PDA

Voir la version complète : L’Arabie Saoudite dans la mondialisation : L’économie saoudienne à l’horizon 2025


zek
25/07/2011, 20h25
« A l’horizon 2024, si Dieu le veut, l’Arabie Saoudite disposera d’une économie prospère bâtie sur des fondations durables. Elle offrira des possibilités d’emplois satisfaisantes à l’ensemble de ses citoyens, elle sera dotée d’un système éducatif performant, d’une excellente couverture santé pour tous, et de tous les services nécessaires au bien être de ses citoyens, tout en préservant les valeurs sociales et religieuses ainsi que l’héritage national. »

Cette prévision avancée à l’aube du VIIIe plan quinquennal, reste l’objectif des réformes économiques entreprises au sein du royaume wahhabite. Le royaume cherche plus que jamais à mettre en place une économie diversifiée, c’est-à-dire qui ne dépende plus exclusivement du pétrole, susceptible d’engendrer croissance et emplois, et de faire de l’Arabie Saoudite un acteur de premier plan sur la scène régionale et internationale. Dans le cadre des plans quinquennaux établis à partir des années soixante pour planifier sa croissance le royaume a établi un certain nombre d’objectifs dans cette perspective :

* Une croissance démographique contrôlée. Depuis plus de vingt ans la croissance de la population saoudienne s’inscrit au dessus de 2% l’an. Il s’agit de la ramener à 0,8% en 2024. Soit une population totale juste en deçà de 30 millions d’habitants, dont quatre millions d’étrangers contre plus de six aujourd’hui.

* Le doublement du revenu par tête. De 43 333 Riyals Saoudiens, environ en 2000 à 98 000 RS, soit approximativement 25 000 dollars. Pour y parvenir la croissance économique devra être supérieure à 6% par an.

* Une hausse des dépenses d’investissement de 10% par an, jusqu’à ce qu’elles représentent 34% du PIB, tandis que les dépenses de fonctionnement reculeront de 70% à 55% du PIB. Ces dépenses d’investissements doivent multiplier les exportations de produits non pétroliers par huit d’ici 2024 pour passer de 52 milliards de riyals à 430 milliards de riyals. Dans le même temps les exportations pétrolières progresseraient de 50% passant de 181 mds de SR à 294 mds de SR.

* Promouvoir une croissance du secteur industriel plus rapide que celle du secteur pétrolier : 7,8% contre 4,3% actuellement. Ce qui ne sera possible qu’avec une évolution radicale du marché du travail.

Chambre de commerce franco-arabe

maB2rOc
25/07/2011, 21h17
bonne chance au saoudien , je voudrais juste qu'il se réconcilie avec les Iran , ce dernier a beaucoup de savoir a transmettre au saoudien et en plus ces vos frère dans la foi inchallah
et qu'ils donnent de vrai droit au femme , ces importe quoi se qui font et une justice équitable et inchallah sa sera un pays développer , a eux seul peuvent unifier les musulmans mes faut arrêter de faire les toutous américains .

bonne chance a nos frère

zek
26/07/2011, 09h49
Ajawharah District à Ryad

Business district, a regional retail and entertainment district with a regional park, a research campus and office park district, and several neighborhood districts.

http://nsa28.casimages.com/img/2011/07/26/110726093818405419.jpg


KSU Ryad

http://i999.photobucket.com/albums/af117/Ahmadrashid/SAU-Naif.jpg

Cookies