PDA

Voir la version complète : S.boulardii ça empêche E.coli de s'adhérer à la muqueuse


absent
05/06/2011, 03h11
Une façon pour empêcher E.coli de s'adhérer à la muqueuse intestinale est de prendre la levure S.boulardii. Il y a un tas de recherche sur l'éfficacité de S.boulardii contre E.coli et C.difficile.

Donc en cas d'urgences et d'infections par E.coli, il faut juste prendre un peu de khamara avec l'Eau ou puis acheter la levure S.boulardii encapsulée et ça va marcher. S.boulardii va déplacer E.coli des récepteurs de Mannans. Au fur et à mesure que S.boulardii prend du térrain, E.coli perd la bataille et cause de moin en moin de domage aux intestins.

absent
05/06/2011, 17h43
On peut aussi créer des nanoparticules qui ont les mêmes récepteurs sur la muqueuse pour que les pathogênes s'attachent( sans s'attacher les pathogênes ne peuvent pas nous infecter). C'est nanoparticules doivent être magnétiques. Imagine que je suis infecté par E.coli et je bois une suspension de nanoparticules magnétique qui attache E.coli aprés une heure, j'applique un champ magétique puissant sur mon ventre et the bugs are damn.

Les pauvres doivent mutés pour ne pas s'attacher sur les nanoparticules qui mimitent la muqueuse mais en se mutant, ils ne peuvent plus s'attacher sur la vrais muquseuse aussi.

PremierJour
05/06/2011, 23h46
Donc en cas d'urgences et d'infections par E.coli, il faut juste prendre un peu de khamara avec l'Eau

Mais si ya déja urgence c'est que la bactérie a déja agis au niveau de l'intestin
se serait plus logique de prendre ça en préventif Non ??

absent
06/06/2011, 00h05
Salut PJ,

S.boulardii est une levure miraculeuse. Elle aide les gens contre C.difficile mieux que les antibiotiques. Elle réduit le nombre de certains parasites. Elle réduit aussi l'attachement de E.coli sur la muqueuse. Sans l'attachement, la bactérie sort avec les excrements et ne peut pas coloniser la muqueuse.

Mais en Algérie malheuresement il n'y a pas une industrie de probiotiques. Certains yogurt contient un peu mais juste des bactéries pas S.boulardii. Mais je crois comme même qu'on peut prendre un peu de levure de boulanger et la mélanger avec un yogurt et la consommer. S.boulardii est une sous espece de S.cervesea.

Il y aun produit fabriqué à partir de S.boulardii qui s'appelle Immunwall je crois qui combat les infections de Salmonella chez les animaux. Ils zappent salmonella sans l'attaquer directement.

PremierJour
06/06/2011, 00h09
Oui , pas de probiotiques en algérie

Dommage vu que maintenant on élargit leurs indications même pour les maladies inflammatoires intestinales

souhila36
28/06/2011, 14h06
liser plus claire dans le site wikipedia
Traitement[modifier (http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Escherichia_coli&action=edit&section=26)]
Résistances naturelles : Escherichia coli est sensible à toutes les bêta-lactamines malgré la production d'une céphalosporinase chromosomique non inductible de type AmpC qui peut entraîner chez certaines souches une réduction de la sensibilité aux aminopénicillines, à leurs associations au clavulanate et/ou au C1G.
Espoir de vaccin[modifier (http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Escherichia_coli&action=edit&section=27)]

Des chercheurs de l'Université du Michigan (États-Unis) ont publié le 18 septembre 2009 dans la revue PLoS Pathogens les résultats prometteurs obtenus sur des souris qui créent une forte résistance immunitaire contre la bactérie Escherichia coli.
L'équipe dirigée par le Dr Mobley a analysé 5 379 protéines bactériennes susceptibles d'induire une réponse immuni­taire. Sur les six substances retenues comme candidats vaccins et injectées par voie nasale à des souris, trois ont permis de ne pas contracter d'infection.
Les chercheurs américains ont établi que ces protéines ciblent des récepteurs du fer situés à la surface de la bactérie et qui jouent un rôle crucial dans la propagation de l'infection. Surtout, la réponse immunitaire est induite aussi bien dans la muqueuse nasale, où l'injection est pratiquée, que dans celle de l'appareil urinaire.
L'équipe du Dr Mobley a également montré que ses candidats vaccins sont efficaces sur plusieurs souches d'E. coli et envisage de procéder à des essais cliniques de phase 1 sur des volontaires humains.

Cookies