PDA

Voir la version complète : Céréales, viandes, légumes, pneus, voitures, médicaments : Les importations ont bondi de 59 %.


zek
28/07/2011, 18h09
Ce n'est pas un petit saut, c'est un grand bond. Le gouvernement algérien voulait réduire la facture d’importation en imposant de nouvelles lois, mais les importations sont reparties en hausse. Céréales, viandes, légumes, pneus, voitures, presque tous les produits sont concernés.

Les importations de produits alimentaires ont enregistré durant le 1er semestre 2011 une progression de plus de 59%, tirée à la hausse essentiellement par les céréales dont les achats ont augmenté de plus de 99% à 2,04 milliards de dollars, indiquent dimanche les Douanes algériennes.

Les importations des produits alimentaires, qui représentent une proportion de 20,76% du volume globale des importations, se sont établies à 4,83 milliards de dollars (mds usd) durant les six premiers mois de 2011 contre 3,02 mds durant la même période en 2010, en hausse de 59,87%, précise à l'APS le centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).

Céréales, semoules et farines

Cette augmentation est engendrée essentiellement par une hausse de 99,61% des importations des céréales, semoules et farines, passant de 1,02 md usd au 1er semestre 2010 à 2,04 mds usd à la même période en 2011.

En 2008, l'Algérie avait importé 6,48 millions de tonnes de céréales pour un montant de 3,19 milliards de dollars en raison de la mauvaise récolte, qui avait coïncidé avec la crise mondiale et la hausse des prix sur le marché international.

Cette facture a commencé à baisser après la récolte record enregistrée durant la compagne 2008-2009 (61,2 millions de qx). Les achats de l'Algérie de céréales ont également baissé en 2010 avant de reprendre leur hausse durant les six premiers mois de l'année en cours.

Les principaux produits du groupe « biens alimentaires » ont tous augmenté durant la période de référence. Cette augmentation des importations s'explique essentiellement par « une hausse en volume de près de 90% des produits alimentaires en général et le reste par la hausse des prix sur les marchés internationaux », explique-t-on auprès des Douanes.

Laits et produits laitiers

La plus importante hausse du groupe après les céréales, concerne les laits et produits laitiers avec près de 93%. Le montant des importations des laits et produits laitiers est passé de 470 millions usd au 1er semestre 2010 à 907 millions usd durant la même période en 2011. La facture des importations des sucres et sucreries a également grimpé de 48,64%, passant de 331 millions usd à 492 millions usd, précise le Cnis.

Viandes, café, thé, légumes secs

Les importations des viandes ont aussi augmenté de 20,9%, se situant à 81 millions usd les six premiers mois de 2011 contre 67 millions usd. D'autres produits ont connu des hausses mais de moindre ampleur. Il s'agit des café et thé et légumes secs avec respectivement +18,55% (147 millions usd) et +11,43% (156 millions usd).

Les importations algériennes ont augmenté de 16,14% au cours des six premiers mois de 2011, passant de 20,05 mds usd à 23,29 mds usd. Tous les groupes de produits ont enregistré des hausses.

Pneumatiques, véhicules de tourisme, médicaments

Le groupe des biens de consommation non alimentaires a connu également une hausse de 28,23%, à 3,39 mds usd par rapport au 1er semestre 2010. Cette évolution a touché surtout les pneumatiques neufs en caoutchouc (+2 486,80%), passant de 1,97 million usd à 50,96 millions usd, les réfrigérateurs, congélateurs (+73,99%) pour une valeur de 117,98 millions usd, les ouvrages en fer ou en acier (+68,40%) à 86,98 millions usd.

D'autres produits du groupe ont également connu une hausse, il s'agit notamment des véhicules de tourisme (+46,77%) soit 1,015 md usd et les médicaments (+25,63%) à 867,61 millions usd, ajoute la même source.

Le groupe des biens destinés au fonctionnement de l'outil de production a enregistré connu une progression de 3,23% ( 6,65 mds usd). Cette hausse est le résultat de l'augmentation des importations des huiles destinées aux industries alimentaires (+109,48%) durant le 1er semestre 2011 pour atteindre 425,65 millions usd contre 203,19 millions usd à la même période de 2010.

Robineteries

Les fils machine en fer ou en aciers ont également augmenté de 106,18% pour une valeur de 194,32 millions usd, les barres en fer et en acier (+53,18%) pour une valeur de 788,76 millions usd, relève encore le Cnis.

Les biens d'équipements ont également augmenté de 5,94% pour atteindre 8,41 mds usd contre 7,94 mds usd.

Cette hausse est due notamment à une variation de +107,64% (616,3 mds usd) des articles de robinetteries et organes similaires et à la hausse de 26,6% (188 millions sud) des transformateurs électriques ainsi que l'augmentation de plus de 37%, soit 237,76 millions usd des fils et câbles, selon les douanes.

Deux ans plutôt, le 29 juillet 2009, le gouvernement algérien avait adopté la loi de finances complémentaire 2009 imposant des règles nouvelles et restrictives en matière d'échanges de marchandises.

Parmi es règles qui visent à réduire au maximum les importations – plus de 40 milliards de dollars- de biens étrangers et rééquilibrer une balance commerciale figurent l’instauration du crédit documentaire.

SIhem Balhi avec APS
DNA - Dernières nouvelles d'Algérie

Cookies