PDA

Voir la version complète : Galloway, persona non grata au Qatar


simplenova
20/07/2011, 00h00
Le Qatar a refusé d’accueillir l’ex-député britannique Georges Galloway connu pour son militantisme actif pour les droits arabes et ceux du peuple palestinien en particulier.
Galloway devait s’y rendre pour participer à la cérémonie organisée à Doha et recevoir un prix honorifique de la part de l’association Takrim (honneur) qui lui a été décerné pour son activisme en faveur des causes arabes.
Selon Galloway, il a été informé via un ami alors qu’il se rendait à l’aéroport qu’il est persona non grata.
Il a dit être surpris par une telle décision, signalant entretenir des liens étroits avec le Qatar. Et de rappeler avoir été convié par l’émir au petit déjeuner lors de son dernier voyage, sans compter les nombreux entretiens qu’il a accordés à la chaine AlJazira.
Précisant que la cérémonie est parrainée par l’émir du Qatar, Galloway a signalé que c’est la présidente de l’association Mme Dana Nasrallah qui l’a informé qu’il a été choisi pour ce prix par la comité d’arbitrage comprenant des personnalités arabes importantes dont la reine Nour et l’ancien négociateur des Nations Unis Lakhdar Ibrahimi, et qui lui a envoyé le billet d’avion pour se rendre à Doha.
« Mais elle m’a informé la veille de mon voyage qu’un officier sécuritaire l’a averti qu’il interdira mon entrée à Doha, ou le cas échéant, il aura recours à éliminer la tenue de la cérémonie », ajoute cet ancien député britannique.
Il a dit avoir envoyé une lettre à l’émir du Qatar, via l’ambassadeur du Qatar à Londres, lui expliquant ce qui s’est passé et lui demandant des explications.
« je n’ai pas reçu de réponse, mais l’ambassadeur m’a contacté pour me dire que son excellence l’émir a été choqué d’apprendre ce qui lui est arrivé et que ceci ne constitue pas une position d’état à mon égard, que je suis un ami du Qatar, et que son excellence a ordonné une enquête auprès des deux ambassadeurs qataris à Doha et à Beyrouth ( ou se trouve le siège de l’association Takrim) sur les dessous et les circonstances de cette affaire » explique Galloway, signalant que l’ambassadeur s’était engagé à lui accorde un rendez-vous pour discuter de la question le mois de juin dernier .
« Mais la rencontre n’a pas eu lieu et à ma connaissance l’enquête de Beyrouth non plus », a-t-il révélé, regrettant « un tel traitement de la part d’un pays que j’aime beaucoup et d’amis que je respecte énormément ».
À noter que c’est dans la capitale libanaise que Galloway recevra son prix la semaine prochaine
Al Manar

simplenova
20/07/2011, 00h01
ça en dit long sur ces hypocrites de qataris

TAGHITI
20/07/2011, 00h35
Selon Galloway, il a été informé via un ami alors qu’il se rendait à l’aéroport qu’il est persona non grata.

Pourquoi ne prend-il pas l'avion pour démasquer le Qatar et aljazira!

simplenova
20/07/2011, 09h22
Il y a une vidéo sur youtube qui parle de la visite de l'émir à Israel, bien sûr, pas couverte par al jazera !

absent
20/07/2011, 09h29
Pourquoi ne prend-il pas l'avion pour démasquer le Qatar et aljazira!
Exactement

Bone23
20/07/2011, 20h39
ben le qatar est le 51 état américain avec une loi plus compliqué que celle du névada /

Cookies