PDA

Voir la version complète : Les rebelles prêt à accepter que KADHAFI reste en Libye


AARROU
26/06/2011, 00h57
Les rebelles libyens ont des contacts indirects avec des représentants des autorités de Tripoli et ont évoqué la possibilité pour Mouammar Kadhafi de rester en Libye s'il quittait le pouvoir, a indiqué Mahmoud Shammam, porte-parole du Conseil national de transition.

Interrogé dans une interview au quotidien français Le Figaro à paraître vendredi sur l'existence de contacts entre insurgés et pouvoir libyen, Shammam répond: "Oui, des contacts sont en cours par le biais d'intermédiaires.

Mais ces négociations ne sont jamais directes. Elles se déroulent parfois en Afrique du Sud, parfois à Paris où Kadhafi a récemment envoyé un représentant pour nous parler".

"Nous évoquons avec eux les mécanismes du départ de Kadhafi", poursuit le porte-parole du CNT, réaffirmant que la participation de Kadhafi et de membres de sa famille à un futur gouvernement est "totalement exclue".

"Nous considérons qu'il (Kadhafi) doit se résigner à partir ou bien accepter une mise en retraite dans une zone reculée de la Libye. Nous ne voyons pas d'inconvénient à ce qu'il se retire dans une oasis libyenne, sous contrôle international", ajoute-t-il.

"De plus, l'opposition est prête à négocier avec n'importe quel technocrate ou officiel libyen qui n'a pas de sang sur les mains, de façon à l'intégrer à un futur gouvernement intérimaire qui devra organiser des élections", dit-il.

Jeudi, à Benghazi, le vice-président du CNT Abdul Hafiz Ghoga, invité à réagir aux propos de Shammam au Figaro, a toutefois déclaré, par la voix d'un interprète: "Il n'y a pas de contacts directs ou indirects avec le régime de Kadhafi".

Et le mois dernier, Moustapha Abdeljalil, le chef des rebelles libyens, avait affirmé que Kadhafi devait quitter la Libye comme préalable à toute négociation de paix.

A la mi-juin, l'émissaire russe Mikhaïl Marguelov qui s'était rendu à Tripoli, avait fait état "de contacts directs entre Benghazi (fief de la rébellion dans l'Est) et Tripoli" en vue de sortir le pays de la crise.

Les autorités libyennes ont confirmé l'existence de ces contacts, démentis jusqu'ici par la
rébellion.

Alterinfo

AARROU
26/06/2011, 01h08
Romandie news reprend l'information


Pour la rébellion, Kadhafi pourrait rester en Libye s'il se démet


L'opposition libyenne se montre ouverte à l'idée de voir Mouammar Kadhafi rester au pays s'il accepte de quitter le pouvoir. Les services de renseignement américains estiment pour leur part que le colonel pourrait quitter Tripoli, où il "ne se sent plus en sécurité".

Les rebelles libyens ont des contacts indirects avec des représentants des autorités de Tripoli, a indiqué un porte-parole du Conseil national de transition (CNT, direction politique de la rébellion). La participation de M. Kadhafi et de membres de sa famille à un futur gouvernement est en revanche "totalement exclue", a-t-il réaffirmé.
Fuite de Tripoli envisagée
Le "Wall Street Journal", citant des responsables américains, a de son côté indiqué que M. Kadhafi "envisage sérieusement" de quitter Tripoli à la suite des raids aériens de l'OTAN. Les renseignements obtenus par Washington montrent que le dirigeant libyen "ne se sent plus en sécurité" dans la capitale, écrit le quotidien.

Ces responsables ne pensent pas que ce déplacement soit imminent et estiment que Mouammar Kadhafi ne quittera pas son pays. Le "Guide" libyen disposerait de nombreuses résidences sûres et d'autres installations dans la capitale, et à l'extérieur de Tripoli où il pourrait s'installer.

Nouvelles défections
Par ailleurs, le plus haut gradé américain en Afrique a déclaré que le dirigeant libyen pourrait rapidement tomber, même s'il a promis mercredi soir que "la bataille se poursuivra jusque dans l'au-delà".

Pendant ce temps, les défections se poursuivent au sein des forces loyalistes. Dix-neuf officiers de la police et de l'armée libyennes ont ainsi gagné la Tunisie jeudi. D'autres responsables de l'armée libyenne avaient déjà fui leur pays la veille.

absent
26/06/2011, 01h10
Il y a eu un important rapport des services secrets français qui dit qu'en réalité les insurgés de cyrenaique sont de faux "democrates" ! Il fait date ! Maintenant que la supercherie a été démontrée, Kadhafi finalement n'est pas un mauvais bougre à côté de ses manipulateurs du CNT, qui ont fait croire au monde entier qu'ils se battaient pour les valeurs universelles (droit de l'homme, droit d'expression, démocratie, libertés...) ! ça été l'arnaque du siécle à mon avis... Qu'ils aillent tous en enfer, eux qui sont islamistes sur les bords !

Cookies