PDA

Voir la version complète : Le tourisme sexuel au Maroc : Le silence embarrassé du personnel politique


manamani
09/07/2011, 16h32
Faut-il, finalement, remercier Luc Ferry, le philosophe et ancien ministre français, qui a dévoilé l’affaire de cet ancien responsable qui se serait fait « poisser avec des petits garçons dans une partouze à Marrakech » ? En jetant son pavé dans la mare politico-parisienne, L. Ferry, même s’il a plus cédé au mode rumoral qu’au fait établi et prouvé, a eu le mérite de jeter une lumière crue sur une réalité bien marocaine : la prostitution sous toutes ses formes, celle la plus abjecte qui se conjugue à tous les âges –surtout le plus jeune âge- et à tous les sexes. Une réalité bien de chez nous qui donne à voir, dès que la nuit commence à tomber, un Maroc devenu une destination touristique à vocation sexuelle.

En cette fin de semaine passée, des médias de l’Hexagone s’y sont intéressée de très près, menant l’enquête dans « l’enfer du tourisme sexuel au Maroc ». France 24 a ainsi diffusé en boucle, dès vendredi 24 juin, un excellent reportage consacré à la prostitution enfantine, masculine et féminine à Marrakech alors que quotidien « Le Parisien » publiait dans son édition de samedi 25 juin une enquête sur les « mineurs prostitués de Marrakech ».

Deux enquêtes et reportages qui montrent comment certaines grandes villes du Maroc deviennent peu à peu des destinations sexuelles pour des touristes en goguette qui viennent aussi bien consommer du soleil que du sexe. Depuis le tsunami qui a frappé l’Asie et particulièrement la Thaïlande, le Maroc est-il en train de se transformer en « Eldorado sexuel » ? La question se pose avec force d’autant que pouvoirs publics et législateur marocains se montrent d’une grande tolérance à l’égard du tourisme sexuel. « Quant au terme pédophilie, il n’existe tout simplement pas dans le Code pénal marocain qui ne parle que de viol de mineurs », fait remarquer l’un des avocats de « Touche pas à mon enfant », une association qui a fait de la lutte contre la pédophilie une priorité absolue.
Marrakech, destination branchée de jet-setters. Jamel Debbouze y fait sa « comédie » sur fond d’éclats de rire et de tapis rouge. Sur l’écran noir du Festival international du film de Marrakech, Melita fait passer des nuits blanches au microcosme international et cinéphile. Les artistes de « Mawazine » y chantaient la paix, il y a quelques semaines. Ils sont peu nombreux à vraiment s’indigner de l’envers du décor. Derrière la carte postale, la place mythique de Jemaâ El Fna, les belles enseignes de la place du 16 novembre, au cœur de Gueliz, il y a ce que tout le monde sait sans vraiment s’indigner: les rabatteurs, les prostituées, les mineurs filles et garçons qui vendent leurs corps

ROUMI
09/07/2011, 19h44
Mince les poubelles du web n'étaient pas encore vide d'articles dénigrant le maroc et notre ami manamani est heureux de vous présenter le dernier article douteux qui ne sert qu'à insulter le maroc. Bien sur cet article qui d'ailleur n'a pas de source n'apporte aucune solution pour lutter contre la pédophilie et les dérives déviantes constatés ces dernières années à Marrakech ???

Othman17
09/07/2011, 19h57
Tu parles dans le vide Roumi ! On dirait c'est chacun son tour, quand un se fatigue lautre prend le relais

conan
09/07/2011, 19h59
ca vient d'un blog:

houari16
09/07/2011, 20h04
Le silence embarrassé du personnel politique
heureusement que la presse étrangère dénonce ces actes ignobles " Pedo lié aux tourismes " au Royaume , afin de briser le silence des partis et du Makhzen .

houari16
09/07/2011, 20h46
@ciel bleu
je n ai pas dit qu il n y a pas en Algerie , pas ce point de ce qui se passe au royaume du commandeurs des croyants , amir el mouminine :lol: ?
LE COMBLE au Maroc " le tourisme sexuel protégé par l etat marocain "
vu le silence radio des officiels
sauf l association " Touche pas à mon enfant " Bravo !

charaf06
09/07/2011, 21h07
quelle est le meurtrier qui irait se denoncer en portant plainte contre lui meme:evil::evil::22:
réponse:
c'est crocodilo

Cookies