PDA

Voir la version complète : "La +révolution de velours marocaine, un modèle?",


soussi82
26/06/2011, 20h42
Sous le titre: "La +révolution de velours+ marocaine, un modèle?", l'éditorialiste Adler se dit persuadé que "le succès de l'expérience marocaine pourrait avoir une incidence immédiate sur la mutation rapide et brutale de la Tunisie, lente et incertaine de l'Algérie".
Sous le titre: "La +révolution de velours+ marocaine, un modèle?", l'éditorialiste Adler se dit persuadé que "le succès de l'expérience marocaine pourrait avoir une incidence immédiate sur la mutation rapide et brutale de la Tunisie, lente et incertaine de l'Algérie".
Adler constate que "deux pôles de stabilité sont en train d'émerger dans le monde arabe en fièvre", l'un constitué par l'Arabie Saoudite, à l'est, et l'autre par l'Algérie et le Maroc, à l'ouest.
"Cette stabilité maghrébine s'exprime pour l'instant dans la sagesse politique, à l'apparence opposée mais en réalité complémentaire de l'Algérie et du Maroc", estime-t-il.
S'agissant de l'Algérie, "on peut tout de suite constater la combinaison surprenante de forces et de faiblesses qui, pour l'instant, parviennent à fonctionner en phase, même si une dynamique sociale constructive fait encore dramatiquement défaut", note-t-il.
"Tout autre est la conjoncture marocaine (...), avec une population comparable, le Maroc n'a jamais eu les facilités financières dont l'Algérie a toujours pu disposer. Et pourtant, c'est ce pays difficile qui est aujourd'hui porteur des plus grands espoirs politiques que l'on peut concevoir pour un Maghreb enfin en voie d'unification", souligne l'éditorialiste.
Analysant les facteurs de la singularité marocaine, Adler évoque, d'abord, "cette très originale monarchie alaouite", fruit d'un "compromis historique qui a duré jusqu'à ce jour".
Et d'ajouter que "le contrat fondamental liant une monarchie modernisatrice à des partis nationalistes et socialisants légitimés par elle ne fut véritablement rompu ni d'un côté ni de l'autre, sauf pendant une brève période".
"C'est ce climat pluraliste, même partiel, qui permet aujourd'hui à Mohammed VI de transformer son héritage en radicalisant l'option démocratique et en instaurant un nouveau cadre qui bouleversera toute la donne", souligne-t-il.
"Plutôt que de céder aux intimidations de la rue, le Roi a pris les devants, dans la continuité de l'héritage d'une monarchie marocaine", dit-il en mettant en exergue l'évolution démocratique proposée dans le projet de la nouvelle constitution qui est soumis au référendum le 1er juillet.
Le Souverain "propose donc de réaliser en peu de temps la transition vers une monarchie parlementaire où l'instance législative issue du suffrage universel deviendra déterminante dans la conduite de la politique de la nation", ajoute-il, notant qu'en même temps "demeurent concentrés au Palais certains pouvoirs régaliens dont le consensus de l'opinion s'accorde à lui laisser la jouissance".
"Pour l'instant, l'opinion marocaine est réconciliée avec cette +révolution de velours+ pilotée par le Roi", constate-t-il.
"Une fois de plus dans son histoire, le Maroc semble donc nous dire que la politique du pire n'est pas fatale et que des solutions pragmatiques peuvent encore l'emporter à temps", conclut le chroniqueur.

26/06/2011
©MAP

numidia-4-ever
26/06/2011, 21h48
^^

Après on se demande quel presse s'intéresse Au voisin ! :mrgreen:

soussi82
26/06/2011, 21h55
Après on se demande quel presse s'intéresse Au voisin ! :mrgreen:

Numidia

....................................


Ça vient de l'éditorialiste Adler du Figaro , un journal de France qui n'est pas voisine de l'Algerie

soufiane-oujda
26/06/2011, 21h55
Si par malheur la démocratie en tunisie va stagner dans les quelques années a venir, au maroc aussi ca va stagner, c'est le coup de pouce en tunisie qui a obligé le roi a donner cette nouvelle constitution et tant que ca marche en tunisie et egypte le maroc sera obligé de suivre le rythme.

Le fait de faire croire a une exception marocaine et que le maroc est en avance c'est une fausse manière de s'auto glorifier dont je ne suis pas adepte ...

numidia-4-ever
26/06/2011, 22h07
Ça vient de l'éditorialiste Adler du Figaro

Qui n’est reprise que par des "Journaux" Marocains Bizarrement !

numidia-4-ever
26/06/2011, 22h08
Je sais pas si cet Adler est Alexandre Adler, parce que lui, c'est une crapule sioniste.

Si c'est Notre Ami qui soutenait les Raids Aérien a Gaza ...

soussi82
26/06/2011, 22h09
Le fait de faire croire a une exception marocaine et que le maroc est en avance c'est une fausse manière de s'auto glorifier dont je ne suis pas adepte ...

Soufiane d'Oujda

..............................................

Entièrement d'accord avec toi mais lier le sort du Maroc à la Tunisie n'est pas crédible .

Ce qui manque à la Tunisie et aussi à l’Égypte c'est une personne charismatique ( genre Mandela , Vaclav Avel, Gorbatchev ,Lech walesa) qui puisse imposer les reformes.

Quoiqu'on dise même si c'est par à coups , M6 peut jouer ce rôle...

TAGHITI
26/06/2011, 22h19
Ça vient de l'éditorialiste Adler du Figaro , un journal de France qui n'est pas voisine de l'Algerie

et comme par hasard, il n'y a que la MAP qui saute dessus, et Soussi pour FA:)

soufiane-oujda
26/06/2011, 22h21
soussi82
Entièrement d'accord avec toi mais lier le sort du Maroc à la Tunisie n'est pas crédible .
Ce qui manque à la Tunisie et aussi à l’Égypte c'est une personne charismatique ( genre Mandela , Vaclav Avel, Gorbatchev ,Lech walesa) qui puisse imposer les reformes.
Quoiqu'on dise même si c'est par à coups , M6 peut jouer ce rôle...


Le vrai moteur des révolutions tunisienne et egyptienne c'est internet, facebook et réseaux sociaux etc et dans ce monde virtuel il n'y a pas de charisme ni l'idée du leadeur ni hiérarchie, il n'y a que des pseudos ... pour ca que ces révoltes sont spéciales et n'ont pas donner un leadeur, ce qui ne représente pas spécialement un handicape, il suffit que le noyau des jeunes qui a stimuler la révolte continue d'observer et discuter l'après révolte et décider a un moment donné de descendre dans la rue quand ca bloque et a mon avis actuellement en tunisie il y a un vrai blocage depuis que ce premier ministre vieux et qui s'aligne avec bourguiba donc totalement hors notre époque est venue sur la scène ....

Au maroc ca fait 10 ans que M6 pouvait réformer, il n'a rien fait, c'est vrai que ce n'est pas une personne qui combattra pour le kourssi a l'image de son père, kadafi ou assad, mais ce n'est pas non plus une personne qui laissera de son pouvoir au peuple sans subir de pression, c'est le rôle qu'a joué la révolution tunisienne. Parce que niveau peuple marocain il faut dire qu'il n'y avait aucune opposition depuis 10 ans, comparé aux années 60,70,80, le pjd ou quelques journaux libres étaient totalement cernés par la machine du roi et la personne du roi.

TAGHITI
26/06/2011, 22h23
Le vrai moteur des révolutions tunisienne et egyptienne c'est internet, facebook et réseaux sociaux

se sont que des canaux, car le vrai moteur de ces révolution restent la misére et l'injustice!

kaiser
26/06/2011, 22h24
Je sais pas si cet Adler est Alexandre Adler, parce que lui, c'est une crapule sioniste.

c'est bien lui! cette crapule n a pas une once de crédibilité comme la map qui le reprend d'ailleurs

soufiane-oujda
26/06/2011, 22h25
TAGHITI
se sont que des canaux, car le vrai moteur de ces révolution restent la misére et l'injustice!

On joue sur les termes la, car je pourrai dire le facebook c'est moteur et la misère c'est l'essence ... lol

TAGHITI
26/06/2011, 22h26
On joue sur les termes la, car je pourrai dire le moteur c'est facebook et la misère c'est l'essence ... lolnon mon ami, je voulais juste dire que les révolutions ont tjrs existé avant, avant même que l'Internet ne voit le jour!

traks
26/06/2011, 22h29
c'est bien lui! cette crapule n a pas une once de crédibilité comme la map qui le reprend d'ailleurs
c'est sur tous qu'il ce goure presque tous le temps dans ces analyse ....c'est le moins pertinent des journaliste français ....il est souvent a coté de la plaque ..mais il est toujours la 11

soufiane-oujda
26/06/2011, 22h29
TAGHITI

Tout a fait d'accord, seulement internet a donner une nouvelle forme a ces révolutions et avant les régimes tel que celui de hassan 2 et son ministère de l'intérieur empêchait les gens de se réunir pour discuter politique etc maintenant aucun régime arabe ne pourrai se permettre cela vu qu'il y a internet, c'est une nouvelle donnée et très importante en plus ...

Ould Aicha
26/06/2011, 23h44
soufiane
tu crois que ces revolutions vont changer qlq chose sur le quotidien des citoyens tunisiens ou egyptiens sur le plan sociale et economique je ne pense pas.
peut etre ils vont avoir pus de liberte et moins de repression mais pas plus, les richesses c'est en travaillant dur qu'on les cree et pas en faisant des revolutions, on vire le president avec des milliers de victimes et ensuite le peuple revient au meme laxisme d'avant :22:.
rien ne changera ni en tunisie ni en egypt.

soufiane-oujda
27/06/2011, 00h52
Ould Aicha
tu crois que ces revolutions vont changer qlq chose sur le quotidien des citoyens tunisiens ou egyptiens sur le plan sociale et economique je ne pense pas.
peut etre ils vont avoir pus de liberte et moins de repression mais pas plus, les richesses c'est en travaillant dur qu'on les cree et pas en faisant des revolutions, on vire le president avec des milliers de victimes et ensuite le peuple revient au meme laxisme d'avant :22:.
rien ne changera ni en tunisie ni en egypt.

Une révolution comme en tunisie ou egypte ce n'est que le premier nettoyage de l'ancien ordre, c'est clair que le plus difficile reste encore a faire. Ca dépendra de la jeunesse des deux peuples, il ne faut pas s'arrêter a l'idée de faire chuter le régime ou de bâtir une démocratie, il faut que ces forces vifs de jeunes s'impliquent dans la vie politique des pays dans le but d'appliquer des programmes novateurs avec moins de corruption qu'auparavant, je crois que les egyptiens sont plus proche sur ce niveau la que les tunisiens, il y a quelques semaines les jeunes egyptiens qui ont déclencher la révolte ils ont choisit un jours de l'année et l'ont nommer: jours du travail c'étais pour répondre a l'abus de grèves qu'a connu le pays dernièrement, c'est avec ce genre de gestes qu'on peut forger une culture de travail, de droit, etc qui pourrons bâtir une vraie nation.

Cookies