PDA

Voir la version complète : Des centaines de milliers de marocains ont marché pour dire oui à la constitution


Page : [1] 2

rodmaroc
28/06/2011, 15h04
A cinq jours du 1er juillet, date du référendum populaire sur le projet de nouvelle Constitution, les Marocains se sont unis et ont marché avec un même mot d’ordre : oui à la nouvelle constitution. Dimanche, des centaines de milliers des citoyens et des organisations politiques, syndicales et associatives ont marché à travers les différentes villes du Royaume pour exprimer leur approbation au projet de ce texte suprême.
A Casa comme à Rabat, Fès, Oujda, Agadir, Safi, Marrakech, Tanger et d’autres villes du Maroc, les participants ont arboré des banderoles appelant à voter en faveur de ce projet de Constitution élaboré avec la participation des partis politiques, des syndicats et des organisations de la société civile.
Mais la plus imposante marche en soutien au projet de révision de la Constitution a eu lieu à Casablanca, où la Voie de la zaouia qadiriya boudchichiya a réussi le pari de la mobilisation. Des milliers de disciples de cette confrérie soufie, venus de Nador, Berkane, Oujda, des provinces du sud…, ont bravé la canicule (un thermomètre qui a frôlé les 40°) et fait le déplacement à la Métropole, pour dire «oui» à la nouvelle constitution et marcher en faveur du processus de démocratisation du pays. Pour Lahcen Sbaï Idrissi, porte parole de la Voie qadiriya boutchichiya «le nouveau projet de la constitution est un tournant dans l’histoire d’un Maroc nouveau sous le règne de SM le Roi Mohammed VI. On est aujourd’hui à Casablanca pour exprimer notre adhésion unanime au processus démocratique, ajoute-t-il.
"Nous ne sommes pas un parti politique, mais il y a une dynamique politique régionale et notre jeunesse veut l'accompagner pacifiquement pour soutenir le projet royal", souligne le porte-parole de la confrérie.
Le mkaddam des Boutchichiyinnes à Nador a estimé, pour sa part, que toute réforme (politique, sociale, économique…) est tributaire du vote par le «Oui» massif vendredi prochain à l’occasion du référendum du 1er juillet, ajoutant que la nouvelle Constitution est "un pas important et décisif" dans le processus de réformes et de développement du Maroc.
Les Casablancais et avec eux les disciples de la zaouia boutchichiya ont fait donc l’évènement dimanche après midi. Les centaines de milliers ont fait de leur marche une véritable marée humaine qui a sillonné les boulevards Bouchaib Doukalli, Mohammed VI, El Fida, en scandant des slogans mettant en exergue les nouveautés et les avantages du nouveau projet de Constitution.
«Achaab yourid adoustour aljadid» (le peuple revendique la nouvelle constitution), « Notre roi est unique c’est Mohammed VI), "Oui pour la nouvelle constitution", "Oui pour la nouvelle ère", "Oui pour un Maroc démocratique, ouvert et pluriel", autant de slogans qui ont été scandés par les manifestants de tous les âges en brandissant le drapeau national et des portraits de SM le Roi Mohammed VI.
En parallèle avec la grande marche de Casablanca et les autres manifestations de soutien au projet de la nouvelle Constitution dans plusieurs régions du royaume, des milliers d'opposants au projet de révision constitutionnelle ont manifesté pacifiquement dimanche soir dans les grandes villes du Maroc, notamment à Casablanca et Tanger.
Selon l’agence AFP, quelque 7000 personnes du Mouvement du 20 février, qui ne se retrouvent pas dans ce projet de réforme, ont manifesté pacifiquement dans le quartier populaire de Hay Mohammadi à Casablanca en appelant à voter non. Des observateurs de la scène politique nationale ont estimé que c’est là le cœur même de la démocratie : que chacun exprime ses convictions dans le respect le plus total de la différence.
Pour rappel, la majorité des partis politiques, des syndicats et d’autres organisations de la société civile restent mobilisées pour le «OUI» au projet constitutionnel, alors que trois partis de gauche et le mouvement de jeunes du 20 février prônent tout simplement un boycott de l’opération référendaire.
La marche de Casablanca et celles des autres villes du Maroc montrent à l’évidence la grande mobilisation, à quelques jours du référendum, pour un véritable plébiscite populaire pour ce projet de Constitution qui inaugure une nouvelle phase dans le processus de démocratisation du Maroc.

Al Bayane

Bachi
28/06/2011, 15h11
Radio Canada m'a bluffé. A moins qu'el Bayane...

Manifestations pour et contre la réforme constitutionnelle marocaine
le dimanche 26 juin 2011

À Casablanca, des milliers de personnes prennent part à une manifestation en appui au projet de réforme constitutionnelle proposé par le roi du Maroc, Mohammed VI.


Au Maroc, des milliers de personnes ont manifesté dimanche pour exprimer leur opposition ou leur soutien au projet de réforme constitutionnelle proposé par le roi Mohammed VI.

Au centre-ville de Rabat, la capitale, au moins 1000 personnes ont appelé les Marocains à boycotter le référendum qui se tiendra dans moins d'une semaine. La marche a été arrêtée par la police et quelques centaines de partisans du roi.

Les deux parties ont scandé leurs slogans respectifs avant d'être séparées par les policiers antiémeutes. Selon des militants, quelques personnes ont été blessées dans de brèves bagarres.

Un militant du Mouvement du 20 février, Omar Radi, a déclaré que les manifestants resteraient sur place jusqu'à ce que les autorités permettent la poursuite de leur marche.

Au centre-ville de Casablanca, des partisans de Mohammed VI ont également barré la route à des milliers de personnes adhérant au Mouvement du 20 février. Des manifestations ont également eu lieu dans les villes de Tanger, Marrakech et Tétouan, selon des vidéos diffusées sur le site web du Mouvement du 20 février.

Projet de réforme constitutionnelle

Dans un discours à la nation, le 17 juin dernier, Mohammed VI a présenté un important projet de réforme de la Constitution, qui réduira certains de ses pouvoirs politiques et religieux. Il entend mettre en place « les piliers d'une monarchie constitutionnelle, démocratique, parlementaire et sociale ».

Le monarque cédait ainsi aux manifestations du 20 février survenues dans plusieurs villes marocaines, afin d'apaiser la tension au pays et de répondre aux attentes des mouvements de contestation qui réclament davantage de démocratie et de justice sociale.

Malgré l'annonce de réformes politiques, des manifestants ont poursuivi leur campagne de protestation, soutenant que le pouvoir absolu dont jouit le roi ne serait pas suffisamment réduit.

Les principales prérogatives actuelles du roi du Maroc

•comme commandeur des croyants, il est la seule autorité religieuse légitime;
•il nomme le premier ministre, et, sur proposition de ce dernier, les autres membres du gouvernement; il peut mettre fin à leurs fonctions;
•il préside le conseil des ministres, commande les forces armées et dirige la diplomatie du royaume;
•il peut dissoudre les deux chambres du Parlement;
•il préside le Conseil supérieur de la magistrature et nomme les magistrats. Il exerce le droit de grâce.
.
Radio-Canada.ca avec
Associated Press et Reuters

rodmaroc
28/06/2011, 15h18
non mais sérieusement, je pense que c'est le signe d'une vigueur démocratique et participative qu'il y ait des gens qui défendent leur points de vues dans la rue...que ca soit dans un sens ou dans l'autre.

rodmaroc
28/06/2011, 15h20
@bachi
les deux camps ont manifesté...mais cette fois-ci, ceux qui sont pour la nouvelle constitution étaient plus nombreux.

numidia-4-ever
28/06/2011, 15h21
La plupart de ce qui vont votait Oui ne vote pas en accord avec la constitution mais par Amour pour le Roi

Bachi
28/06/2011, 15h25
Tellement rongés par la haine les mecs n'hésitent même plus à inventer carrément n'importe quoi !!


Qui sont ces mecs rongés par la haine ?

Est-ce celui qui a écrit l'article ?

numidia-4-ever
28/06/2011, 15h25
Tellement rongés par la haine les mecs n'hésitent même plus à inventer carrément n'importe quoi.

C'est un journaliste Canadien je pense pas qui a une Haine quelqu’onque envers le Maroc !

Haroone
28/06/2011, 15h26
des partisans de Mohammed VI ont également barré la route à des milliers de personnes adhérant au Mouvement du 20 février

des fois je me dis vraiment qu'on doit interdire aux étrangers de parler de nos affaires internes!

kaiser
28/06/2011, 15h26
les deux camps ont manifesté...mais cette fois-ci, ceux qui sont pour la nouvelle constitution étaient plus nombreux.

j y crois pas du tout

Badis
28/06/2011, 15h28
des fois je me dis vraiment qu'on doit interdire aux étrangers de parler de nos affaires internes!

Sauf nos "grands amis français":redface:

Haroone
28/06/2011, 15h29
le 20/02 devait sortir appeler à voter NON + participer à la surveillence du réferendum, au lieu d'appeler au Boycot!

Badis
28/06/2011, 15h33
Appeler à voter NON ça revient à accorder une certaine légitimité à la manière dont la réforme constitutionnelle a été faite, ce que refuse le mouvement du 20/02.

rodmaroc
28/06/2011, 15h37
Appeler à voter NON ça revient à accorder une certaine légitimité à la manière dont la réforme constitutionnelle a été faite, ce que refuse le mouvement du 20/02.
c'est l'un des éléments qui ont fait que le peuple n'a pas massivement adhéré au mouvement du 20 février... des fois ils nous sortent des arguments à la noix.

Haroone
28/06/2011, 15h39
Appeler à voter NON ça revient à accorder une certaine légitimité à la manière, ce que refuse le mouvement du 20/02.


donc finalement on conteste la maniére et non le contenu... :confused:

si dans cette constitution M6 avait proposé de finir avec la monarchie, le 20/02 boycoterait parceque ça revient à accorder une certaine légitimité à la maniére dont la réforme constitutionnelle a été faite..


que ferait le 20/02 si les marocains participent en masse à ce referendum avec au final un OUI?!
je pense qu'ils vont contester la trasparence de ce referendum. le 20/02 serait il un mauvais perdant?

Badis
28/06/2011, 15h40
c'est l'un des éléments qui ont fait que le peuple n'a pas massivement adhéré au mouvement du 20 février... des fois ils nous sortent des arguments à la noix.

à la noix= pas sérieux, mauvaise qualité
Tu parles de la réforme constitutionnelle?

Bachi
28/06/2011, 15h41
Appeler à voter NON ça revient à accorder une certaine légitimité à la manière dont la réforme constitutionnelle a été faite, ce que refuse le mouvement du 20/02.

Salam Badis

Dire non, c'est surtout demeurer avec la constitution actuelle et perdre les avancées proposées.

Selon moi, il est difficile de s'opposer au changement proposé. Il y a des gains énormes. Le roi n'a pas trop cédé sur ses pouvoirs, c'est ce qui décourage les opposants mais il ne faut pas oublier que le Marocain reste partisan de M6

rodmaroc
28/06/2011, 15h42
à la noix= pas sérieux, mauvaise qualité
Tu parles de la réforme constitutionnelle?
non non...je parle de cet argument bidon: ''la manière dont la réforme a été faite''.

Badis
28/06/2011, 15h47
donc finalement on conteste la maniére et non le contenu... :confused:

que ferait le 20/02 si les marocains participent en masse à ce referendum avec au final un OUI?!
je pense qu'ils vont contester la trasparence de ce referendum. le 20/02 serait il un mauvais perdant?

Ni le contenu ni la manière.

Le 20/02 serait un mauvais perdant s'il venait à contester la transparence d'un référendum qui ne fait aucun doute sur sa manipulation?

rodmaroc
28/06/2011, 15h47
On nous a même parlé d'une ''assemblée constituante'' dans un pays qui a des institutions!!!!! on est pas dans un cadre révolutionnaire messieurs du 20 février, le regime n'est pas tombé....dans tout les pays du monde c'est tjs le chef de l'etat qui amorce les reformes.....l'essentiel c'est que ca aille dans le bon sens.

rodmaroc
28/06/2011, 15h51
@bachi
Le roi n'a pas trop cédé sur ses pouvoirs
ca dépend de qui il a en face de lui (c'est une discussion que j'ai eu avec marock il y a qqs jour)...un gouvernement cohérent et soudé ou une coalition hétérogène?

Badis
28/06/2011, 15h52
Dire non, c'est surtout demeurer avec la constitution actuelle et perdre les avancées proposées.

salam bachi,

c'est ça le piège du makhzen: sa Seigneurie offre une constitution taillée sur pièce sur laquelle le peuple n'a eu aucun mot à dire et on nous dit: c'est ça ou rien. Le mouvement du 20/02 affirme qu'il y a une autre option que ce chantage.

Le contenu de la constitution est à la hauteur de la manière dont elle a été faite: c’est une mascarade qui n'augure pas de changements dans la gouvernance.

Selon moi, il est difficile de s'opposer au changement proposé. Il y a des gains énormes. Le roi n'a pas trop cédé sur ses pouvoirs, c'est qui décourage les opposants mais il ne faut pas oublier que le Marocain reste partisan de M6

Meskine il est malade le Marocain, il est schizophrène, Allah ichafih.
Mais apparemment y en a de plus en plus sur la voie de la guérison.
Je pense que le prochain phénomène accélérateur du mouvement du 20/02, qui viendra sonner le glas du régime, c'est la catastrophe sociale qui pointe son nez.

absent
28/06/2011, 15h54
en appelant au boycott le movement du 20 fevrier soutient le OUI puisqui'l ne soutient pas le non.

Badis
28/06/2011, 15h54
Est-ce qu'avec la nouvelle constitution, le roi Mohamed VI aura moins de pouvoir que n'importe quel autre dirigeant arabe?

Bachi
28/06/2011, 15h54
Le mouvement du 20/02 affirme qu'il y a une autre option que ce chantage.


Et c'est quoi cette autre option ?

rodmaroc
28/06/2011, 15h57
c'est ça le piège du makhzen: sa Seigneurie offre une constitution taillée sur pièce sur laquelle le peuple n'a eu aucun mot à dire et on nous dit: c'est ça ou rien. Le mouvement du 20/02 affirme qu'il y a une autre option que ce chantage.
il faut quand même dire les choses honnêtement: l'actuelle constitution émane des propositions des plus grands partis marocains, des plus grands syndicats et associations des droits de l'homme (dont l'empreinte est très claire)..c'est pour cela qu'ils appellent à voter oui...faire du nihilisme ne fait pas avancer le shmilblik.

rodmaroc
28/06/2011, 15h58
Est-ce qu'avec la nouvelle constitution, le roi Mohamed VI aura moins de pouvoir que n'importe quel autre dirigeant arabe?
beaucoup moins.

Badis
28/06/2011, 16h05
Et c'est quoi cette autre option ?

La constitution est l'émanation du peuple via une assemblée constituante élue démocratiquement. Autrement elle n'est qu'une vieille constitution savamment remixée par le régime en place en fonction du rapport de forces qu'elle a réussi à instaurer, et de la capacité du peuple à se prendre des quenelles ou à se rebeller.
On est dans un jeu de concessions/répression.
ça n'a rien de sain et de démocratique ce jeu.

arazigh
28/06/2011, 16h06
Le 20/02 serait un mauvais perdant s'il venait à contester la transparence d'un référendum qui ne fait aucun doute sur sa manipulation?
Même aux dernières législatives (2007) des observateurs, y compris étrangers, ont validé la bonne marche du vote.
La transparence sera plus visible le 1er Juillet. La société civile est plus motivée qu'auparavant, et les journalistes étrangers plus présents.

mediteraneo
28/06/2011, 16h08
Sur les droits sociaux et leur institutionnalisation la nouvelle constitution apporte énormément de choses nouvelles.. le hic et ce que réfute le 20/02 c'est que les changements concernant les pouvoirs du Roi qui étaient annoncés ont été revu à la baisse. Et c'est surtout dû au manque de courage de la classe politique et la non volonté du Roi de tout céder.. ce qui peut se comprendre, pourquoi lâchera t-il tout s'il n'y a que des mauviettes en face.. Un gouvernement homogène cohérent et ayant une majorité nette pourra équilibrer ses pouvoirs avec ceux du Roi mais ce n'est jamais le cas au Maroc.. trop de partis et peu de cohésion..

soufiane-oujda
28/06/2011, 16h09
La mobilisation du mekhzen n'été pas dans les règles:

- Ils ont mis pression sur les associations qui bénéficient des indh pour sortir dire oui a la constitution, ces associations ont un grand cercle d'influence vu qu'ils enseignent les gens analphabètes, donc il suffit que les gens de ces associations disent a ces gens analphabètes qui étudient chez eux de venir descendre pour dire oui a la constitution et voila le travail est fait, en plus chaque femme apportera ses enfants et ses amies etc donc ils peuvent te ramener des milliers juste de cette façon ... des gens qui ne savent rien de la constitution et qui descendent pour dire oui a cette dernière ... !!!!

Je dis ca car j'ai un ami qui a association qui bosse dans une indh a oujda et il m'a parlé de président de la commune un istiqlalien qui leur a mis l'influence pour qu'ils travaillent dans ce sens alors que mon ami déteste les istiqlaliens.

- L'utilisation des mosquées et zawiats, on sait combien de gens adorent zawya boutchichia et ils sortiront volontiers si cette zawya leur ordonne de voter oui pour la constitution alors que normalement cette zawya ou autres doivent rester neutre dans leur domaine religieux et ne pas parler politiques, de même pour les khoutba du joumou3a qui s'est transformée en émission politique cette fois !!!!!!!!!!!!!!! il y en a même des gens qui ont quitter la khoutba du joumou3a a cause de ca.

Le mekhzen a utilisé des moyens pas légales pour mobiliser les gens ... ce ne sont pas des sorties spontanés en tout cas, si la machine du roi n'avait pas bougée il n’aura pas de manifestations pro constitution, sinon elle n’aura pas dépassé une centaine.

Cookies