PDA

Voir la version complète : Le groupe Benamor renforce ses capacités de production de concentré de tomate


loursse
26/07/2011, 15h59
Le groupe Benamor a mis en service ce lundi 25 juillet une nouvelle unité de production de concentré de tomate d’une capacité de 2200 tonnes par jour à Boumaiza, près de Skikda.

« Cette nouvelle unité, la plus grande en termes de capacité de production, a nécessité un investissement de 1,2 milliard de dinars. Sa capacité doit atteindre 5000 tonnes en 2012. Elle a permis la création de 65 postes d’emplois directs », a déclaré à TSA, Laid Benamor, PDG du groupe privé. La nouvelle conserverie permet au groupe Benamor d’atteindre une capacité de production de 7000 tonnes de concentré de tomate par jour. « Avec nos trois unités, nous sommes à 7000 tonnes par jour de concentré de[/COLOR] tomate. Notre part de marché est entre 50 % et 60 % », a précisé M. Benamor dont l’objectif est d’exporter du concentré de tomate dans les cinq prochaines années. « Notre objectif est d’exporter », affirme‑t‑il.

« On travaille beaucoup en amont pour améliorer les rendements, mettre en place de nouvelles techniques de production, avoir un meilleur produit. D’ailleurs, la qualité de notre tomate s’est nettement améliorée ces dernières années ». Le patron du groupe Benamor estime que les conditions sont réunies aujourd’hui pour permettre au concentré de tomate made in Algeria d’atteindre les marchés étrangers. « Nous travaillons pour obtenir une tomate algérienne bonne à exporter. Les pouvoirs publics jouent le jeu comme il le faut, en aidant les agriculteurs et les transformateurs », explique‑t‑il.

Après avoir investi dans une pépinière de tomate à Guelma ou se trouve le siège social de son groupe, Laid Benamor compte réaliser une autre pépinière à Skikda, un autre bassin de production de tomate en Algérie. « Nous allons assister les producteurs de Skikda en mettant à leur disposition une pépinière dès cette année », affirme‑t‑il. Le groupe Benamor compte poursuivre ses investissements dans l’industrie alimentaire et l’agriculture. Parmi ses futurs projets figurent notamment la mécanisation de l’ensemencement et de la récolte, la réalisation d’une unité de production d’emballage métallique, la mise en place du système d’irrigation du goutte à goutte et le développement de la production de la tomate industrielle pour atteindre les 800 quintaux/ha. « Le progrès réalisé dans la filière de la tomate ces trois dernières années est très appréciable comparativement à tout ce qui a été fait depuis l’indépendance. Il y a un développement à tous les niveaux. Nous poursuivrons nos efforts pour mécaniser la filière à l’exemple de la mise en service d’une récolteuse », a expliqué Brahim Fouad Benamor directeur général adjoint de CAB (Conserverie Amor Benamor), filiale du groupe Benamor.

Samir Rahim et Hamid Guemache

Cookies