PDA

Voir la version complète : Suède : La première trachée artificielle greffée sur un patient


Pecos
11/07/2011, 10h12
Une équipe de chirurgiens de Stockholm en Suède a greffé sur un patient atteint d'un cancer le premier organe entièrement artificiel.

http://www.francesoir.fr/sites/default/files/imagecache/article_image/ip3gbon110114033.jpg

L'opération s'est déroulée le 9 juin et depuis, le patient va bien SIPA

Le mythe de l'homme bionique se concrétise un peu plus. En Suède, l'équipe du professeur de chirurgie régénérative Paolo Macchiarini, vient de réaliser une première mondiale : ils ont greffé sur un patient atteint d'un cancer une trachée entièrement artificielle.
L'organe ne vient en effet pas d'un donneur mais a été produit en laboratoire avant d'être implantéesur le patient de 36 ans. L'urgence de son cas ne permettait pas de suivre la procédure de greffe habituelle.
Pour réaliser cet exploit, l'équipe du professeur Macchiarini a prélevé de la moelle osseuse du patient pour en extraire des cellules souches. Mises en contact avec des éléments nutritifs et d'autres substances, elles se sont transformées en cellule de trachée.

Une équipe de Londres a ensuite travaillé à partir de scanner en trois dimensions du patient afin de produire une reproduction de l'organe cancéreux dans un plastique spécial. En forme de Y cette matrice disposait de la forme adéquate pour pourvoir être reliée aux poumons du patient.
Prêt en 48 heures

La trachée artificielle, tout comme les cellules, ont ensuite été placées dans un instrument spécial, baptisé bioréacteur, qui maintient une température constance de 37 degrés. Cette machine tournait toutes les minutes plongeant une partie de la trachée dans le bain de cellules tandis que l'autre était en contact avec de l'oxygène. En 48 heures, le plastique était entièrement recouvert de cellules et prêt à être implanté sur le patient. Lors de la greffe, les chirurgiens ont enfin veillé à irriguer la trachée. Avec les propres cellules du patient, ce nouveau greffon a très peu de chance d'être rejeté par l'organisme.
http://www.francesoir.fr/sites/default/files/imagesweb/capture_decran_2011-07-08_a_16.44.40.png L'organe artificiel qui a été greffé sur le patient

D'un point de vue scientifique, l'avancée est assez minime. Cette technique d'ingénierie cellulaire existe en effet depuis les années 1980 mais jusqu'à présent, les application se limitaient à des rongeurs. C'est la première fois qu'elle s'applique à l'Homme.
« Pour parler franchement, j'ai eu très peur explique le patient au journal USA Today. J'ai été sur le point de refuser la chirurgie, mais le Dr Macchiarini m'a tout expliqué. Je priais. Je l'ai acceptée. J'y ai cru » poursuit-il. Depuis l'opération qui s'est déroulée le 9 juin, il semblerait qu'il soit sur le point d'une guérison totale.
Une prouesse qui pourrait trouver de nombreuses applications : « Mon rêve en tant que chirurgien est d'utiliser la médecine régénérative pour restaurer la fonction des cellules endommagées par le vieillissement et la maladie » conclut Paolo Macchiarini. Le futur est donc déjà en marche.

France Soir

Cookies