PDA

Voir la version complète : Libye: les chefs rebelles de Misrata demandent l'aide de la France


absent
20/07/2011, 13h48
- Les deux commandants militaires des insurgés libyens de Misrata ont demandé mercredi matin à Nicolas Sarkozy de convaincre ses alliés arabes de leur fournir des armes, a déclaré l'écrivain-philosophe Bernard-Henri Lévy, qui a assisté à l'entretien.

Le général Ramadan Zarmouh et le colonel Ahmed Hachem, ainsi que le représentant local du Conseil national de transition (CNT), Souleiman Fortia, ont été reçus pendant environ 45 minutes par le président français, a-t-il précisé à Reuters.

"Ils sont venus expliquer que la clef de Tripoli était à Misrata, pour peu qu'on les soutienne, y compris en convainquant nos alliés arabes de leur fournir les armes nécessaires", a précisé Bernard-Henri Lévy. "Ils demandent une meilleure coopération avec l'Otan et une aide de toute nature."

Le Qatar, membre de la coalition internationale conduite par la France et la Grande-Bretagne, qui soutient les insurgés anti-kadhafistes par des frappes aériennes, est un des pays arabes susceptibles de leur fournir des armes.

Selon Bernard-Henri Lévy, engagé depuis le début de la crise libyenne auprès des insurgés, le Qatar a déjà fourni des armes aux rebelles du Djebel Nefoussa, autre foyer de combats où il s'est rendu récemment, à proximité de Tripoli.

"Le président ne s'est engagé à rien" concernant d'éventuelles livraisons d'armes, que la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Libye ne permet en principe pas, a déclaré l'écrivain.

Il a cependant dit à Reuters avoir eu le sentiment que Nicolas Sarkozy avait "reçu le message".

Il a précisé que la délégation libyenne avait ensuite eu une réunion avec des militaires français à l'Elysée.

Selon Bernard-Henri Lévy, c'était la première fois que les deux chefs militaires sortaient de Misrata, ville portuaire située à 200 km de Tripoli et symbole de la résistance de l'opposition libyenne aux forces de Mouammar Kadhafi.

La rencontre de l'Elysée intervient alors que le CNT affirme avoir repris le contrôle des abords du port pétrolier de Brega, dans l'est de la Libye.

Les deux chefs militaires des insurgés de Misrata ont prévu de tenir une conférence de presse à 15h00 à Paris.

Par Reuters

mehdi-amazigh
20/07/2011, 14h38
"Si on écoute les trois hommes qui étaient là, pour peu qu'ils en aient les moyens, il leur suffit de quelques jours pour arriver aux portes de Tripoli", a insisté le philosophe. "La libération de Tripoli ne pourra se faire que dans la tenaille des combattants de Djebel Nefoussa et des combattants de Misrata", a-t-il expliqué. "Or le Djebel Nefoussa a reçu des quantités d'armes du Qatar, c'est la raison pour laquelle il ont enregistré de tels succès dans les derniers jours. Misrata n'a pas reçu l'équivalent de cet équipement et de cette aide."

Ah bon ce sioniste est un philosophe???
Libérer Tripoli? de qui au juste???

oudjda
20/07/2011, 16h04
alors les marocains pros sarkozy et tout les autres, qu'est ce qu'ils attendent pour aller liberer tripolis, s'ils ont un grame de rajla, ou bien ils ce contente d'attendre les mandas a western union envoyé par les artistes et coiffeuses en europe et moyen orient.

Djebel Nefoussa a reçu des quantités d'armes du Qatar,
bravo qatarrien que les femmes les gardes de kaddafi peuvent liberer qatar en quelque minutes

Cell
20/07/2011, 18h40
Ah bon ce sioniste est un philosophe???
Libérer Tripoli? de qui au juste???

De kaddafi dans un premier lieu ........ Et puis si ça découle sur une occupation .... Les libyens aviseront .

born_hittiste
20/07/2011, 18h56
pourquoi ils demandent pas l'aide de l'ONU et il est ou alain juppé ?


apparement sarkozy et bhl veulent gagner la guerre en libye au loto...:lol:

soufiane-oujda
20/07/2011, 21h29
Au fur et a mesure que ce conflit dure les insurges vont avoir l'air plus faible vis a vis de kadafi ...

C'est bizarre d'ailleurs qu'ils n'ont pas réussit a le déboulonner jusqu'a maintenant malgré l'aide de l'otan, soit c'est le fait qu'il soit super armé sur le terrain avec des troupes très bien entrainés qui donne cette résistance a kadafi, soit c'est le fait que c'est une guerre tribale de fond des tribus a tripoli et syrte proches de kadafi contre celles de bengazi et celles de l'ouest aussi ...

En plus c’est logique qu’il va y avoir des combats atroces pour détenir brega, parce que ca sent que les insurges ne vont pas dépasser rass lanouf au meilleurs des cas, kadafi ne peut plus faire des attaques donc la solution politique se dessine avec des frontières plus ou moins a brega … reste a voir qui va contrôler cette dernière c’est question de pétrole et de fric.

mehdi-amazigh
20/07/2011, 21h55
De kaddafi dans un premier lieu
Le HIC est qu'une grande partie des Libyens le soutient.........

traks
20/07/2011, 22h06
philosophe ta3 paris match :22:

Cookies