PDA

Voir la version complète : Washington confirme l'existence de pourparlers avec les talibans


maB2rOc
19/06/2011, 18h54
Robert Gates évoque des "contacts préliminaires" entre les talibans et les autorités américaines, ainsi que celles d'autres pays.

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a déclaré dimanche que le département d'État, ainsi que les autorités d'autres pays, conduisait des discussions préliminaires avec les talibans en Afghanistan. "Je pense qu'il y a eu une volonté de discuter de la part d'un certain nombre de pays, y compris les États-Unis", a dit Robert Gates, interrogé sur la chaîne de télévision CNN. "Je dirais que ces contacts sont tout à fait préliminaires à ce stade", a ajouté le chef du Pentagone, qui a souligné qu'il était crucial de déterminer "qui représente vraiment les talibans", avant de s'engager dans des discussions avec quelqu'un qui prétend représenter le chef des talibans, le mollah Omar. "Nous ne voulons pas nous retrouver à discuter à un moment donné avec quelqu'un qui est en fait un indépendant", a dit Robert Gates.

Ces déclarations interviennent au lendemain de celles du président afghan Hamid Karzai qui a affirmé que les États-Unis avaient entamé des négociations avec les talibans. "Des négociations avec les talibans ont commencé. Ces pourparlers se déroulent bien. Les forces étrangères, notamment les États-Unis, mènent elles-mêmes des négociations", a dit Hamid Karzai lors d'une conférence à Kaboul.

Les Américains, "fatigués de la guerre" (Gates)

Il s'agissait de la première confirmation officielle de pourparlers directs entre Washington et les talibans, chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition militaire internationale dirigée par les États-Unis, mais dont la sanglante rébellion a gagné du terrain ces dernières années. Le département d'État américain s'était refusé, samedi, à commenter les propos du président Karzai, mais avait reconnu un "large éventail de contacts" pour soutenir les efforts de réconciliation.

Le gouvernement afghan tente de lancer un processus de réconciliation avec certains talibans pour mettre un terme à l'insurrection. Dans le cadre de ce processus, les États-Unis exigent que les talibans renoncent à la violence, rompent tout lien avec al-Qaida et respectent la Constitution afghane. Récemment, Robert Gates a affirmé que les 130 000 soldats étrangers en Afghanistan effectuaient des "progrès militaires substantiels sur le terrain", et il a encouragé l'Otan à ne pas se replier trop vite. Dimanche sur CNN, il a insisté sur le maintien de forces significatives en Afghanistan en affirmant : "Quelle que soit la décision qu'il (le président Obama) prendra, il restera un nombre significatif de soldats en Afghanistan." "Je sais que les Américains sont fatigués de la guerre", a-t-il toutefois reconnu.
source :Le Point.fr

absent
19/06/2011, 23h34
Robert Gates évoque des "contacts préliminaires" entre les talibans et les autorités américaines

Bande de traîtres !
A qui faire confiance aujourd'hui !
Obama veut abdiquer devant le terrorisme noir et aveugle qui ensanglante le monde musulman depuis des décennies !
Horribles traîtres ! Qu'ils aillent tous griller en enfer !
:7: :puke:

Cookies