PDA

Voir la version complète : Le processus de normalisation en cours entre le Maroc et l'Algérie de "nature à contribuer à la réso


Maghreb-United
22/07/2011, 13h33
Le processus de normalisation en cours entre le Maroc et l'Algérie de "nature à contribuer à la résolution" de la question du Sahara (Fassi Fihri)


Manhasset (Banlieue de New York)- Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taib Fassi-Fihri, a souligné, jeudi soir à Manhasset, que le processus de normalisation en cours entre le Maroc et l'Algérie est de "nature à contribuer à la résolution" de la question du Sahara.

http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_processus_de_norm9797/downloadFile/photo/Manhasset-Fassi-Fihri.M.jpg
Ce processus qui englobe "plusieurs secteurs ainsi que des échanges de visites au niveau ministériel et de réflexions est également de nature à relever les défis auxquels fait face la région du Maghreb arabe aux niveaux économique et sécuritaire et partant, à contribuer à la résolution de ce différend régional", a dit le ministre lors d'un point de presse, à l'issue du 8eme round de pourparlers informels sur le Sahara, tenu du 19 au 21 courant, sous l'égide des Nations unies.

A cet égard, le ministre a appelé l'Algérie à se conformer à la légalité internationale, notamment le droit humanitaire dans les camps de Tindouf.

"Ces 8èmes pourparlers informels ont permis à la partie marocaine de réitérer son appel à la communauté internationale et à l'Algérie, en tant que pays hôte des réfugiés sur son territoire, d'appliquer d'abord et avant tout le droit humanitaire international, notamment l'organisation et l'enregistrement" des populations vivant dans les camps de Tindouf, en Algérie depuis des décennies, a-t-il dit.

Le ministre a relevé, à ce propos, "une ambiguïté quant aux lois appliquées dans les camps en territoire algérien, à la responsabilité et aux engagements nécessaires auxquels l'Algérie doit se conformer".

Les autres parties se "complaisent dans une posture figée", a regretté le ministre, dénonçant le "reniement du polisario de ses engagements" sur notamment l'examen de la "question des droits de l'Homme que lui-même avait réclamé".

Fort de son arsenal juridique en matière des droits de l'Homme, le Maroc avait accepté cette proposition, a dit le ministre, pointant du doigt "la très forte hésitation du polisario à l'égard de l'approche novatrice initiée par l'Envoyé personnel de l'ONU, Christopher Ross, ainsi que vis-à-vis des nouveaux thèmes inclus dans cette approche", à savoir la gouvernance territoriale, liée notamment à l'éducation, la santé et l'environnement.

Le Maroc a noté avec satisfaction que les Nations unies, tel que stipulé dans la dernière résolution du conseil de sécurité, insistent pour que les deux parties s'inscrivent dans cette approche parallèle.

"Plus important encore, a-t-il insisté, il y a nécessité de faire participer (aux prochaines réunions) les représentants légitimes et crédibles des provinces et en dehors, afin qu'ils puissent apporter leur contribution et réfléchir à un règlement définitif".

Parmi les thèmes inscrits dans le cadre de cette nouvelle approche, le ministre a cité, également, la question des richesses naturelles.

Le Maroc, quant à lui, a exprimé sa "totale disposition à poursuivre l'examen de tous ces points", a poursuivi M. Fassi Fihri.

Ce round, a-t-il dit, a été également "une nouvelle occasion pour présenter l'initiative marocaine d'autonomie en ce qu'elle a de global et rappeler son caractère légitime tel qu'il a été souligné par le conseil de sécurité de l'ONU, ainsi que son respect total de la légalité internationale".

"Fort de l'unité de son front intérieur autour de la question du Sahara, et de la légitimité et de la justesse de sa cause, le Maroc ne restera pas les bras croisés et poursuivra sa marche de développement sur les plans socio-économique et culturel, mais aussi politique, rappelant à cet égard la tenue de la consultation référendaire sur le nouveau projet auquel les Marocains ont massivement adhéré, a-t-il indiqué.

La délégation marocaine à ces pourparlers comprenait outre M. Fassi Fihri, Mohamed Yassine Mansouri, Directeur général des Etudes et de la documentation (DGED) et Maouelainin Khalihanna Maouelainin, Secrétaire général du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes (CORCAS).


MAP

oukil salah
23/07/2011, 00h44
"Plus important encore, a-t-il insisté, il y a nécessité de faire participer (aux prochaines réunions) les représentants légitimes et crédibles des provinces et en dehors, afin qu'ils puissent apporter leur contribution et réfléchir à un règlement définitif".

le prochain round le polisario aura en face de lui des sahraouis marocains qui vont se proclamer representants legitime de tous les sahraouis et qui vont le crier haut et fort aux nations unis

plus ça dure plus ça se complique

houari16
23/07/2011, 00h47
Le processus de normalisation en cours entre le Maroc et l'Algérie de "nature à contribuer à la résolution" de la question du Sahara (Fassi Fihri) aprés l échec à Manhasset ..ce discours pour la consommation locale marocaine
@Maghreb -United
Fakou ..! , aussi les barbus algériens entre au Maroc ...donc y a une contradiction de votre MAE ????

absent
23/07/2011, 00h57
donc y a une contradiction de votre MAE ????
elle est ou la contradiction

houari16
23/07/2011, 01h18
@Maghreb United
Ce que la MAP , ne te le dit pas ?
Les choses avancent lentement.

Dans une déclaration à la presse, rapportée par l’agence EFE, Christopher Ross a reconnu que les négociateurs ont abordé « la question du corps électoral et des mécanismes de l’autodétermination», sans qu’il y ait de rapprochement entre les deux parties. Le traitement de cette question constitue alors la principale avance de la prochaine réunion informelle.

La MAP souligne que « les parties ont également entamé une réflexion sur la manière d’aborder les sujets de discussion agréés, à savoir les ressources naturelles et le déminage  ». Le médiateur onusien a affirmé qu’« à la fin de la réunion, chaque partie a continué à rejeter la proposition de l’autre comme base unique des négociations à venir».
Carte du HCR

Fort de la déclaration 1979 du Conseil de sécurité appelant au recensement de la population des camps de Tindouf, une première, Taïeb Fassi Fihri a rappelé que « tout réfugié, où qu’il soit, demande, exige et a le droit d’être enregistré et de détenir une carte du HCR qui l’identifie pour pouvoir bénéficier d’une interview individuelle, afin de faire prévaloir le retour possible à la mère patrie ». Et d’ajouter que « le Maroc a rempli ses obligations et il en a été félicité. En revanche, c’est le trou noir par rapport aux obligations attendues de l’Algérie et du Polisario pour la mise en œuvre du recensement et de l’enregistrement des populations séquestrées ».

La délégation marocaine, au septième round de ces pourparlers, se composait de Taïeb Fassi Fihri, Mohamed Yassine Mansouri, directeur général des études et de la documentation (DGED) et Maouelainin Ben Khalihanna Maouelainin, secrétaire général du CORCAS.
M.J.
Mohamed Jâabouk Taieb Fassi se félicite de son travail ? et n a ses yeux que sur le Voisin .
Il na vait pas constaté que les choses avancent doucement et s enregistrent à l ONU , comme
1/«la question du corps électoral et des mécanismes de l’autodétermination »,

2/ à savoir les ressources naturelles

3/ à savoir le déminage

absent
23/07/2011, 02h52
houari

@Maghreb United
Ce que la MAP , ne te le dit pas ?

c'est un article de journal marocain daté du 9 juin et qui parle du 7 eme round

comme toujours, la desinformation et la malhoneteté


voila le debut de l'article

Réunies les 5 et 7 juin à New York, les délégations du Maroc et du Polisario se sont mies d’accord pour examiner en juillet la question du corps électoral et des mécanismes de l’autodétermination. Une grande nouveauté.

Le processus des pourparlers informels entre le Maroc et le Polisario poursuit son chemin, en dépit des déclarations itératives des deux parties, niant, comme d’habitude, toute avance à l’issue du round de négociations. Preuve en est la prochaine réunion de discussions, huitième du genre, qui aura lieu à Manhasset en juillet.



Taieb Fassi se félicite de son travail ? et n a ses yeux que sur le Voisin .
du blabla
Il na vait pas constaté que les choses avancent doucement et s enregistrent à l ONU , comme
comme tjrs du blabla

1/«la question du corps électoral et des mécanismes de l’autodétermination »,
remarque ce que dit ross

Le médiateur onusien a affirmé qu’« à la fin de la réunion, chaque partie a continué à rejeter la proposition de l’autre comme base unique des négociations à venir».

si le maroc discute les listes electorale, il reste ferme sur l'autonomie et rien que l'autonomie

2/ à savoir les ressources naturelles
autonomie oblige, le polisario et les sahraoui s'autogereront, ils doivent savoir quels ressources ils auront et de quels financements du gouvernement centrale il beneficieront comme le stipule la constitution sur la regionalisation



3/ à savoir le déminage

le deminage a commencé depuis des années deja et ce n'est qu'une premiere etape, la suivante c'est l'echange de visites massif par voie terrestres et le recencement des populations de tindouf

tu connais la suite ou pas?

keazy
23/07/2011, 07h26
ce discours pour la consommation locale marocaine

Houari,tu as abusé de cette formule,tu l'as usé.Il te faut inventer autre chose.L'interieur sait de koi il parle,mais pas toi qui est loin tres loin du sahara et du sahraouis et meme du peuple marocain

Doctrinal
23/07/2011, 12h06
Ce salopard de fassi fehri, toujours prompt à accuser l'algérie.

Zirds
23/07/2011, 12h31
je doit avouer qu'ils ont réussit un coup de poker les dirigeants marocains

continuer a porter l'attention du peuple sur le Sahara occidentale et en faire une cause nationale et les faire oublier leur misère et l'injustice

je crois que le statu quo arrange plus les dirigeants marocains que toute autre partie

MJB
23/07/2011, 14h06
je crois que le statu quo arrange plus les dirigeants marocains que toute autre partie
AHMAD ALLAH si ça t'arrange toi aussi: malheureusement, ce n'est pas le cas.

MJB
23/07/2011, 14h08
@ 3
ach rak tadbaz?????

traks
23/07/2011, 14h24
patati patata...rien a compris a leur truc....je suis sur que lui méme n'a rien compris a ce qu'il a dit .....

absent
23/07/2011, 14h28
je doit avouer qu'ils ont réussit un coup de poker les dirigeants marocains

continuer a porter l'attention du peuple sur le Sahara occidentale et en faire une cause nationale et les faire oublier leur misère et l'injustice

Le plus gros coups qui risque même d'être une menace pour les dirigeants Marocains ,c'est que le Sahara est devenu une cause populaire ,au main du peuple;)

L'interlocuteur c'est 35 millions de Marocains.

MJB
23/07/2011, 14h37
Ce salopard de fassi fehri, toujours prompt à accuser l'algérie.
IL N'Y A PAS DE FUMEE SANS FEU.

soussi82
23/07/2011, 20h01
Ce salopard de fassi fehri, toujours prompt à accuser l'algérie.

..................................

On appelle ça de la diplomatie intelligente.

Toujours rappeler à la communauté internationale que c'est l’Algérie qui bloque le processus et non son pantin polisarien...

houari16
23/07/2011, 23h10
Ce salopard de fassi fehri, toujours prompt à accuser l'algérie.
On appelle ça de la diplomatie intelligente.
plutot dire " diplo-machine intelligente démesurée pleine d hypocrisie affichée ."

charaf06
24/07/2011, 02h53
par doctrinal.
Ce salopard de fassi fehri, toujours prompt à accuser l'algérie.

réponse: le salopard c'est celui qui parle toujours de salopards et au pluriel.la junte.
insultes gratuite comme d'hab.

houari16
24/07/2011, 03h01
@charaf06
une diplomatie intelligente , oh pardon inintelligente en diplomatie intelligente démesurée pleine d hypocrisie affichée et apparente envers le voisin "
A bon entendeur

MJB
24/07/2011, 13h54
Ce salopard de fassi fehri, toujours prompt à accuser l'algérie.
MATAHCHAMCH A IBNOU ADAM: SI VRAIMANT TU L'ES ??.

Cookies