PDA

Voir la version complète : Alstom et Nexans en coentreprise au Maroc


auscasa
09/06/2011, 13h48
Alstom et Nexans en coentreprise au Maroc
Les deux groupes français s’associent pour produire des faisceaux de câbles et des armoires électriques ferroviaires au Maroc.


Le 8 juin 2011, Jean-Michel Geffriaud, Senior Vice President Sourcing & Components d’Alstom Transport et Frédéric Vincent, Président-Directeur Général du Groupe Nexans et Président de Nexans Maroc, ont signé un protocole d’accord portant sur la création d’une société commune ayant pour objet de produire au Maroc, des faisceaux de câbles ferroviaires et des armoires électriques basse tension. La signature a eu lieu à Rabat, au Ministère de l’Industrie, en présence de Ahmed Reda Chami, Ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies et de Karim Ghellab, Ministre de l’Equipement et des Transports du Maroc.

La future coentreprise sera détenue à parts égales par Alstom (50%) qui apportera la charge de travail initiale et assurera la conception des sous-ensembles, et par Nexans (50%) qui pilotera leur industrialisation et leur production. La société développera dans un premier temps des faisceaux de câbles et des armoires électriques (sous-ensembles intégrés dans le système nerveux des trains) qui équiperont certains des matériels roulants Alstom destinés aux marchés marocain (futurs tramways et Duplex ONCF* notamment) et mondiaux ; dans un second temps, elle diversifiera ses activités pour satisfaire d’autres clients ferroviaires et des clients d’autres secteurs.

L’accord prévoit de créer la société d’ici septembre 2011. L’objectif est de démarrer son activité fin 2011 en vue d’effectuer les premières livraisons début 2012. Le chiffre d’affaires de la société commune devrait atteindre 314.5 millions de Dirhams (28 M€) en 2015 et 685 millions de Dirhams (61 M€) vers 2018 ; son effectif, qui sera recruté et formé au Maroc, devrait évoluer de 400 personnes en 2015 à 650 en 2018. La société concentrera ses fonctions (industrialisation, production, essais, logistique, finance…) sur un site marocain actuellement à l’étude.

Cet investissement, humain autant que financier, s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat industriel stratégique signée par Alstom, le Ministère de l’Industrie et le Ministère des Transports en janvier 2011. Il répond à une triple motivation pour Alstom. Il sert, d’une part, la stratégie commerciale d’Alstom qui, sur un marché ferroviaire mondial de plus en plus concurrentiel, vise à offrir des solutions toujours plus innovantes et compétitives, au Maroc comme à l’ensemble du marché ferroviaire. Il traduit d’autre part, sa politique d’approvisionnement fondée sur des partenariats de long terme, avec des fournisseurs ayant un savoir-faire reconnu dans le secteur. A ce titre, l’association entre Alstom et Nexans illustre la collaboration que les deux entreprises entretiennent depuis de nombreuses années, pour fournir au marché ferroviaire des équipements ferroviaires performants et de haute technologie. Nexans est d’ailleurs associé au programme Leading Partners 150 (LP150) d’Alstom au travers duquel Alstom développe des partenariats long terme et mutuellement avantageux avec ses fournisseurs garantissant des produits de qualité optimale, novateurs et performants économiquement. Enfin, le projet de coentreprise témoigne de la volonté d’Alstom de renforcer sa position de partenaire stratégique auprès des Autorités en charge des transports et de l’énergie au Maroc. Ce projet d’investissement illustre également la participation directe d’Alstom et de Nexans, qui emploient respectivement 130 et 850 personnes au Maroc, dans l’économie du pays. Ainsi, la création de cette société s’inscrit-elle dans le cadre du Pacte National pour l’Emergence Industrielle ; elle permet aussi de mieux accompagner les programmes de développement des infrastructures et du savoir-faire ferroviaire que les Autorités du Maroc ont engagés.

les afriques

Cookies