PDA

Voir la version complète : MedZ mise 800 millions de DH à Oued Fès


othmane26
13/06/2011, 18h20
Le projet porte sur 2,6 milliards de DH d’investissement
Marriott, Jumeirah… en lice pour gérer la zone touristique

«La ville de Fès, s’offre un nouveau coeur de ville vert». Tel est le slogan porté par les responsables de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) qui a fait le déplacement, samedi dernier, à Fès pour annoncer la commercialisation de la zone touristique Oued Fès développée par la filiale MedZ. Tous sont unanimes pour que la future zone touristique soit opérationnelle dans les meilleurs délais. D’autant plus qu’elle constitue la pierre angulaire du contrat-programme, signé en novembre 2005 et qui devra s’achever en 2015.
Selon Fassi Fihri, le holding CDG développement qu’il dirige est «décidé à créer une offre touristique diversifiée, reprendre tous ses projets à Fès (y compris l’hôtel Jnane palace et le Golf) afin de participer au décollage de la destination».
De fait, après d’importants travaux de réhabilitation environnementale du site Oued Fès, MedZ, aménageur développeur du projet, entame les phases de présentation et de commercialisation. Même son de cloche auprès de Abdelatif Hadj Hamou, président du directoire de MedZ, pour qui le projet Oued Fès est un poumon vert pour la capitale spirituelle. S’étalant sur une superficie de 158 hectares, ce projet intégré constitue une oasis de nature et de fraîcheur en plein centre de la ville. Il s’inscrit dans le cadre du Plan de développement régional touristique (PDRT). Rappelons-le, ce programme prévoit une augmentation de la capacité hôtelière de près de 4.520 lits (soit 30% de la capacité totale prévue pour 2015), une densification des lignes aériennes et un budget promotionnel de 413 millions de DH sur la période 2005-2015. Projet stratégique pour la capitale spirituelle, le resort Oued Fès est le premier projet du PDRT à voir le jour. Il permettra de positionner la région parmi les destinations touristiques de référence en matière culturelle et de développement durable. En effet, grâce à un modèle touristique unique, intégrant une gestion responsable de l’environnement et le respect de l’authenticité culturelle, Fès pourra consolider sa place de destination culturelle et authentique par une offre supplémentaire.
Le programme Oued Fès comprend un ensemble diversifié de lots aménagés, dont la commercialisation est désormais lancée. Ces lots aménagés offrent une capacité de 1.500 lits hôteliers (5* Luxe, 4* Business, 3* Premium, Résidences Immobilières pour la promotion Touristique et Villas branchées) en plus de 5.000 lits résidentiels (56 lots de villas en bande, 156 lots de villas jumelées, 40 lots de villas isolées, 43 lots de logement collectif). L’offre du programme est renforcée d’un golf de 18 trous, économe en eau, conçu en respect à l’environnement naturel du projet et qui s’étend sur près de 70 hectares. Les 5 composantes hôtelières forment ainsi un cluster hôtelier autour du golf et de son practice. Elles sont ainsi intégrées à un parcours touristique, celui du belvédère. L’hôtel 5* Luxe de 140 clés s’étalera sur 3,9 hectares, avec une capacité de 280 lits. Le 4* Business proposera 200 clés sur 3,1 hectares, avec une capacité de 400 lits. Et le 3* Premium de 175 clés qui sera sur un terrain de 2,1 hectares, avec une capacité de 350 lits. A signaler que parmi les chaines internationales qui sont actuellement en lice pour gérer lesdits hôtels figurent Marriot et Jumaireh. Enfin, le projet Oued Fès, qui connaît un appui et une «connivence» entre autorité et élus, prévoit deux lots de villas branchées 5*.
D’une capacité de 550 lits, les deux lots des résidences Immobilières pour la promotion touristique sont conçus comme des bâtiments linéaires, distants d’au moins 30 m, pour préserver les vues sur le golf. Ils font le lien entre la contre-allée bordant l’avenue et le belvédère, où prennent place de petits ensembles commerciaux discontinus. Une imagination signée par le célèbre architecte français, Bernard Reichen.

Opportunités

D’un coût global d’environ 800 millions de DH, le projet devrait drainer un investissement estimé à près de 2,6 milliards de DH. «Il propose une offre complète pour positionner la destination au niveau international, et devrait en faire un véritable relais de croissance régionale et nationale», est-il indiqué. Le projet contribue à créer une carte claire d’opportunités favorables à l’attraction des acteurs de référence dans le tourisme: investisseurs, tour-opérateurs internationaux, grandes chaînes hôtelières, ceci grâce au développement d’un ensemble de produits touristiques cohérents, eux-mêmes fondés sur une zone géographique structurée à partir d’un site à fort potentiel. Soit une sorte d’infrastructure, qu’encourage d’ailleurs le président de la Smit, pour le positionnement de la destination sur l’échiquier international.

Youness SAAD ALAMI

Cookies