PDA

Voir la version complète : A la recherche d'un peu de « zenitude », voir de platitude...


nacer-eddine06
15/08/2011, 07h43
Après plusieurs semaines de folie, une volatilité démentielle et après avoir eu plusieurs fois la « certitude » que « cette fois c'est fini », les investisseurs, traders et autres Hedge Funds Managers ont donc eu un week-end pour essayer de retrouver leur calme et lire les articles de la presse dominicale, il semblerait que les esprits échauffés sont en train de se trouver un semblant de paix, même si il ne faut pas trop vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, puis coulé dans une dalle de béton et finalement jeté au fond de l'Océan Pacifique. Néanmoins, on sent un semblant de retour au calme et on dirait même que certains d'entre nous on réussi à utiliser ces deux jours pour prendre du recul et se rendre compte qu'il n'y avait pas que la dette souveraine dans la vie...

En tous les cas, on ne va pas revenir sur la semaine passée qui était surtout marquée par une fièvre élevée et des hallucinations fréquentes, laissant supposer que le marché devait simplement vivre les séquelles d'une vielle malaria mal soignée... Non, maintenant on va essayer de regarder devant nous, même si il faut reconnaître que ça ne sera pas facile tant le problème d'endettement qui nous occupe n'est pas le genre à juste « disparaître » comme si il ne s'était rien passé, pas comme les tôles spectaculaires du subprime qui se sont volatilisées en quelques mois, à coup de writedowns et d'aide gouvernementale... Non, là la dette US risque de rester un peu, juste pour voir ce qui se passe, même si les politiciens de tout bords vont essayer de noyer le poisson dans les mois qui viennent, histoire de ne pas gâcher leurs chances de devenir Président à la place du Président.

En Europe on ne va pas lâcher le morceau non plus, surtout que Merkel et Sarkozy vont encore une fois se rencontrer pour tenter de sauver l'Europe ce mardi, vu qu'apparemment ce sont les derniers qui sont encore capables de faire quelque chose. D'ailleurs on dirait de plus en plus que l'Europe se réduit à deux pays, mais ça, c'est une autre histoire. Pendant ce temps Berlusconi a fait valider son nouveau plan d'austérité qui devrait permettre à l'Italie de revenir à l'équilibre en 2013, soit un an plus tôt que prévu, en économisant 45 milliards d'euros. Oui, sauf que les syndicats ne sont pas contents du tout, puisque la taxe de solidarité s'adresse principalement à ceux qui cotisent déjà largement assez. Eux auraient préféré que l'on fasse une taxe sur le patrimoine histoire de taxer les gens comme Berlusconi... oui, sauf que comme c'est lui qui dirige, il ne va pas en plus se tirer une balle dans le pied... On risque donc la grève générale en Italie.

On voit bien que le sujet de l'endettement et de l'art et la manière de s'en sortir n'est donc pas encore terminé. Pourtant ce week-end, j'ai quand même trouvé quelques articles qui laissaient pensé que tout n'est pas foutu et qu'il y avait encore de l'espoir. Pour ceux qui sont des adeptes du Barron's, journal financier du week-end aux USA, vous vous êtes certainement rendu compte que la rédaction est clairement passée dans le camps des Bullishs et en publiant le dessin ci-dessous, ils ont décidé de tordre le coup au camps des plantigrades... Mais au-delà de l'aspect graphique, il faut noter que la plupart des articles estiment que la plaisanterie a assez duré et qu'il est temps de commencer à reconstruire quelque chose de positif.Oui, on est tous d'accord sur le fait de dire que ce métier est plus facile et plus agréable quand ça monte et aujourd'hui on aimerait tous mettre ces 8 dernières semaines derrière nous et essayer de reconstruire quelque chose. Sauf que la haute finance n'est pas un jeu de « Jenga » où il suffit juste de tout rempiler encore une fois pour recommencer, non, là il faut que la « confiance » revienne et que l'on arrête de paniquer à la moindre mauvaise nouvelle, ce qui n'est pas simple en ce moment.

Les intervenants vont donc utiliser cette semaine à venir pour décortiquer les chiffres économiques qui seront publiés, ainsi que les chiffres de DELL (mardi) et ceux de HP (jeudi), histoire de voir si dans tout cela il y a encore de l'avenir et que l'on peut imaginer (voir confirmer) que l'économie est encore dans une sorte de croissance, anémique certes, mais en croissance quand même... Là où nous en sommes aujourd'hui, je crois que l'on se contenterais d'un mini-minimum tant que cela ne donne pas raison aux « permabears » qui insistent sur le fait que nous sommes dans un double-dip et que cela corrobore le bear-market dans lequel nous sommes depuis que la bulle internet a explosé...

Parce qu'il y a une chose qu'il faut également noter, c'est que dans la presse du week-end, il y a deux écoles. Même si l'on sent une domination de la part du côté positif de « l'alliance », le côté obscure est toujours très présent avec des scénarios catastrophe à foison histoire de faire douter ceux que la grâce bovine a touché très jeune ou seulement récemment. Ce qui frappe en ce moment c'est l'opposition des opinions, si un stratège est bullish, pour lui on ne peut que vivre un rebond de folie qui emmènera le Dow Jones à 20'000 au moins. En revanche, de l'autre côté, le Bear ne peut pas imaginer une correction inférieur à 50%, sinon c'est pas drôle. La démarcation très claire des deux camps et l'opposition drastique des opinions est probablement responsable de l'excès de volatilité et si on arrivait, des deux côtés, à se fixer des objectifs plus raisonnables, peut-être que des semaines comme celle qui vient de s'écouler n'arriveraient plus... Bon, en même les Républicains et les Démocrates sont déjà pas foutus de se mettre d'accord pour sauver les USA, alors autant vous dire que les Bulls et les Bears qui ne veulent sauver personne, mais surtout faire un maximum d'argent pour aller habiter dans les îles Vierges, ne sont pas près d'y arriver.

Néanmoins, nous allons chercher des preuves comme quoi la croissance n'est pas morte, anémique, mais pas morte et comme il y aura à boire est à manger cette semaine, on devrait trouver un peu de tout.. Il y aura des données économiques passées, futures, de l'immobilier, de l'emploi, des niveaux de prix et des inventaires pétroliers.. Largement de quoi stabiliser ou déstabiliser le marché, ou les deux. Une chose est sûre, tout le monde est la recherche d'un peu de calme, ne serait-ce que pendant quelques jours avant que la rentrée soit là pour de vrai et que l'été tire définitivement sa révérence...

En tous les cas, la semaine semble commencer tranquillement du côté des commodities. L'or est quasiment inchangé et se traite sur les 1750$ dans un calme olympien, lui qui avait commencé à expérimenté l'effet volatilité la semaine passée, eh bien on dirait qu'il est revenu à des sentiments plus « zen » qui lui correspondent mieux. Bien que la hausse discontinue lui convienne encore mieux, mais pour l'instant il faut savoir se contenter de ce que l'on peut avoir et puis même les meilleurs produits structurés ne montent pas au ciel du premier coup, des fois... Retenons tout de même une chose au sujet de l'or, je suis tombé sur un entrefilet ce week-end dans lequel on mentionne qu'il se pourrait éventuellement peut-être que le fameux Hedge Fund de Monsieur Paulson soit en train de penser à liquider ses positions en or. Rien de bien grave jusque là, sauf que Monsieur Paulson est un des précurseur des Hedge Funds Manager qui est passé l'étalon or en son temps et que le fait de le voir quitter le navire ne serait pas une bonne nouvelle, ça plus le fait qu'il détient 7.5% du tracker GLD qui réplique le prix de l'or. Peu importe l'intérêt sur le métal jaune, si il balance toute sa position, ça risque d'être moyennement facile à absorber...A suivre et à garder en tête..

nacer-eddine06
15/08/2011, 07h45
Le pétrole semble se trouver confortable sur la zone des 85$, sachant que depuis qu'il y est il ne semble plus vouloir aller nulle part. Peu de nouvelles sur le sujet, un dollar qui semble vouloir se stabiliser et une économie qui est sur le fil du rasoir, hésitant entre croissance et dépression nerveuse, ne sont pas des environnement faciles à vivre pour ce pauvre or noir qui ne sait à quel Saint se vouer pour retourner aux 130$ qui sont sa destinée. Le WTI est à 85.47$ et le Brent s'échange à 108.20$.

Prenez note des niveaux suivants, dans une semaine nous allons les utiliser comme référence pour savoir si les jours à venir étaient : a) moins tarés que la semaine d'avant, b) plus tarés que la semaine d'avant (auquel cas il faudra envisager l'internement psychiatrique pour certains) et c) idem (auquel cas il faudra envisager l'internement psychiatrique pour certains)...

Dow Jones 11269 +1.13%
S&P500 1179 +0.53%
Nasdaq 2508 +0.61%
Londres 5320 +3.04%
Paris 3214 +4.02%
Francfort 5998 +3.45%
Milan 15889 +4.00%
Madrid 8603 +4.28%
SMI 5252 +4.37%

Ce matin l'Asie est en train de monter tranquillement, comme pour un appel au calme. Les asiatiques surfent dans la vague du sillage de la fin de semaine passée et profitent également des bonnes nouvelles économiques en provenance du Japon, les chiffres du GDP étant nettement moins pourris que ce que l'on attendait après la catastrophe du mois de mars. Les estimations étaient bien évidemment difficiles à calculer, mais les économistes se sont tout de même gourés de 1.4%... L'économie japonaise se contractant de 1.3% contre les 2.7% prévus... C'est drôle parce que moi aussi j'avais prévu 5 chiffres pour l'Euromillions et je les ai ratés.

Tokyo 9044 +0.90%
Hong Kong 20029 +2.09%
Shanghai 2721 +0.18%
Sydney 4315 +1.81%

Côté nouvelles du jours, ce matin le Wall Street Journal revient sur ce qu'il sait faire et annonce que Time Warner devrait poser 3 milliards sur la table pour acheter le Cable Operator Insight Communication qui appartient pour l'instant au Groupe Carlyle. Ça fait plaisir de voir des nouvelles qui ne parlent pas de dette ou de souveraineté qui apparaissent à nouveau dans les journaux. Et puis dans la même veine, encore une nouvelle qui ne parle pas de plafond ou d'austérité, on apprend que BlackRock détient désormais 5.26% du capital d'Alcatel-Lucent et 5.18% des droits de vote. Et puis d'ici 15 jours, le Samsung Galaxy SII devrait être disponible aux USA, sachant qu'on le surnomme « l'iPhone Killer », il est très attendu là-bas... Reste à faire ses preuve, mais je ne suis pas convaincu.

Cette semaine pourrait être la semaine des banques... Dans la revue de presse du week-end que vous trouverez en bas de cet article, vous verrez que Bank Of America a les honneurs du Barron's et on commence à se dire qu'à 7 dollars c'est quand même pas cher et que comme elle faisait tout de même partie des « top picks » de plusieurs établissements en début d'année avec des target dans la zone des 24-27$, il est tentant de revenir dessus, pas pour jouer les 24$ avant Noël, mais à 11$, ça fait quand même 50% de hausse et on y était encore au début du mois de juillet..

Dans la même thématique, il y a également un article dans la Tribune.fr qui parle de valorisation des banques et Ô combien elle s'est réduite à pas grand-chose. Elles qui étaient évalué jusqu'à 2 fois et plus leurs fonds propres, elles se traitent aujourd'hui entre 0.3 (pour les italiennes), 0.7 pour les espagnoles et 0.5% pour les françaises. Le manque de visibilité par rapport à leur exposition aux problématique de dette grecque ou autre sont bien évidemment un poids non-négligeable, mais à un moment il faut tout de même commencer à se poser la question.

Là encore on peut se demander « quid de la rationalité du marché ? »... Et bien le jour ou le marché est rationnel, moi je serais curé de campagne. Si vous remontez dans le temps, au début des années 2000 il y avait une action qui se traitait en-dessous de la valeur totale de ses actifs, personne n'en voulait et en plus son seul business était les PC qui ne parlaient pas Windows et ils venaient de lancer un baladeur mp3 qui pouvait stocker plus de données que les autres... qui aurait voulu d'Apple à cette époque...

Bon, d'accord on ne va pas comparer Apple à une banque, mais c'est pour dire que les évaluations trop basses sont capables de donner des belles surprises...

Pendant ce temps, la SEC enquête toujours sur les éventuelles « insiders » trades faites avant le downgrade du AAA US chez S&P. A ce propos, la France est toujours AAA, ça laisse de l'espoir aux bears. L'AMF, la SEC française est en train d'enquêter sur ce qui s'est passé sur la SocGen la semaine passée. Bonne chance pour prouver que la « rumeur » est responsable de la baisse ou que la baisse est responsable de la rumeur et bonne chance aussi pour trouver UN ou DES responsables.

Dans la revue de presse tout en bas de l'article, en plus de l'article sur Bank of America, vous trouverez également un article du Barron's sur les « Bargain Days » estimant qu'il est temps de revenir dans le marché, les valorisation de certains titres étant ridiculement basses. Mais également le CEO de BlackRock qui est un « bond guy » qui recommande d'acheter des actions, les interviews des « gourous » qui ne sont pas ce que l'on peut qualifier de « bullishs », évidemment que dans l'article « The SmartMoney Speaks », quand on invite Marc Faber, on ne peut pas rêver d'entendre les mots « 20'000 » et « Dow Jones dans la même phrase. Puis à noter également un article sur le fait que les compagnies US ont du cash et comme elles ne savent plus quoi en faire, elles achètent leurs propres titres et elles ne sont pas mauvaises à ce jeux-là...

Pour ceux qui lisent ce commentaire sur Romandie.com, vous pourrez trouver ces articles en cliquant sur le site

En conclusion, tout le monde espère une semaine plus calme que la précédente, ce qui ne devrait pas être trop compliqué, cependant les avis divergent sur l'avenir du marché et ils sont aussi tranchés que divergents, cela nous promet donc encore de beaux combats, mais même si les valorisations sont basses et que tout le monde semble en être convaincu, il y a comme un goût d'inachevé dans la correction que l'on a vécu ces derniers jours, j'espère me tromper mais il me semble que la confiance revient un poil trop vite.. mais nous en saurons plus à la fin de la semaine.

Pour le moment les futures US sont en hausse de 0.63%, laissant supposer que tout va bien dans le meilleur des mondes et que les trois dernières semaines n'étaient qu'un mauvais rêve, pourvu que ça dure. Côté chiffres économiques, nous aurons l'Empire Manufacturing, le Treasury International Capital et le Housing Market Index, largement de quoi se faire une journée à moins 3% ou à plus 3%...

En attendant de voir si la tempête est passée ou si nous sommes simplement au milieu de l'oeil du cyclone et que le pire reste à venir, je vous souhaite un bon lundi, un excellent début de semaine et à demain...

Morningbull

Cookies