PDA

Voir la version complète : Maroc : emprisonné et torturé pour avoir voulu voir le roi


HAROUNA20
04/08/2011, 11h53
Zakaria Moumni, ancien champion de boxe "light contact", a été emprisonné à Rabat, le 27 septembre 2010, au terme d'un procès "inique et expéditif". Il espérait une grâce royale lors de la Fête du Trône, en attendant un nouveau jugement mi août.

Zakaria Moumni, 31 ans, ancien champion du monde marocain de "light contact", une catégorie de boxe thaï, était loin de penser se retrouver dans les geôles marocaines en se rendant à Rabat le 27 septembre 2010…

Tenu au secret pendant cinq jours, puis interrogé et torturé, il a été condamné à trois ans de prison pour "escroquerie" au terme d’un procès inique et expéditif: son avocat n’a pu y assister, les deux personnes qui ont porté plainte ne se sont jamais présentées et restent introuvables. L’épouse de Zakaria, Taline Moumni, de nationalité française, se bat depuis plus de neuf mois pour la libération de son mar et dénonce, soutenue par Human Rights Watch et Amnesty Internationale, "un procès loin d’être équitable et fabriqué de toutes pièces". Elle a créé un comité de soutien.

Pour Taline Moumni, "ce que l’on reproche à mon mari c’est son audace". Depuis 1967, un décret royal donne droit à tout champion du monde marocain d'obtenir un poste payé par le ministère des Sports. Le roi a accordé ce droit à Zakaria Moumni mais rien ne s'est passé. Zakaria multiplie alors les démarches pour rencontrer Mohammed VI, allant jusqu'à manifester, le 25 janvier 2010, devant le Château de Betz, dans l'Oise, où le roi possède une propriété. "Des gardes du corps lui font comprendre qu'il aura des ennuis si il continue", rappelle son épouse. Il raconte à la presse, se plaint que les ordres du roi ne sont pas respectés. Le roi est-il au courant ? "L'entourage fait écran, à ce jour je n'en sais rien", répond Taline Moumni.
En janvier 2011, la peine de Zakaria Moumni a été réduite de 6 mois. Fin mai, Vincent Peillon et une centaine d'eurodéputés ont adressé, un courrier aux autorités marocaines pour demander la libération du boxeur. Le 29 juin 2011, le jugement a été cassé en appel et Zakaria Moumni devrait être rejugé mi août. En attendant, il espérait béneficier d'une grâce royale à l’occasion de la fête du Trône qui s'est déroulée samedi 30 juillet.

Malika Elkord-Le Nouvel Observateur


http://referentiel.nouvelobs.com/file/2257144.jpg
Zakaria Moumni à Paris, où il habitait depuis 2007, avant son arrestation lors d'un voyage à Rabat. (DR)

charaf06
04/08/2011, 12h19
doublon.du dèjà vu et debattu..trouve autre chose,cherche dans la poubelle de google

HAROUNA20
04/08/2011, 12h30
si t'estime qu'un mec se fasse tabasser justement pour avoir réclamé un du auxquelle il avait droit juste parce que tu es adorateur nationaliste alors meskine...

Iska
04/08/2011, 12h46
doublon.du dèjà vu et debattu..trouve autre chose,cherche dans la poubelle de google


La vrai poubelle c'est là ou vous piochez réguliérement, c'est à dire MICKEPEDIA .

Il y a dans le forum un de vos amis, qui va chercher des post datant de 2010 et même plus loin .

En tout état de cause, cet article est trés récent, donc encore d'actualités.

Il est vrai , que vous ne cherchez que ce qui est tout rose pour le maroc.

Cachez ces..........etc....... que je ne saurais lire ni entendre .

megamax
04/08/2011, 13h52
messieurs

el qadi tay sma3 men zouj

jusqu'ici on n'a que la version de ce monsieur

alors arrêtons de faire des plans sur la comète

chacalette
04/08/2011, 13h57
j'ai entendu cette info avant hier sur France inter. :22:

Pecos
04/08/2011, 13h59
Juste pour avoir demander ses droits!

riad020
04/08/2011, 14h03
Voila une autre version des faits

<

Il rêvait de rencontrer M6... (http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2595p018.xml0/france-maroc-arrestation-detentionil-revait-de-rencontrer-m6.html)

arrestation(320) (http://www.jeuneafrique.com/liste_mots_cles.php?idmotcle=145) - M (http://www.jeuneafrique.com/liste_mots_cles.php?idmotcle=1240)http://www.jeuneafrique.com/photos/005102010171133000000zak.jpg (http://www.jeuneafrique.com/photos/005102010171133000000zak.jpg) Image vidéo de Zakaria Moumni (à dr.), champion du monde 1999 de light contact. © Bakchich Info/Dailymotion

L'ancien boxeur marocain Zakaria Moumni, dont l'épouse avait signalé sa "disparition" fin septembre, a en réalité été arrêté pour escroquerie et aide à l'immigration illégale à Rabat. Il tentait par tous les moyens d'approcher le roi pour réclamer un revenu qu'il estime devoir percevoir.
Mais qui est donc M. Moumni ? Le 29 septembre, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères annonce que l’épouse de Zakaria Moumni, un ressortissant marocain résidant en France, a signalé la disparition de son mari au consulat général de Rabat.
En réalité, cet ancien boxeur ne s’est pas volatilisé. Il a été arrêté à sa descente d’avion, le 27 septembre, à l’aéroport de Rabat-Salé. Motif : il était sous le coup d’une plainte, déposée par deux Marocains, pour escroquerie et aide à l’immigration illégale.
Selon les plaignants, Moumni leur aurait promis de les faire passer en France moyennant le paiement d’une somme rondelette. Les deux hommes, qui en avaient déjà versé une grande partie, attendaient depuis plusieurs semaines que leur « passeur » se manifeste lorsque ce dernier, en les recontactant, leur aurait de nouveau demandé de l’argent. Ils ont alors porté plainte. D’après le ministère de l’Intérieur, Zakaria Moumni a été présenté devant le procureur le 30 septembre. Il est, depuis, en détention préventive à Rabat.â
Ce n’est pas la première fois que Zakaria Moumni fait parler de lui. En 1999, cet admirateur de Jean-Claude Van Damme est le premier Arabe et le premier Marocain à devenir, à 19 ans, champion du monde de light contact, une discipline de boxe venue d’Asie. Le jeune homme apprend alors qu’un décret ouvre la possibilité aux athlètes ayant remporté une médaille olympique ou un championnat du monde d’être recrutés par le ­ministère des Sports. Déterminé à y obtenir un poste et la rente qui va avec, Moumni frappe à toutes les portes et remue ciel et terre pour rencontrer le roi. Il campe devant ses résidences, au Maroc et à l’étranger, cherche à l’approcher dès qu’il aperçoit son cortège… Il prétend même, devant les caméras du site Bakchich (http://www.bakchich.info/Zakaria-Moumni-un-boxeur-a-disparu,11976.html), avoir rencontré Mohammed VI et son secrétaire, Mohamed Mounir Majidi, en 2006. Ce dernier démentira.

Voir la vidéo



(http://www.dailymotion.com/video/xf053f_zacharia-moumni-portrait-d-un-boxeu_news)
Installé en France depuis 2006, Moumni se montrait très critique envers son pays, qu’il affirmait avoir fui. Aujourd’hui plus que jamais, le mystère plane autour de ce personnage. Son procès, dont la date n’est pas encore fixée, contribuera peut-être à lever le voile.

jeune afrique

Cookies