PDA

Voir la version complète : Quand la Chine note le reste du monde


nacer-eddine06
11/06/2011, 17h47
Source : La Tribune.fr

Par Éric Albert, correspondant à Londres
Coup de tonnerre au Royaume-Uni. La note de la dette britannique a été abaissée. Si, si, vraiment : elle est passée de AA - à A +, avec surveillance négative. Si personne ou presque n'y a prêté attention, c'est que la décision venait de... Dagong, l'agence de notation chinoise. Quasiment inconnue dans le monde occidental, celle-ci notait jusqu'à l'an dernier essentiellement les entreprises chinoises. Mais elle s'est lancée depuis l'été 2010 dans la dette souveraine, couvrant désormais une soixantaine de pays. Et ça fait des ravages. La France ? Sa note vient aussi d'être abaissée à A+, avec surveillance négative. Même les États-Unis n'y échappent pas, avec une note réduite à A+ depuis novembre dernier.

Dans ses rapports - dans un anglais parfois approximatif - Dagong ne mâche pas ses critiques. Petit florilège avec la récente note sur le Royaume-Uni : « (L'austérité budgétaire) est rendue difficile par les problèmes sociaux, l'inflation élevée, et la relativement faible croissance... Il est improbable que les recettes fiscales [...] augmentent sensiblement. » Dagong en profite pour lancer une savoureuse petite pique politique : « L'engagement du Royaume-Uni dans la guerre en Libye va encore augmenter le déficit. »

Il serait tentant d'écarter d'un revers de la main ce rapport. L'agence Dagong n'a pour l'instant aucun impact sur les marchés internationaux. Mais l'offensive a de l'importance. D'abord parce que la Chine est l'un des tout premiers créditeurs du monde occidental, et que la perception qui y règne est essentielle. Ensuite parce que cela remet en cause la suprématie, très critiquée, des trois grandes agences de notation : Standard and Poor's et Moody's (toutes les deux américaines, avec 80 % du marché) et Fitch (dont le siège est à la fois à Londres et à New York, avec 12 % du marché).

Ces trois mastodontes sont aussi mis en cause par l'Europe, qui envisage de créer sa propre agence. L'idée a émergé de la crise financière : les agences sont accusées, d'une part, d'avoir accordé la meilleure note (AAA) à des produits financiers qui se sont finalement révélés toxiques et, d'autre part, d'accentuer la crise de l'euro en abaissant les notes des pays comme la Grèce ou l'Irlande et de provoquer des mouvements de panique. Les agences de notation « cherchent à modeler le destin et déterminer l'avenir de nos enfants », accusait en mars Georges Papandréou, le Premier ministre grec.

Les cas chinois et européens relèvent de la même volonté de rééquilibrer les points de vue. Sur son site Web, l'agence Dagong parle sans détour de renforcer « son pouvoir de négociation sur les marchés des capitaux internationaux ». L'agence est explicitement là pour mettre un terme au biais pro-occidental des agences traditionnelles. En comparaison, l'offensive européenne semble bien en retard. « Le projet d'une agence de l'UE n'a pas l'air de se concrétiser », persifle une source d'une des grandes agences actuelles. Les Britanniques en particulier sont contre, estimant que le conflit d'intérêts avec les propriétaires de l'agence - les États européens - serait trop évident. Ils n'ont pas tort. Mais il faudrait aussi éviter la naïveté. Les agences de notation actuelles sont-elles vraiment aussi indépendantes et scientifiques qu'elles voudraient le faire croire ? Et si oui, comment expliquer que les États-Unis gardent une note AAA - certes désormais vacillante - malgré leur dette et leur déficit colossaux ? Un autre regard, qu'il soit de Chine ou d'Europe, ne peut qu'aller dans le bon sens. Et tant qu'à faire pour les Européens, autant qu'il vienne d'Europe.

Éric Albert - 11/06/2011

absent
11/06/2011, 17h50
pour ceux qui ne connaissent pas cette agence, voici leur site :
http://www.dagongcredit.com/dagongweb/english/index.php

Scootie
11/06/2011, 18h26
Standard and Poor's et Moody's (toutes les deux américaines, avec 80 % du marché) et Fitch (dont le siège est à la fois à Londres et à New York, avec 12 % du marché).



Trois agences qui auraient dû fermer leurs portes s'il y avait vraiment une justice car, ne l'oublions pas, ce sont ces trois agences qui n'ont pas hésité à noter triple A (la note la plus élevée) des produits financiers adossés à un concept désormais célèbre: les subprimes. On connaît la suite !!

Quant à Dagong, elle a toute la légitimité pour noter qui elle veut, à commencer par ces pays qui continuent à nous faire croire qu'ils jouent toujours dans la cour des grands, alors que ce sont en réalité de véritables paniers percés.

aniasse
11/06/2011, 18h40
Les Chinois dérangent..car il font de la concurrence aux Europpéens et aux Americains sur leur marché histoirque des matières premières..

BeeHive
11/06/2011, 19h44
les agences sont accusées, d'une part, d'avoir accordé la meilleure note (AAA) à des produits financiers qui se sont finalement révélés toxiques et, d'autre part, d'accentuer la crise de l'euro en abaissant les notes des pays comme la Grèce ou l'Irlande et de provoquer des mouvements de panique.Avant ils pouvaient couler une entreprise avec un jeux de note, maintenant ils peuvent couler un pays entier, il est temps d'avoir d'autre son de cloches, crise apres crise ces agences ont perdu leur crédibilité. L'afrique devrait songer a avoir sa propre agence de notation, la propriété dans les critères de notation serait différentes.

arazi
11/06/2011, 20h02
un pays vendu, incappable de mettre le veto pour ses alliées..
gallek , la chine note les reste du monde..

aniasse
11/06/2011, 23h09
L'afrique devrait songer a avoir sa propre agence de notation, la propriété dans les critères de notation serait différentes.


L'Afrique n'en a pas les moyens...c'est des préoccupations de pays riches les agences de notations

Scootie
11/06/2011, 23h33
L'afrique devrait songer a avoir sa propre agence de notation, la propriété dans les critères de notation serait différentes.


Dans ce cas, je suggère deux noms: agence rechwa.com ou qellebfista.org :mrgreen:

BeeHive
12/06/2011, 10h14
je suggère deux noms: agence rechwa.com

Pourquoi pas, c'est toujours un autre son de cloche de la corruption, après la note attribuer par des corrupteurs, pourquoi pas une note attribuer par les corrompus, en comparant les notes on arrivera peut être a mieux comprendre qui fait quoi :razz:

Cookies