PDA

Voir la version complète : Le classement mondial de la liberté de la presse selon RSF


nassim
15/09/2004, 15h47
Depuis 2 ans, l’ONG Reporters Sans Frontières (RSF) s’est lancée dans une excellente initiative qui consiste à réaliser chaque année, le classement mondial de la liberté de la presse. Sachant que cette dernière est souvent considérée comme un excellent indicateur de la démocratie d'un pays, l'interêt du classement devient évident.

Si je compare les classements 2002 et 2003, il en ressort plusieurs constatations :
1- L’Algérie, qui a été 95ème en 2002, a fait un formidable plongeant en 2003 pour se pointer à la 108ème place. Certains diront que c’est la faute aux criquets pèlerins; moi, je dis que c’est la faute à Boutef !
En attendant le classement 2004 qui devrait confirmer l’aggravation de la situation de la presse en Algérie (Affaires Benchicou et Ghoul), on se consolera avec le classement catastrophique du Maroc et de la Tunisie ! :mrgreen:

2- Les pays nordiques confirment l'excellence de leurs modèles démocratiques plus sains que jamais. La meilleure liberté de la presse et le plus faible taux de corruption du monde.

3- Les Etats-Unis qui peuvent se targuer d’avoir une constitution qui garantit une liberté d’expression totale, dégringole dans le classement à cause des appétits impérialistes des neo-conservateurs.

Merci à RSF pour l’excellent travail qu’ils font !

Rapports à lire :
Classement 2003 : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=8240
Classement 2002 : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=4097

Yassine al tighzirti
16/09/2004, 10h39
Azul

Tres intéressant ces articles Nassim. D'ailleurs on voit que la France aussi a fait un plongeon de 15 points! J'aimerai bien savoir à quoi c'est du.... Sarkozy??

Alain
16/09/2004, 15h30
Interessant en effet mais attention : rsf ne donne de sa méthodologie qu'une description vague. Or publier une enquête sans publier la méthodologie (nb d'enquêtés notamment mais aussi ce qu'on a demandé et comment on a quantifié les réponses) est très délicat .... On fait dire ce qu'on veut aux situations réelles sauf pour les cas extrêmes comme ici la Birmanie ou la Corée du Nord mais pour ceux là pas besoin d'enquête !


Ce questionnaire a été adressé à des personnes ayant une réelle connaissance de la situation de la liberté de la presse dans un ou plusieurs pays : des journalistes locaux ou résidant dans le pays, des chercheurs, des juristes, des spécialistes d'une région et les chercheurs du secrétariat international de Reporters sans frontières. Les pays classés sont ceux pour lesquels Reporters sans frontières a reçu des questionnaires remplis par plusieurs sources indépendantes. D'autres n’y figurent pas par manque d'informations fiables et étayées. En cas d'égalité entre plusieurs pays, ces derniers sont classés par ordre alphabétique.

Afin d'établir ce classement, Reporters sans frontières a réalisé un questionnaire reprenant les principaux critères – 53 au total - permettant d'évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné.

Ce questionnaire recense l'ensemble des atteintes directes contre des journalistes (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre des médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Il note également le degré d'impunité dont bénéficient les auteurs de ces violations de la liberté de la presse. Ce questionnaire prend également en compte le cadre juridique régissant le secteur des médias (sanction des délits de presse, monopole de l'Etat dans certains domaines, présence d'un organe de régulation, etc.) et le comportement de l'Etat face aux médias publics et à la presse internationale.

Il relève aussi les principales atteintes à la liberté de circulation de l'information sur Internet.
53 critères OK ... Mais on ignore comment les "notes" ont été établie par les questionnés et comment ces notes élémentaires (qualitatives ? quantitatives ? Estimation perso ? Selon une règle ? comptage ?) ont donné la note unique publiée.

Bon, ces données brutes obtenues, il reste dans toute enquête une part d'arbitraire ... notamment dans les pondérations (corrections apportées aux résultats bruts) et ce pour X raisons soit à cause d'un "biais" quelconque qu'on a sous estimé ou pas vu soit parce qu'on estime que tel paramètre a plus d'importance que les autres. Aucune enquête n'est indépendante des enquêteurs - analystes comme en science physique.

Bon. A partir de ça il est impossible sérieusement de donner une note comme 9,17 ! Il aurait été plus juste de donner qq catégories par exemple ou de déterminer un, 2, 3 axes pertinents. Par exemple : accès aux infos, liberté d'expression, impact des services de l'état, etc. Ils l'ont peut être fait d'ailleurs mais ne l'ont pas publié.

nassim
16/09/2004, 20h19
soit à cause d'un "biais" quelconque qu'on a sous estimé ou pas vu soit parce qu'on estime que tel paramètre a plus d'importance que les autres
J'espère que tu ne t'attends pas à une sorte d'équation universelle qui déterminerait avec exactitude le degré de liberté de la presse d'un pays!

RSF a bien expliqué sa méthode et le classement reflète assez bien la carte mondiale de la liberté de la presse.

Peux-tu nous donner UN SEUL exemple de pays dont la position dans le classement te parrait exagérée ?

Alain
17/09/2004, 07h52
Qui parle "d'équation universelle" ? De quel chapeau sors tu ce concept ? Et du reste qui utilise une "équation universelle", dont on ignore les paramètres et la formule, si ce n'est cette enquête précisément ?

Ce que j'écris sont tout simplement les questions habituelles sue les enquêtes socio et non l'expression de mon opinion farfelue !

J'ai écrit ce message pour attirer l'attention de ceux qui ne connaissent pas la question de ne pas gober sans réfléchir des "notes" données au 1/100 près. qui donne une impression d'exactitude. Tu préconises quoi ? Que les gens ne réfléchissent pas au méthodes d'obtention ? Du moment qu'il y a des chiffres précis c'est bon ?

Je ne sais personnellement pas comment rsf a obtenu ces notes. Tu as autre chose que ce qui est dans le § intitulé "méthodologie" ?

Pour toi une enquête est juste si elle est plausible ? Elle est plausible si elle n'a rien d'exagéré ? Elle n'a rien d'exagéré si ça correspond à ton opinion générale ? Et tout ça justifie bien sûr des notes au 1/100 !

Je ne vais pas entrer dans un débat sur les méthodologies d'enquête. Que le lecteur se demande comment on a obtenu puis quantifié puis agrégé des données sociologiques qu'on lui présente, c'est tout ce que j'ai voulu dire, mon message était BIENVEILLANT. RSF a d'ailleurs dû peser le pour et le contre, le pour est l'impact sur le public : une liste classée est une "information" percutante qu'on perçoit bien.

Rino
17/09/2004, 09h21
Bonjour,
C'est vrai Alain tu nous a poussé a refelechir ...
Des données d'une telle exactitude pour une science qui est loin d'etre exacte!!!
Les valeur vont de 0.5-99.5, si l'unité est 0.01 ca nous fera 9900 valeurs ....

Et d'un, c'est inutile car il n y a que 166 pays. Un systeme de classe de regrouppement (grades : A, B, C) aurait été suffisant.
Et puis reellement quel est le sens de 0.01 devant 99 ??? (qd les notes d'un eleve sont sur 20, la plus petite unité sensée est de 0.25).

Je pense que c'est une valeur moyenne de plusieurs jugements, a ce moment la c'est plausible. Nous le savons, la valeur moyenene n'a jamais de sens tangible.
Bien a vous

Rino
17/09/2004, 09h50
@Alain
Le pb dans ce classement c'est que l'ecart entre les pays occidentaux et ceux du tiers monde est extremement grand!!! l'echelle n'est plus du tout la meme dans ce cas.

Imaginons que l'on essaye de faire un regroupement dans l'ensemble des pays, vous verrez qu'il y a perte d'information!!! tous les pays riches vont appartenir a la meme classe "A", c'est pas le but recherché. :wink:

nassim
17/09/2004, 10h35
mon message était BIENVEILLANT
Oui mais il ne faut pas te fâcher non plus. Je te posais une question, rien de plus!
Dans ton 1er post, tu semblais douter de la fiabilité du classement RSF. En citant un exemple contradictoire, tu pouvais appuyer ton raisonnement.
Sinon lorsque tu dis que "il est impossible sérieusement de donner une note comme 9,17", tu te trompes. RSF utilise 53 critères (dans chaque pays) notés par des personnalités indépendantes, et selon le calcul effectué sur l'ensemble des notes, il est parfaitement possible d'obtenir des notes à deux décimales.
Bref, pour la méthodologie, un résumé est donné dans cette page : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=8241 et pour plus de détails, il suffit de les contacter.

Les valeur vont de 0.5-99.5, si l'unité est 0.01 ca nous fera 9900 valeurs....Et d'un, c'est inutile car il n y a que 166 pays. Un systeme de classe de regrouppement (grades : A, B, C) aurait été suffisant.
Tu as perverti l'analyse mathématique, Rino!

Je pense qu'il ne faut pas dévier du sujet central du topic et regarder l'aspect politique (et non mathématique!) du classement.

Alain
17/09/2004, 11h30
Salut Nassim

Mais tu as lu mon message ? Tu connais un peu les enquêtes et comment on les mène ?

Et c'est ça que tu appelles "poser une question rien de plus" ? Assume un peu quand même tes paroles et leur ton, Nassim. Moi je trouve que tu affirmes beaucoup plus que tu ne poses de question ! Et la seule question que tu as posée était plus un ordre à exécuter de suite qu'une interrogation à un intervenant qui appelle à la prudence. Je t'ai montré que cette -unique- question n'a pas de sens vis à vis de la question de la quantiification (codification / agrégation), objet de mon message de départ.

OUI j'ai lu la méthodologie citée je l'ai même "citée", NON elle ne donne rien de précis à part le nombre de critères et le fait que les infos sont donnés par des "personnalités indépendantes".

J'ai pris un peu de mon temps pour pérciser des questions d'ordre général, réminiscence car j'ai commencé ma carrière en 80 dans les enquêtes socio et j'en fait encore de ci de là (stat), ça m'a paru utile de lever cette question. En ce qui me concerne : basta :smile: L'affaire est close.

En toute amitié quand même.

Salut

Alain
17/09/2004, 12h47
Salut Rino

La question des indicateurs globaux est ... qu'ils sont globaux ! Le PIB en est un, certe c'est un nombre précis (et obtenu précisément par addition) mais sa signification est discutée.

L'autre question est la mesure.

Et dans les critères socio quoi prendre ? Comment additionner ? Imagine toi devant un cahier des charges d'un client type chaîne de magazin : évaluez moi la satisfaction de mes clients ... Arg ! Où quand comment ... Tu fais ton rapport, que lit le client ? Ta conclusion littéraire (analytique mais littéraire) et le chiffre moyen ... Peut être va t il aller voir un peu plus précisément ...

On arrive à des incertitudes qui se rélèvent simplement lorsqu'on fait faire des enquêtes par des organismes indépendants : divergences assurées. Même en mesures physiques si celle-ci sont complexes (radio activité, pollution, niveau sonore, etc) ou variable dans le temps et/ou dans l'espace.

Toujours la même lancinante question : que mesurer ? On fait des normes de façon à ce que tout le monde fasse au moins la même chose.

Et pire que ça une fois la quantification obtenue, peut on comparere les mesures entre elles ? En matière de radio activité en faible quantité par exemple, la mesure est facile mais l'effet sur la santé est quasi inconnu, alors on suppose qu'il y a cumul linéaire alors on compare les cumuls ... Sans compter ce qui est externe ou interne (ingéré) ... Pas simple.

Pour revenir à l'échelle fournie par RSF, elle a le mérite d'exister, c'est déjà énorme. Mais que mesure t elle ? Par exemple le Mali à 11 et le Japon 8, ça veut dire ? Je remarque une élévation brutale en bas vers la Lybie, on passe de 60 à 100 en 15 pays.

nassim
17/09/2004, 13h12
j'introduis des considérations très modestement un peu pro
Je vais finir par croire que tu as une dent contre RSF! Tu veux peut être qu'on les renvoie refaire leurs cours de maths et de déontologie journalistique ? :mrgreen:

Sinon, je ne vois pas ce que tu as pu introduire de concret. Tu as émis des doutes sur la fiabilité du classement et t'as conclu en disant que "A partir de ça il est impossible sérieusement de donner une note comme 9,17", ce qui est faux.

Je veux bien croire que tu veuilles nous éclairer sur le principe des enquêtes d'opinion, mais en attendant, tu n'as pas été convaincant. Peut être que le mauvais classement de la France t’a mis hors de toi ?!

Ce topic a été ouvert tout en sachant que RSF a une certaine réputation de sérieux et jusqu'à preuve du contraire, je n'ai aucune raison de penser que le classement proposé n'est que propagande au profit d’intérêts obscurs.

Sinon, il faut garder à l'esprit que le classement concerne la liberté et non la qualité de la presse. Ce n'est pas parce que la qualité de la presse aux USA est excellente que sa liberté suivra. Comme l'a relevé RSF, les attentats du 11/9 ont eu des effets néfastes sur la liberté de la presse américaine et celà se voit dans le classement. L'exemple de Moore est édifiant : A la moindre inattention de ses gardes du corps, il risque d'être massacré par les fanatiques pro-Bush. Et il n'est pas le seul. Beaucoup de journalistes américains lauréats du prix Pulitzer sont réduits au cirage de pompes, à l'auto-censure et n'osent plus critiquer l'administration Bush.

Alain
17/09/2004, 14h01
Nassim ton message est limite offensant : procès d'intention. Est ce vraiment digne d'un débat ? J'avais l'intention de laisser choir vu le melntendu mais là vu ce que tu t'autorises à mon égard sur une question pourtant assez neutre qui aurait peu être débattue rapidement.

Je vais finir par croire que tu as une dent contre RSF!
Pourquoi "tu vas finir par penser", je dis quoi de plus que mon 1er message ? Parce que je réponds à tes messages alors "j'ai une dent contre RSF " ? Procès t'intention, je ne critique pas RSF. Je ne pense pas de mal à leur endroit. Ce sont ces listes globales qui sont en cause car les média s'en emparent etc et simplifient à l'extrême la vie sociale.

Tu veux peut être qu'on les renvoie refaire leurs cours de maths et de déontologie journalistique ?
Rien à voir avec les math. Mais de la codification … Là j'abandonne les explications … quant à la déontologie journalistique, elle n'a rien à voir non plus. Et la presse er ses implications dana ls société c'est quand même un peu plus compliqué que l'opposition liberté / contrainte.

Sinon, je ne vois pas ce que tu as pu introduire de concret.
TU ne vois pas : donc il n'y en a pas. Et toi qu'à tu apporté de concret ? A part dire que cette liste te satisfaisait parfaitement ? Moi aussi tu sais, je retrouve grosso modo des idées que j'ai sur la question. Ce n'est pas la question, c'est une enquête donc au delà du grosso modo ou du "pas exagéré". Quant à apporter du concret tu veux que je refasse une enquête en // ?

Tu as émis des doutes sur la fiabilité du classement
Tu n'a pas compris. Ce classement n'est pas accompagné de la méthodologie. Et on peut faire des TAS de classements selon la manière dont on s'y prend. Point barre.

et t'as conclu en disant que "A partir de ça il est impossible sérieusement de donner une note comme 9,17", ce qui est faux.
Non c'est vrai. Et ce n'est pas une conclusion, juste une remarque par exemple il y a aussi un espace d'incertitude (+- qq chose). Tout cela est d'une extrême banalité.

Je veux bien croire que tu veuilles nous éclairer sur le principe des enquêtes d'opinion, mais en attendant, tu n'as pas été convaincant.
Ce n'est pas une opinion !!!! Ce sont des méthodologies ultra basiques. Ca n'a pas à être convaincant ! Ca supposerait que c'est une thèse personnelle, or il s'agit de science humaines indépendante de ma personne.

Peut être que le mauvais classement de la France t’a mis hors de toi ?!
Procès d'intention. Je n'en ai jamais parlé et ne le pense pas.

Ce topic a été ouvert tout en sachant que RSF a une certaine réputation de sérieux
Rien à voir. Sérieux ou pas; c'est inhérent aux enquêtes socio. Je n'avais pas l'intention de radicaliser ma position. On ne parle pas politique.

et jusqu'à preuve du contraire, je n'ai aucune raison de penser que le classement proposé n'est que propagande au profit d’intérêts obscurs.
Procès d'intention, jamais rien dit de tel. Ni même soulevé le problème.

Sinon, il faut garder à l'esprit que le classement concerne la liberté et non la qualité de la presse.
OK j'avais bien lu.

nassim
17/09/2004, 23h55
Nassim ton message est limite offensant : procès d'intention
Incroyable! Je t'invitais à argumenter et tu m'accuses de t'avoir fait un procès d'intention ?!
Au lieu de discuter du classement lui même et essayer de comprendre pourquoi tel pays "civilisé" est moins bien classé que tel pays "sous-dev", tu as dévié le sujet en discussions sur l'aspect mathématique des enquêtes d'opinion!

Tu dis :
A partir de ça il est impossible sérieusement de donner une note comme 9,17
Il aurait été plus juste de donner qq catégories par exemple ou de déterminer un, 2, 3 axes pertinents
Mais que mesure t elle ? Par exemple le Mali à 11 et le Japon 8, ça veut dire ?

Et moi je dis :
1- Comme je l'ai dit plus haut, il est tout à fait possible d'obtenir des notes à deux décimales.

2- C'est le choix de RSF et dès lors qu'il est objectif, je ne vois pas où est le souci. L'ONG Transparency International publie chaque année un classement de l'indice de perception de la corruption dans le monde et ce dernier ressemble à celui de RSF. D'ailleurs, à y regarder de près, on voit bien que la liberté de la presse évolue dans le même sens que l'IPC. Les pays nordiques ont la meilleure liberté de la presse mais aussi le plus faible IPC.

3- Le faible écart entre les notes du Mali et du Japon montre simplement que le journaliste a relativement la même liberté d'expression peu importe qu'il travaille dans le confort high-tech de Tokyo ou la misère de Bamako.

Le classement TI de l'IPC est tout aussi intéressant à consulter :
http://www.transparency.org/pressreleases_archive/2003/2003.10.07.cpi.fr.html

Peace. :wink:

Cookies