PDA

Voir la version complète : La télé ! ennemi public numéro 1 !?


Gandhi
15/07/2011, 13h13
Celui ou celle qui vit 81 ans aura cédé 11 ans de sa vie à la télévision....
C'est un procès sans appel qu'il faut intenter au petit écran
Le soir, au lieu de s'avachir devant la télé, notre chère tête blonde ou brune ne devrait-elle pas pouvoir lire, peindre, dessiner, jouer, rencontrer des copains et copines ?

La télévision est devenue, malgré nous et contre nous un compagnon bien nocif...

Loin d'être un loisir anodin, « elle constitue un problème sanitaire majeur »....

Si le débat sur les rythmes de l'enfant est utile et nécessaire, si une réorganisation de la journée, de la semaine et de l'année scolaire peut améliorer la performance scolaire et permettre à l'enfant de mieux vivre, ces changements , les effets de ces « révolutions » seraient minimes si les enfants continuent à être gavés de télévision.

Les livres comme celui de Michel Desmurget peuvent contribuer à alimenter le débat et à combattre ceux qui nient que la télévision-au moins à haute dose-est un fléau

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH300/41pw0Nzq2sL-_SS500_-082c8.jpg
« TV Lobotomie
La vérité scientifique sur les effets de la télévision »
de Michel Desmurget
Éditions Max Milo
mai 2011
247 pages
318 avec les notes


LA TELE ! ENNEMI PUBLIC NUMERO 1

L'auteur n'y va pas par quatre chemins, il établit un réquisitoire implacable et argumenté contre l'usage abusif de l'écran cathodique .

La « petite lucarne » favorise l'échec scolaire, influence l'obésité et accélère le déclin cognitif des seniors.

Si la télévision ne faisait que cela...Elle est encore plus nocive puisqu'elle décervelle nos petits et grands.

Le niveau baisse, c'est certain et l'auteur le prouve en s'appuyant sur des études et des recherches fort sérieuses. L'école d'aujourd'hui non exempte de critiques justifiées ne serait pas la seule responsable de tous les maux, loin de là !

Les parents dépensent des sommes parfois faramineuses en cours de soutien sans même se douter qu'il suffirait de fermer un peu ou beaucoup la télévision pour améliorer les performances scolaires de leurs enfants.
« Diligence, intelligence, lecture, langage, attention et imagination ne sortent pas indemnes du courant cathodique »...

« Le poste est voleur de temps, il est aussi une cause d'isolement social, une source de paresse intellectuelle, un agent de stérilité cognitive et un vecteur de déstructuration psychique ».

Le trait est fort mais pas exagéré, bien malheureusement !

L'auteur, docteur en neurosciences ne donne pas son avis, il démonte le discours ambiant, déconstruit les thèses officielles et notamment de ceux qui sont plus ou moins influencés par les vendeurs de cervelles disponibles.

Il démontre avec force que la télévision nuit à l'acquisition des connaissances, à la bonne santé de ceux qui s'exposent et constitue un authentique fléau social.

Avant hier les tout petits développaient leur créativité dans le cadre de jeux de rôle, ils étaient le père et la mère, le docteur ou le malade, aujourd'hui ils rejouent les scènes vues à la télévision...

Ah s'il n'y avait que cela ! Si le bagage langagier ne s'appauvrissait pas au contact de la télévision et si les stimulations nées des échanges pouvaient se poursuivre et se développer....Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

L'auteur apporte un éclairage nouveau à propos ne notre représentation du nouveau monde des pré-adolescents qui auraient diminué leur temps d'exposition à l'écran télévisuel pour s'adonner aux nouvelles technologies.

Comme le rapportent Dimitri Christakis et Frédérick Zimmerman, spécialistes du sujet à l'université de Washington : « Il était déjà alarmant(pour certains)que deux tiers des adolescents aient des télévisions dans leurs chambres. Bientôt ils les auront dans leurs poches. »

La télévision, cette amie qui nous veut du bien- paraît-il- n'enseigne rien et surtout « ne sollicite aucune des compétences fondamentales que le cerveau en formation doit construire ».

Il n'y a qu'à reprendre toutes les études et expériences qui ont été menées, toutes les comparaisons entre enfants exposés pas du tout, un peu ou beaucoup pour constater les différences en termes de développement des capacités .

Les apprentissages fondamentaux et les acquisitions langagières et comportementales sont en grande partie le produit des interactions entre l'enfant et son milieu...Avec une télévision regardée pendant deux heures ou plus ou installée en fond sonore, ces interactions n'existent pas.

J'avoue qu'à la fin de ma lecture, quelque peu ébranlé je n'avais plus qu'une envie : c'est de me débarrasser de cette « télé » que je regarde pourtant rarement.

Les centaines d'expériences relatées ou nommées appuient l'argumentation de l'auteur et ne laissent personne de marbre :
L'abus de télé conduit à mettre en danger notre santé, à rendre des spectateurs beaucoup plus agressifs , à créer un déficit du sommeil et surtout à faire obstacle au développement harmonieux de nos enfants.

part Jean-François Chalot

AgoraVox

Gandhi
15/07/2011, 13h22
« Le poste est voleur de temps, il est aussi une cause d'isolement social, une source de paresse intellectuelle, un agent de stérilité cognitive et un vecteur de déstructuration psychique ».C'est fait pour ça !

Les experts, les politiques, les élites réfléchissent à notre place.

Vive l'oligarchie.

Les institutions de l'état dont la tâche est normalement de veiller à la bonne santé mentale des citoyens encouragent les médias et les aide dans cette entreprise de destructions !

On devrait interdit une quantité de choses à la télé (plus de 90% des trucs). Elles ont des impacts criminels en violant les consciences et en colonisant l'imaginaire mental des citoyens !

maB2rOc
15/07/2011, 16h09
sberne Allah même la télé et dangereux , donc ordinateur aussi je présume non ?

Gandhi
15/07/2011, 16h37
Mettre de côté la Télé nous permettra de penser et de réfléchir sur le chaos dans lequel les élites, la bourgeoisie et les politiques nous ont mené.

ça nous permettra d'ouvrir mieux les yeux et d'utiliser au mieux nos capacités de réflexion en remettant en question la folle logique économique mondiale qui nous mène droit vers la barbarie.

L'internet c'est différents, c'est un média que les citoyens s'approprient de plus en plus politiquement.

L'internet c'est différent à condition d'être déjà libéré de la mainmise de la télé.

Il y a aussi sur internet la pensée unique, suite logique de la télé.

Soleil33
15/07/2011, 17h38
La télé ? du temps de cerveau disponible à Coca Cola ... Et c'est Patrick Leulé qui le dis . Y' a belle lurette que j' ai jeté ma télè . je regarde ce que je veux , où je veux sur le Net. Je me sens beaucoup, beaucoup mieux et en accord avec moi- même.
C' est évident que tout est fait pour que les gens ne se rencontrent pas et surtout qu' ils consomment sans réflechir.

xbnr2v


L' auteur parle ( un peu ) de son livre sur France Inter

xgvcr5

Cookies