cadres »travailleront avec les cadres algériens pour arriver, au bout de trois à quatre jours, à aplanir toutes les divergences, en attendant d’arriver à un accord définitif en juin », a-t-il dit.
Le conseil d’association Algérie-UE doit se réunir le 21 juin prochain à Bruxelles pour examiner la demande algérienne de report du début de la date de démantèlement tarifaire, dans le cadre de l’accord d’association, de 2017 à 2020, qui ouvrira ensuite la voie à la création de la zone libre échange.


algerie plus

zmigri
31/05/2011, 18h40
Des cadres de l’UE sont aujourd’hui en Algérie, et travaillent au niveau du ministère des Affaires étrangères. depuis quand le ministère des A.E s'occupent des dossiers économiques? pourquoi n'a-t-on pas convié les chefs d'entreprises algeriens premiers concernés par le démantèlement tarifaire?

les européens vont se conduire en vrais rapace face aux diplomates du M.A.E.

Dans les pdts concernés par le démantèlement il n'ya pas que le prix l'UE va exiger que les pdts algeriens doivent répondre aux normes que les européens se sont fixé sans nous consulter.

L'algerie va encore demeurer un marché pour les prdts européens tant que nous ne savons pas negocier et defendre nos interets.:rolleyes:

dolby
31/05/2011, 20h10
y a t il une personne ici pour expliquer le demantelement tarifaire aux algeriens ?

absent
31/05/2011, 20h25
Algérie-UE: Discussions serrées sur le volet agricole

Le quatrième et dernier round des négociations algéro-européennes à Alger sur le report de la date du démantèlement tarifaire achoppe sur le volet agricole à moins d'un mois de la réunion du conseil d'association Algérie-UE, prévue le 21 juin à Bruxelles. Lundi, les discussions ont été serrées entre les experts des deux parties qui veulent aller vers un accord, même au forceps, sur le volet agricole.

En dehors du volet agricole, les discussions entre experts algériens et européens qui doivent s'achever mardi ont réussi à parvenir à un accord global sur la liste des produits industriels.

Le ministre du Commerce algérien, Mustapha Bendada, l’a confirmé à la presse en marge du forum de partenariat Algérie-France, ajoutant cependant que des problèmes persistent entre les deux parties des négociations sur «les contingents des produits agricoles».

Le ministre a souligné que «des cadres de l’UE sont aujourd’hui en Algérie et travaillent au niveau du ministère des Affaires étrangères. J’espère qu’ils vont arriver à un terrain d’entente avant la tenue du Conseil d’association Algérie-UE le 21 juin».

Cette ultime rencontre doit faire aboutir les discussions sur un calendrier de report de la date du démantèlement tarifaire avant la tenue du conseil d'association prévu le 21 juin prochain dans la capitale européenne. Entré en vigueur en 2005, l'accord d'association prévoit un démantèlement tarifaire graduel entre l'Algérie et l'UE pour aboutir en 2017 à une zone de libre échange. Mais une clause de l'accord, dite de «rendez-vous», prévoit la possibilité de revoir le calendrier de la levée des barrières douanières si l'industrie d'un des deux partenaires est affectée par des échanges commerciaux déséquilibrés.

Alger veut réduire son déficit commercial

L'Algérie a demandé fin 2010 la révision de ce calendrier qu'elle a «très mal négocié» en procédant à une réduction unilatérale de 30% des tarifs douaniers avant même la conclusion de l'accord (:22:), reconnaissent des responsables et experts algériens.

La demande algérienne porte sur le report à 2020 du démantèlement des tarifs douaniers, au lieu de 2017, date prévue initialement par l'accord.

La mise en œuvre de l'accord d'association Algérie-UE a provoqué un creusement du déficit commercial hors hydrocarbures de l'Algérie avec l'UE, selon une étude européenne.

Le déficit serait énorme et, selon le directeur général du commerce extérieur au ministère du Commerce, Chérif Zaaf, «pour 1 dollar exporté vers l'UE, l'Algérie en importe 20».

Plus de 2 300 produits de l'UE sont exemptés de droits de douanes, dont 2 076 produits industriels considérés comme des matières premières pour la production algérienne ; 252 produits agricoles, bruts ou transformés, ou de pêche, bénéficient de «concessions» tarifaires spécifiques entre l'Algérie et l'Union.

Par Merouane KORSO

Maghreb Emergeant

snake78
31/05/2011, 20h26
Le démantelement tarifaire pour un pays qui ne produit rien c'est vraiment d'une irresponsabilité totale.
J'espere qu'il y aura assez de personnes intelligentes en Algérie pour s'opposer à ce massacre que souhaitent nous imposer les européens avec la complicité de nos gouvernants khorotos.

Cookies