PDA

Voir la version complète : Caviar, nouvel or noir d’Abou Dhabi


zek
30/06/2011, 16h49
Loin de la mer Caspienne, des esturgeons sont élevés dans des étangs refroidi au coeur du désert d’Abou Dhabi, apportant une nouvelle forme d’or noir au pays.

La production du caviar commencera plus tard cette année et en 2012, les consommateurs de la région pourront savourer la « nourriture des rois ». “Abu Dhabi est un endroit idéal pour la distribution de caviar de qualité sur un marché en croissance. En fait, dans les seuls Emirats Arabes Unis, la demande est d’environ 14 tonnes par an,” déclare Robert Harper, directeur commercial de la Royal Caviar Company.

Le premier stock de poissons a été introduit dans les Emirats en provenance d’Allemagne et l’usine, qui produira dorénavant ses propres poissons, vise à terme de produire 35 tonnes de caviar par an. Dans la zone industrielle d’Abou Dhabi, un équipement spécial est utilisé pour nettoyer l’eau en utilisant un système de filtration biologique. Des techniciens en blouse blanche placent soigneusement le poisson anesthésié sur une dalle de marbre, et effectuent une échographie pour vérifier la présence de caviar. « Dans ce micro-environnement, l’esturgeon n’a pas de prédateurs naturels, et le taux de mortalité est extrêmement faible, » explique M. Harper. “Les amateurs de caviar ont ainsi accès à un produit en toute légalité et éthiquement responsable.”

Ahmad Al Dhaheri, CEO de Bin Salem Holding Group, qui détient la Royal Caviar Company, déclare aux journalistes : “L’esturgeon est menacé d’extinction dans son habitat naturel de la mer Caspienne et en le produisant ici, nous aidons à protéger cette espèce.” Le projet représente un investissement de 115 millions de dollars, selon le directeur financier de la société mère, Michel Nassour. Le caviar émirien sera vendu à des prix entre quatre et six dollars par gramme, selon M. Harper, similaires aux prix du caviar de la Caspienne. L’usine produira également jusqu’à 700 tonnes de viande d’esturgeon (fumé et frais) chaque année.

Le caviar est prisé dans le monde entier comme un produit luxueux et très coûteux à cause de la rareté de l’esturgeon et du temps nécessaire à la production. Un esturgeon donne du caviar après quatre ans et demi seulement, lorsque son poids se situe autour de 10 kg, rappelle Christoph Hartung, président de United Food Technologies, le partenaire allemand du projet. « Le caviar du désert sera excellent, » affirme-il. Le meilleur caviar provient de la mer Caspienne, et l’Iran est un important producteur. La Russie, le deuxième producteur mondial officiel, interdisait la récolte de caviar d’esturgeon en 2006 pour aider à lutter contre la surpêche.

La production de caviar a repris dans les fermes spécialement conçues en 2010. La ferme à Abou Dhabi compte actuellement près de 18 tonnes de poisson et 124 tonnes devraient arriver encore cette année.

WAM


Tnr--qcgbqE

Cookies