PDA

Voir la version complète : Algerie:Manque de liquidités au niveau des postes


alino01
27/07/2011, 11h09
Un rapport interne de la Banque d’Algérie accuse les opérateurs privés activant dans le marché noir d’être à l’origine du manque de liquidités que connaissent les bureaux de poste depuis plusieurs mois

Un rapport interne de la Banque d’Algérie qualifie la multiplication des opérations de retrait de fonds des bureaux de poste d’« illogiques » et d’« incompréhensibles ». Ce document, preuves à l’appui, accuse les opérateurs privés activant dans le marché noir d’être à l’origine du manque de liquidités que connaissent les bureaux de poste depuis plusieurs mois. Ces opérateurs privés sont accusés d’alimenter leurs plus grandes opérations financières à partir de leurs comptes CCP et ce dans le but évident d’échapper aux contrôle et aux impôts. Le rapport a été élaboré par la Banque d’Algérie à la demande du Premier ministre, Ahmed Ouyahia. La Banque d’Algérie a fait une analyse et une lecture sur le manque de liquidités. A ce propos, elle souligne que la valeur des fonds retirés « cash » en 2010 s’est multipliée au niveau de pas moins de 17 wilayas du pays. La wilaya d’Oum el-Bouaghi vient en tête avec une augmentation de 522 %, vient ensuite la wilaya de Bordj Bou-Arréridj avec une augmentation de 270 % et Laghouat avec 220 %. Cette augmentation des retraits et de leurs valeurs a été et sera cette année l’origine d’un flagrant manque de liquidités lors des occasions religieuses à l’instar du mois de ramadhan, de l’Aïd et la rentrée scolaire. Selon le rapport de la Banque d’Algérie, la moyenne de retrait d’argent des clients d’Algérie Poste a triplé en l’espace de deux ans. Le rapport a mis en garde contre les retraits de plus en plus importants au niveau d’Algérie Poste et contre le changement de comportement des clients. La banque explique que d’ordinaire la multiplication des opérations de retraits d’argent au niveau d’Algérie Poste est enregistrée durant les mois de juillet et d’août qui coïncident avec les vacances estivales et au mois de septembre qui coïncide avec la rentrée scolaire. Cependant, ces deux dernières années la multiplication des retraits d’argent est enregistrée 12 mois/an, ce qui est une chose anormale. Selon le rapport élaboré par la Banque d’Algérie, ce phénomène reflète le grand changement du comportement des clients d’Algérie Poste, notamment les opérateurs économique privés qui effectuent des transactions en « cash » sur le marché noir. Ces opérations qui se font sans facture et en dehors du système bancaire national leur permettent d’échapper aux services des impôts et aux contrôles économiques.

Echorouk Online

mohoo
27/07/2011, 11h17
Un rapport interne de la Banque d’Algérie accuse les opérateurs privés activant dans le marché noir

Incoyable, Une république bananière!

absent
27/07/2011, 11h20
Peut etre aussi que les clients ont perdu toute confiances dans les institutions bancaire en Algérie.
Cela ne justifie biensur pas les 522 %...incroyable.

Distro
27/07/2011, 11h27
il faut supprimer la monnaie et développer un autre moyen de paiement contrôlé sur tout le territoire national, pour les personnes quittant le territoire exceptionnellement et sur demande du liquide peut leur être accordé.

sunbilo
27/07/2011, 11h42
encore :confused: :mad:

absent
27/07/2011, 11h44
pour les personnes quittant le territoire exceptionnellement et sur demande du liquide peut leur être accordé.
Tu veux interdire le dinar en Algérie et l'autoriser qu'a l'extérieur? Pourquoi faire? Lol

Toute façon, il est juste IMpossible de supprimer la monnaie, par contre on peut développer d'autres moyens de payement (comme le cheque et la CB) sur les quels on est vraiment à la ramasse.

NewYork
27/07/2011, 11h44
il ya beaucoup de service qui peuvent s'engager dans l'acceptation de la carte de credit...

la poste, les guichets des agence de voyage, les trains, les autobus, les aeroports, les hopitaux les medecins les pharmaciens, les bureau de poste, les impots, sonelgaz, station service, les grand restaurant les hotels,

et laisser la petite monnai métalique pour les valeurs inferieurs a 100 dinars
les epices, les fruits et legumes, le coifeur, les bureaux de tabac, les cafés, les gargottes, les pizeria etc...

l'operation est tres simple car la technologie est disponible une connexions inernet via une clé usb ne coute que 7000 dinars chez Nedjma...un simple lecteur de carte relier a l'ordinateur pourra débiter un compte via le NET...ça demande un travail en tout pour tout d'une année seulements..avanatge controler le flux d'argent et les mouvements de personne ...un debit que se faitr dans un hotel c'est la personne qui est las bas..la securité sera renforcé

ernestito
27/07/2011, 11h47
imposer les chèques et les paiements par carte bancaire. on dirait que l'algérie est en retarde de 10 ans par rapport a ses voisins, alors qu'elle a la capacité de les dépasser de 10 ans
on est le seul pays pétrolier arabe a etre aussi en retard dans un bonne partie des domaines

absent
27/07/2011, 11h53
Imposer à qui? On ne peut rien imposer, il faut que l'initiative vienne en premier des institutions publiques pour ensuite se généraliser sur le privé.

Dans un premier temps le secteur privé n'a aucun interet à se lancer la dedans. Qui voudrait payer des comissions sur chaque transaction, etre surveiller au centimes près, payer plus d'impots, retirer la partie black de ses comptes?
Pour le particulier c'est pareil, cette solution n'est pas éprouvée et donc pas fiable à son avis. Personne ne voudra jouer le cobay au début, il faut donc commencer par rassurer.

mohoo
27/07/2011, 11h58
Le nouveau billet de banque de 2000 dinars n'a pas réglé le manque de liquidités.

Distro
27/07/2011, 11h59
Tu veux interdire le dinar en Algérie et l'autoriser qu'a l'extérieur? Pourquoi faire? Lol

Toute façon, il est juste IMpossible de supprimer la monnaie, par contre on peut développer d'autres moyens de payement (comme le cheque et la CB) sur les quels on est vraiment à la ramasse.

non interdire toute liquidité en Algérie, imposer un nouveau système de paiement qui se rapproche du chèque ou des CB.
Pour un touriste qui désire entrer sur le territoire, une "CB" provisoire lui sera remise, il choisira la somme qu'il désire pour créditer le compte et pouvoir faire ses achats grâce a cette carte. L'etat garde cette liquidité pour d'éventuelle achat dans le pays d'origine du touriste.
dans le cas contraire si un algérien désire se rendre dans un pays, l'État lui accorde les liquidités du pays de destination. Cela permet de balayer tout trafic ou blanchiment d'argent, bien sur au départ mais par la suite les trafiquants vont certainement s'adapter et trouveront toujours moyens de contourner le contrôle.
Si un tel système est mise en œuvre, je pense que çà risque d'être une bouffée d'oxygène pour le développement et la modernisation de l'Algérie.

ernestito
27/07/2011, 12h01
Qui voudrait payer des comissions sur chaque transaction, etre surveiller au centimes près, payer plus d'impots, retirer la partie black de ses comptes?
Pour le particulier c'est pareil, cette solution n'est pas éprouvée et donc pas fiable à son avis

donc on laisse la situation tel quel, parce que le paiement par chèque existe depuis des années en Algérie.
Imposer à qui? On ne peut rien imposer
L'imposer aux entreprises privés et public qui détournent de l'argent,
le temps de rassurer est terminer il faut maintenant sévir, c'est le rôle de tout état digne de ce nom. Si pour toi on ne peut rien imposer le pays est foutu

rossinhol
27/07/2011, 12h03
Lamentable, pathétique !!! Donc les salariés n'auront pas droit à leurs salaires pendant le Ramadan et la période l'Aïd, ça va merder !

ernestito
27/07/2011, 12h08
Donc les salariés n'auront pas droit à leurs salaires pendant le Ramadan et la période l'Aïd, ça va merder !
si on imposait les règlement par chèque ou par carte bancaire en plus du liquide, il n'y aurait pas ce probleme et en plus cela serait bénéfique pour l'état.
or pratiquement aucun commercant n'accepte un paiement par carte bancair

rachid75
27/07/2011, 12h09
Mais bien sûr que les gens ont perdu tout confiance dans les institutions bancaires , il ya des milliers de gens qui ont été ruiner avec Khalifa et pourtant c'est cet état voyous qui l'a agrémenté , alors vive CHKARA .

absent
27/07/2011, 12h11
donc on laisse la situation tel quel, parce que le paiement par chèque existe depuis des années en Algérie.Comment disait Mohoo, l'Algerie s'enfonce avec son billet à 2000DA.

Non je ne dis pas qu'il faut rien faire mais on ne peut claquer du doigt pour que sa change. l'humain est par définition hostile au changement, alors si on plus tu veux le forcer, je peux te dire que c'est le fiasco assuré!

Il faut des deja mener des études sur le terrain, préparer les utilisateurs, les informés, ... enfin faut qu'ils se mettent au boulot quoi

ernestito
27/07/2011, 12h14
mais les cheques existe depuis des années, le gouvenrment a deja demandé sa généralisation depuis une dizaine d'année, en vain
maintenant il faut agir
l'agérien a été habitué a trop de laxisme, l'information ne passera jamais

absent
27/07/2011, 12h15
or pratiquement aucun commercant n'accepte un paiement par carte bancair Et je peux te dire que la pression ne viendra pas de l'état mais de l'achteur final. Si ce mode de payement se généralise, le commerçant sera obliger de suivre.

mais les cheques existe depuis des années, le gouvenrment a deja demandé sa généralisation depuis une dizaine d'année, en vain
maintenant il faut agir
l'agérien a été habitué a trop de laxisme, l'information ne passera jamais Donc tu comprends que le simple fait d'exister ne suffit pas. En France, jusqu'a aujourd'hui il existe des compagnes de pub pour la carte bleu alors qu'elle est deja largement utilisée. Chez nous walou rien, on sait jamais et de plus on a que le chequier du CCP avec le quel on ne peut retirer qu'a partir de la poste. (j'abuse a peine)

Faut deja proposer d'autres solutions et d'autres services et faire de la comm autour

oukil salah
27/07/2011, 12h29
il faut privatiser , c'est la seule solution

Sioux foughali
27/07/2011, 12h59
il faut privatiser , c'est la seule solution

pas de rapport avec le cheque, la facture, le poids de l'informel,le manque de fiscalisme

RoboCop
27/07/2011, 13h26
Ce document, preuves à l’appui, accuse les opérateurs privés activant dans le marché noir d’être à l’origine du manque de liquidités que connaissent les bureaux de poste depuis plusieurs mois. Ces opérateurs privés sont accusés d’alimenter leurs plus grandes opérations financières à partir de leurs comptes CCP et ce dans le but évident d’échapper aux contrôle et aux impôts.
Depuis quand ces gens utilisent un compte pour leurs transactions et puis, c'est quoi cette analyse, comme quoi, les impôts ne peuvent pas contrôler un compte courant postale (ccp).

Encore une fois, c'est la rumeur de remplacer le billet de 1 000 DZD par le billet de 2 000 DZD, qui a poussé ces gens à les investir dans l'immobilier, ou les échanger contre des devises, ce qui a fait envoler l'euro à 1 pour 15, en plus il y a eu les augmentations importantes des salaires avec rétroactif de la police, des enseignants...

absent
27/07/2011, 13h31
créer une nouvelle monaie c'est la seule solution praticable ...

il faut privatiser , c'est la seule solution

privatiser la monaie? :mrgreen: le secteur privé représente 75% du PIB hhc et puis quel est les rapport?

ernestito
27/07/2011, 13h52
créer une nouvelle monaie c'est la seule solution praticable
on reviendra a la meme chose tant que les grosse transactions se font en liquides

absent
27/07/2011, 14h40
on reviendra a la meme chose tant que les grosse transactions se font en liquides


surement, si l’état n'intervient pas pour mettre un terme à cette anarchie, mais il faudra tout de même commencer par créer une nouvelle monnaie, pour le grand nettoyage et pour supprimer un 0 ;) ...

Cookies